AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Life has been hard on us [Siam & Mira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scalpel, please !
administratrice
avatar
COULEUR RP : #ff6600
DOLLARS : 564
JUKEBOX : Bloody Shirt - To Kill A King (Bastille Remix)
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-neuf ans
NOM DE CODE : Doc
PROFESSION : Chirurgienne générale
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Life has been hard on us [Siam & Mira]   Sam 8 Juil - 21:36

Life has been hard on us

FT. Siam Abdelbasset




Je plonge la main dans la poche de mon sarrau blanc. J’en ressors un stylo bleu neuf. Je tourne la page du dossier médical afin de tomber sur un verso vierge et je commence à écrire. J’inscris la date du jour dans la marge à gauche, comme par automatisme. Je laisse ensuite ma main former les mots qui traversent mon esprit. Avec un calme parfait, je termine ma note. Je signe sous celle-ci, après avoir parcouru les mots du regard pour m’assurer de n’avoir rien oublié. Je passe ensuite au dossier suivant, m’étirant le bras pour l’attraper sur l’étagère du haut. Le dossier est assez volumineux, signe d’un suivi régulier. La série de numéros colorés qui ornent l’un des coins du dossier me rappelle aussitôt quelque chose. J’ouvre le dossier et tombe sur le nom « Abdelbasset, Siam ». Je savais bien que je connaissais ce dossier. Sauf que je n’avais pas le souvenir que notre rendez-vous de suivi était ce matin. Je cherche donc la liste des patients de la clinique externe de la journée sur l’ordinateur, pour m’assurer qu’il ne s’agit pas d’une erreur. Après vérification, c’est bien ma mémoire qui m’a fait défaut, il semblerait. Je fronce très légèrement des sourcils, toujours soucieuse de ce fait. Puis, je me lève. Je me dirige vers la salle d’attente afin d’aller chercher Siam. Elle n’est pas du genre à se mêler aux autres patients, ça je le sais bien. Voilà pourquoi je passe mon chemin et me dirige plutôt vers la fin du couloir de l’étage, dans la direction opposée des ascenseurs et des curieux indésirables. Je tombe sur elle sans problème, sachant qu’elle affectionne d’attendre sur l’une des trois chaises qui se trouve à côté de la porte de la clinique de la douleur, toujours fermée les mercredis. Il n’y a donc personne pour la déranger, je suppose. Je m’approche d’elle et mes pas attirent son attention. Elle a l’habitude désormais que je ne la salue pas ni d’un sourire, ni de mots. Mais dans mon regard scintille une étincelle complice, celle de nombreux souvenirs communs. Siam est en effet plus qu’une patiente à mes yeux. Elle est peut-être la seule qu’on pourrait qualifier d’amie pour moi, même si je préfère dire d’elle qu’elle est une personne de confiance. L’amitié, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Nous nous comprenons à merveille et c’est ça l’essentiel. Je m’arrête en face d’elle. « Tes dernières radios date de deux mois, je vais donc te demander d’aller en faire aujourd’hui. Je m’occupe de donner la référence à la secrétaire, rejoint moi à la salle 14 comme d’habitude dès que s’est terminé. » Je l’observe alors qu’elle se relève et marche en direction des ascenseurs. Le département de radiologie est juste à l’étage au dessous, mais elle n’a pas besoin qu’on lui indique la direction. Je repars vers la salle 14 après un arrêt auprès de la secrétaire pour qu’elle s’occupe de rentrer la référence dans le système. Je retourne à mon bureau et j’attends le retour de Siam. Je m’occupe en lisant ses précédentes notes de suivi et les rapports de radiographie de ses jambes et de sa colonne vertébrale. Je m’intéresse particulièrement à son dernier doppler des membres inférieurs. La circulation dans sa jambe gauche me préoccupe un peu. J’entends la porte s’ouvrir sur l’infirmière qui me ramène ma patiente. « Tu peux t’installer sur le lit. » Je lui dis sans me retourner. J’ouvre les images de ses radiographies du jour sur l’écran de mon ordinateur et je les fixe un bref instant avant de me retourner en direction de Siam. « Tu as toujours ses douleurs à tes jambes ? Est-ce qu’elles te semblent plus ou moins importantes que la dernière fois ? »

Revenir en haut Aller en bas


administratrice
avatar
DOLLARS : 214
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
NOM DE CODE : aucun
RACE : optimisée.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Life has been hard on us [Siam & Mira]   Sam 15 Juil - 19:41

Life has been hard on us

FT. Siam Lorenzi




Siam était une habituée des hôpitaux, malheureusement. Elle avait vécu des mois ici, surement un an, peut-être même deux. Elle connaissait le moindre recoin de cet hôpital en particulier, vu que toutes ses visites de routine se passaient ici. Siam connaissait les salles à éviter, les coins à fuir pour ne pas se faire éternuer dessus par des malades imaginaires et où étaient exactement placées les distributeurs et autres machinés à cafés. Elle connaissait les horaires de la plupart des membres du personnels, ainsi qu'une partie de leur vie privée.
Aujourd'hui, en arrivant, elle avait demandé des nouvelles de Marie et de son nouveau né ; de Chris et de son nouveau copain ; de Victor et sa nouvelle maison. Elle n'aimait pas les gens d'habitude, mais le personnel était un peu comme sa famille, comme les seuls amis qu'elle avait. Siam semblait parfaitement normale, portant deux prothèses qui faisaient très réelles sous ses genoux. Même après des mois de rééducation, elle avait toujours une béquille à portée de main, mais elle ne l'utilisait que très rarement. La petite handicapée s'en sortait de mieux en mieux, et cela la rendait très fière d'elle-même, sans oser l'avouer ou même le montrer.

Elle attendait depuis quelques minutes seulement, proche de la clinique de la douleur, tout simplement parce que l'égyptienne savait que le mercredi il n'y avait jamais personne.
Pas besoin d'attendre longtemps, que déjà elle entendait les bruits de pas. Mira le connaissait beaucoup trop bien, ça en devenait presque gênant. Les salutations furent silencieuses, mais Siam avait l'habitude, et elle préférait ça aux faux sourires des secrétaires. Elle sentait que les deux brunes n'avaient pas besoin de faire semblants, que leur passé commun les rendait plus honnêtes, plus sincères. Mira lui apprend qu'elle doit -encore- passer des radios et l'égyptienne se retient de lever les yeux au ciel. Ce n'était pas sa partie préférée ; mais en même temps, elle n'avait pas réellement de partie favorite ici.

Une fois les radios passées, Siam remonte, accompagnée d'une infirmière. Son amie et surtout son médecin l'attendait patiemment. Siam s'installe sur le lit, comme une enfant bien docile, sans lâcher Mira des yeux. « Des douleurs ? Elles vienne et elle repartent. Pour l'instant elles sont moins fortes que la dernière fois. » tout en parlant, elle retira calmement sa prothèse, suivi du manchon et du bonnet. Elle n'avait pas honte, pas face  à Mira.  « Par contre ma jambe gauche est plus douloureuse que la droite. »

Revenir en haut Aller en bas


Scalpel, please !
administratrice
avatar
COULEUR RP : #ff6600
DOLLARS : 564
JUKEBOX : Bloody Shirt - To Kill A King (Bastille Remix)
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-neuf ans
NOM DE CODE : Doc
PROFESSION : Chirurgienne générale
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Life has been hard on us [Siam & Mira]   Dim 16 Juil - 17:48

Life has been hard on us

FT. Siam Abdelbasset




J’écoute les indications de ma patiente, confirmant mes impressions. Siam a déjà retiré ses prothèses afin de me permettre de procéder à une évaluation de routine. Pas besoin de lui expliquer les choses, elle a l’habitude des procédures désormais. Je m’approche donc à l’aide de la chaise à roulette et je me désinfecte les mains d’un produit alcoolisé avant de toucher sa peau. Je commence par inspecter le moignon gauche. Il a une bonne couleur et une chaleur uniforme. J’appuie sur sa peau pour en vérifier l’élasticité et m’assurer d’une bonne réponse nerveuse et sanguine. Tout me semble parfait. Je passe donc à la jambe droite, faisant les mêmes vérifications. La cicatrisation de cette jambe est de meilleure qualité que l’autre. Si je me souviens bien de son dossier, la jambe gauche a été la plus irrégulièrement affectée par l’amputation. C’est sur elle que les chirurgiens ont eu le plus de mal à procéder à la reconstruction. Je roule vers mon ordinateur, passant en revue les radiographies du jour, les comparants à celles passés. Je me tourne enfin vers Siam, un visage impassible comme toujours. « Il semble y avoir un début de phlébite dans la jambe gauche, ce qui explique selon moi les douleurs plus importante. Je vais ajuster ta médication et te faire suivre au courant des prochaines semaines avec des prises de sang pour m’assurer que le nouveau dosage d’anticoagulant est suffisamment efficace pour éliminer la phlébite. » Je commence à lui écrire une prescription médicale, tout en poursuivant mes explications. « Si au bout du suivi la phlébite n’a pas réduit considérablement, je vais te référer en chirurgie vasculaire. » Siam a l’habitude des chirurgies et je n’ai donc aucune inquiétude qu’une intervention aussi mineure ne la dérange absolument pas, elle en a vu d’autres. Je termine d’écrire sur la prescription et je la mets de côté sur mon bureau, l’Égyptienne pourra la prendre en sortant. Je me retourne plutôt vers elle, afin de poursuivre la consultation. « Ton temps en rééducation est terminé, maintenant. Est-ce que tu poursuis toujours tes exercices ? » Je dois m’assurer que l’apparition du petit caillot dans sa jambe n’est pas secondaire à une inactivité prolongée ou encore à un mauvais ajustement de ses prothèses. La dernière fois, celles-ci m’avaient semblées adéquates, ayant été évidemment faite sur mesure. Mais certaines personnes n’arrivent tout simplement pas à supporter la présence d’une prothèse. Aussi forte est leur volonté, le corps est celui qui décide si les choses fonctionnent ou non. Le cas de Siam est intéressant. Elle s’est rapidement habituée au port de prothèses, ignorant la douleur grâce à sa volonté de fer. Il y a d’ailleurs une note dans son dossier, en provenance d’un autre médecin, indiquant de prendre garde à la témérité de la jeune femme. Puisque bien souvent, lorsqu’on cherche à avancer trop rapidement alors qu’on n’est pas prêt, on peut causer sa chute. Je me souviens avoir ajouté sous cette note un commentaire quant à l’importance du traumatisme qu’elle a subit. Cette « témérité » étant sa manière de réagir face à l’injustice de la situation. Et pour moi, en autant qu’elle s’occupe adéquatement de ses jambes, le reste m’importe peu. Je ne suis pas son psychiatre, je suis son médecin traitant. Les jugements gratuits, c’est très peu pour moi.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Life has been hard on us [Siam & Mira]   
Revenir en haut Aller en bas


 
Life has been hard on us [Siam & Mira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)
» Mira Nair
» Unordinary Life
» Life

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: New York City :: Manhattan :: Upper Manhattan :: Spanish Harlem :: Metropolitan Hospital Center-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: