AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 under the water + axel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A U R E L I O N ★ mad world
administratrice
avatar
COULEUR RP : #a9bcf5
DOLLARS : 330
JUKEBOX : Kanye's In My Head {BOY EPIC}
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans et toutes ses dents
NOM DE CODE : Aurélion, mais c'est plutôt à titre de signature.
PROFESSION : Ex-journaliste reporter, dorénavant écrivain.
RACE : Mutant
HUMEUR : Bof
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: under the water + axel   Jeu 29 Juin - 13:18

AXEL LEE BLACKBONES

Where can I find the city of shining light, in an ordinary world?

FT. MATT SMITH

SURNOM/S : Libre à vous de choisir, mais attention, il n'aime pas les mauvaises blagues.
DATE DE NAISSANCE : Il a vu le jour un 17 Mars à l’hôpital de New York
ÂGE ACTUEL : 29 ans et pourtant, il semble en avoir tellement moins dans son comportement.
RÉSIDENCE : Manhattan - Midtown, dans son studio.
LIEU DE NAISSANCE : Il est américain pure souche, né au beau milieu de New York.
NOM DE CODE : Aurélion, c'est du moins son nom d'écrivain. Les mauvaises langues l’appelleront Little Mermaid aussi, mais à ceux là, il leur offre ses phalanges dans leurs dents.
PROFESSION : Écrivain, ancien journaliste reporteur pour le Daily Buggle, il continue de suivre de loin les nouvelles par obligation car son père compte bien lui céder le journal.
SITUATION CIVILE : Célibataire.

PSEUDO/PRÉNOM : Shirosaki.
ÂGE : 24 ans maintenant.
FRÉQUENCE : 7/7.
CONNAISSANCE DU FORUM :   .


PSYCHOLOGIE DU PERSONNAGE :

☣ Toxique, ce n'est pas le bon terme à employer. Disons simplement qu'Axel est un enfant pourrit gâté qui ne sait pas où trouver sa place dans ce monde. Mutant, cette condition le hante. Il a toujours fais comme il pouvait pour le cacher à ses parents. Ça le bouffe, à un point … énorme ! Et pourtant, il tente de faire comme si tout allait bien, de mentir. Même à soi-même ! C'est un jeune homme élégant qui a le sens des affaires et qui est très curieux derrière son attitude désinvolte. C'est sa méthode d'approche qui est ainsi, difficile de s'en défaire puisqu'elle fonctionne. Il aurait pu faire détective privé, flic ou bien inspecteur, car il sait s'y prendre avec les petits caïds à deux balles. Lui-même n'étant pas le plus sage des hommes. Et quand le poing le démange, il cogne. Mais non, ses parents lui ont mis les menottes aux poignets, lui imposant ainsi son avenir. Foutu journal, il ne l'aime pas. Il n'aime pas non plus son métier, il veut juste faire plaisir à maman. Il se sent .. Prisonnier, de toutes parts. Il y a les obligations, le besoin aussi de cacher sa mutation. Il a peur du rejet. Une peur qui nourrie ses vices comme l'alcool, le tabac ou bien la drogue. Il fait tout pour se faire respecter et être accepté. Il n'y a que Peggy, la secrétaire de son père, qui semble avoir captée la détresse du garçon. Une détresse immense qu'il cache par son attitude bon enfant et gentleman.
Cela dit, depuis l'incident des Chitauris et de ce dieu loufoque, il semble être sujet à un trouble post-traumatique. Il voit des hallucinations, il est prit de violent spasmes, de dédoublements de la personnalités. Il ne s'en rend pas compte. La plupart de ces malades ne se rendent jamais comptes de leurs troubles. Alors, son entourage et sa famille font de leurs mieux pour ne pas qu'il se sente différent. Même si ça, sérieusement, c'est pas deux trois cloportes plus gros que la moyenne sur des motos de l'espaces qui ont réveillé ce ressentit.  


POUVOIR/S, CAPACITÉ/S :

Axel est un mutant. Il est donc porteur du gêne X car, quelqu'un dans sa famille en avait la possession. Ironique n'est-ce pas ? Lorsque le géniteur s'amuse à cracher sur les mutants ? Il a toujours soupçonné ses grands-parents pour qui ses géniteurs semblaient vouer une haine profonde. Bref ! Passons. Ne vous attendez pas à de la super-force, vitesse, agilité et tout le bordel qui fait le CV d'un super-héros. Non-non, c'est sans doute une mutation aussi inutile qu'handicapante.

Morphologie animale – type aquatique : Ce qui fait les pouvoirs amphibies d'Axel : sa capacité à s'adapter au contact de l'eau. Et pour cela, ça passe par un changement corporel et axé sur la morphologie d'un poisson. Si sa peau touche l'eau, ses jambes se retrouvent changées, fusionnant entre elles pour devenir une queue de poisson noire aux reflets bleues. Un peu comme celles des poissons combattants, vous voyez ? Et donc, dans ces cas-là, il ne peut plus marcher. Il obtient également des branchies et ses poumons passent en moteur secondaire pour sa respiration. Il obtient la capacité de respirer sous l'eau, une vitesse de course accrue, une résistance à la pression des profondeurs au-dessus de la moyenne ainsi qu'une résistante aux basses températures. En gros, il est plus rapide et plus efficace sous l'eau.
Alors, quand il y a une petite bassine ou un grand lac, ça va, ce n'est pas gênant. Bien au contraire, il est capable de respirer sous l'eau et de rester pendant des heures à faire trempette. Idem pour la baignoire, ses écailles se réhydratent pendant sa toilette. Mais, quand c'est Marcel le beauf qui s'amuse à lui jeter un verre d'eau à la figure parce que ''Ah ah ! C'est drôle de voir la Petite Sirène bien réelle'' non ! Ce n'est pas pratique. Axel ne maîtrise pas sa mutation ni ses transformations. Il est constamment obligé de surveiller pour ne pas se faire tremper trop loin d'un bain ou de la flotte pour éviter d'avoir à ramper trop longtemps par terre le temps qu'elle se dissipe. De plus, quand sa mutation s'active, il obtient également les faiblesses d'un poisson hors de l'eau. C'est-à-dire une capacité respiratoire limitée, un dessèchement de ses branchies qui le bloque et l'étouffe, vous avez déjà vu un poisson qui frétille hors de l'eau ? Bah lui, c'est pareil. De plus, il a un besoin en eau au-dessus de la moyenne, toujours obligé de s'hydrater d'où le fait que vous le verrez rarement sans une bouteille d'eau dans sa chemise.

Communication animale : Tout bonnement, Axel est capable de communiquer avec les poissons. Sur le moment, ça paraît inutile, mais il a beau refouler sa mutation, il trouve étrangement la compagnie de ces animaux plus agréable que celle des humains. Sans doute parce qu'ils sont moins bavards et qu'ils oublient trop vite pour se souvenir de la conversation donc, il peut tout leur dire. En soit, il bulle. Pour schématiser la chose. Cela est plus complexe que ça en à l'air. Concrètement, les poissons ne lui parlent pas en anglais ou bien en français, non-non. Il passe par des ondes sonores, comme celle d'un radar pour pouvoir se faire comprendre des écailleux. Les poissons ne lui répondent pas, mais ils lui obéissent car il leur demande poliment dès qu'il a besoin d'un service de leurs parts. Alors, ne trouvez pas ça étrange si, à l'animalerie du coin, il se retrouve à parler devant les aquariums et que les petits nageurs semblent attentifs à son discours. Cela peut prendre plus d'ampleur bien sûr lorsqu'il s'adresse à un requin ou, pour taper dans plus gros encore, une baleine. Bien que jusqu'ici, il n'a pas eu l'occasion d'en croiser.

Aquakénésie (non-éveillée) : En vue de l'affinité qui lie Axel avec l'élément de l'eau et de sa faune, il ne serait pas hasardeux qu'il puisse développer par la suite un don pour l'aquakinésie. Pour le moment, ses capacités en la matière sont inconnues puisqu'elles ne se sont pas réveillées. Mais, on peut imaginer qu'il sera capable de donner des formes à l'eau, d'augmenter la température ou bien la diminuer pour changer son état et ainsi, pouvoir attaquer avec, forcer quelqu'un à la noyade en l'emprisonnant à l'intérieur d'une bulle géante, etc...





☆         ☆
HISTOIRE :

On dit souvent que le plus dure des rôles à jouer est soi-même. Asseyez-vous, fermez les yeux et essayez. Vous verrez que vous serrez heurtés à un problème : vous ne savez pas comment les autres vous voient. Vous êtes tellement familiarisés à avoir votre propre corps, votre propre caractère et votre propre interprétation que vous décrire est difficile voir même irréalisable. Certains se montreront trop pessimistes, d'autres trop optimistes voir narcissiques. Moi ? Je fais partis de la première catégorie. De ceux qui se laissent couler dans l'océan car persuadés que personne ne cherchera à les retrouver. Ça me va. Je ne vais pas vous mentir, je ne veux pas qu'on me retrouve. Je ne veux pas non plus qu'on me voit et que l'on m'expose comme une bête de foire. Mes grands-parents me racontent souvent ces histoires terrifiantes. De leur temps, les mutants étaient dressés sur une scène, à manger ce que les spectateurs leur jetaient au visage tels des singes savants. Je me nomme Axel Lee Blackbones et je suis un mutant.  

J'ai grandi à New York, dans un immeuble de la 7e avenue de Time Square. Pour être plus précis encore, j'étais au numéro 404. J'avais un grand-frère, Dean, et une petite sœur qui répondait au nom d'Amy. Ma mère était femme au foyer, constamment en train de crier contre nous trois car, trop bruyants. Mon père, quant à lui, était encore simple photographe pour le Daily Buggle. C'était une personne que l'on ne voyait pas beaucoup avec mon frère et ma sœur. Mais, de ce que je me souviens de lui à cette époque, c'était une personne dévouée, le super-héros de la famille. De ses bras musclés, il me portait à bout de ceux-ci pour me faire voler. Mon imagination était la chose la plus débordante que je pouvais avoir. Et je l'ai encore si cela peut vous rassurer. Je n'éprouvais aucune peur quand il me portait. Le parquet de la maison était si lointain et pourtant, je savais que je n'avais rien à craindre. Mon aîné et ma cadette me regardaient en rigolant. Ils rigolaient sans vouloir se moquer de moi. L'enfance est ainsi, joyeuse et remplie d’anecdotes qui n'ont aucuns goûts d'amertumes. Mon père nous emmenait régulièrement voir les animaux dans le zoo de Central Park. Je n'avais pas peur d'eux. Amy avait une peur féroce envers les tigres. Mais Dean intervenait bien rapidement pour se dresser devant elle et imiter le rugissement de ces félins. Comme si celui-ci pourrait les effrayer. Dans leurs démarches gracieuses, je pensais voir une forme de compassion et peut-être un air désolé chez ces tigres. Leurs babines donnaient l'impression qu'ils souriaient en voyant mon frère et ma sœur agir ainsi.
Et puis, cet âge d'innocence s'est évaporé avec le fil du temps. Le temps est un voleur, j'en ai toujours été persuadé. Ma mère est partie trop tôt, nous laissant seuls avec mon père. Un cancer. Je savais qu'elle était malade et que c'était pour cette raison qu'elle restait à la maison. Je redoutais ce jour. Dean nous a pris dans ses bras, moi et Amy, avant que mon père ne se joigne à nous pour enlacer notre petit groupe. Il nous a promis qu'il ne nous laisserait jamais tomber. Qu'il fera tout pour rendre notre mère fière de nous de là où elle se trouve. Alors, on est partit dans la même volonté. Celle de bien faire. Mon grand-frère s'est engagé dans l'armée une fois qu'il était en âge de pouvoir l'intégrer, moi je suis resté à la maison aux côtés de ma petite-soeur et de mon père. J'attendais mon tour aussi, celui où je pourrais quitter le nid. Mon père a essuyé une première déception, il ne comptait pas en essuyer une deuxième. Je n'ai jamais compris ce qui le poussait à vouloir contrôler autant ma vie. J'étais souvent malade, c'est vrai, mais je pouvais me débrouiller.

Quand mes quatorze ans ont frappé à la porte, ils ont été accompagnés d'une nouvelle rencontre. Notre père ne supportait plus l'idée d'être seul dans cet appartement avec ses deux enfants. Alors, c'était une femme qui était entrée. Élégante, mais quelque peu suspecte. Amy ne l'aimait pas et moi, je ne faisais que me méfier d'elle. J'étais prêt à lui accorder sa chance. Je crois que c'est à partir du moment où cette femme est entrée dans ma vie que les choses ont commencé à se dégrader dans ma famille. Mes grands-parents avaient été clairs sur son sujet, ils ne voulaient pas la voir dans notre maison. Mais, mon père est du genre têtu. Et ne dit-on pas que l'amour rend aveugle ? J'étais le deuxième homme de la maison. J'étais le second sur le top-départ. Mon père est passé rédacteur en chef et cette femme était sa secrétaire. Promotion canapé comme on l'appelle dans le milieu. Moi ? J'ai fais des études en lettre. J'ai essayé du moins. Il y avait quelque chose qui n'allait pas. Je me sentais … Mal. Des soucis respiratoires, l'impossibilité de faire du sport et des crises d’asthmes. Je ne pouvais pas faire d'efforts physiques intenses. Et pour ce qui est de la réputation au lycée avec le gros caïd qui vient toujours taper le plus petit qu'à l'air malade pour se la jouer, ça n'aide pas. Il fallait garder la tête haute. Malgré que je me sentais changer. On me disait que ce n'était rien, que c'était la puberté. Moi, j'étais persuadé que c'était autre chose. Il n'était pas rare que je m'isole dans les toilettes pour reprendre mon souffle et boire. Boire une quantité d'eau industrielle, une quantité qui dépassait la norme. J'avais sans arrêt chaud, ou bien la sensation d'étouffer. Puis, il y a eu ces marques étranges dans mon cou que je devais cacher avec une écharpe. Une écharpe en pleine été, forcément. Et pour répondre à la question avant qu'elle ne soit posée : non, personne n'est venu me chercher pour m'emmener à l'Institut magique. J'avais peur, je ne savais pas ce qu'il m'arrivait.
Il a fallu que j'attende encore, que je continue de cacher ces anormalités. J'entendais mon père et ma belle-mère avoir des discours assez délicat sur les mutants. Je crois que c'était elle qui lui empoisonnait l'esprit. Jamais mon père n'aurait traité les mutants comme des monstres. C'était un homme bon et tolérant. Jamais il n'aurait dis une telle chose… Les jours s'assombrissaient et ils m'ont envoyé en vacance chez mes grand-parents pour être ''tranquilles''. De mon côté, j'avais fais quelques recherches. La mutation se réveillaient chez moi, j'étais possesseurs de ce que le Professeur Xavier appelait le gêne X durant ses exposés. Ni mon père, ni ma mère étaient possesseurs de ce gêne. Ils n'ont pas de pouvoirs, je le vois bien. Parfois, je les suspectais. Toujours selon le professeur, les mutations peuvent être plus ou moins invisibles à l’œil nue. Notamment pour les télépathes. La crainte se faisait de plus en plus grandissante, je m'isolais comme un adolescent terrifié par ce monde qu'il découvrait devant ses yeux. Mes grands-parents étaient là, ils faisaient de leur mieux pour me soutenir jusqu'à ce que ma grand-mère finisse par se dénoncer. Les arbres morts du verger avaient repris vie à son toucher et d'un coup, j'ai pu voir quelque chose de beau. Une belle mutation. Pas ce que décrivait mes parents dans leur journal. Une mutation qui pouvait souffler la vie dans les végétaux, la rendre verdoyante et pleine de couleur digne d'un tableau. Ma peur s'est envolée et le sourire s'était dessiné sur mes lèvres. J'étais subitement fasciné, émerveillé par ce vert. Et ma grand-mère me regardait tendrement. Elle me disait de ne pas avoir peur, mais que pour ma sécurité, il ne fallait pas que je montre mes capacités à mes parents.

Par la suite, j'ai appris que de ma fratrie, seule Amy n'avait pas de dons. Dean était doté d'une mutation physique tout comme moi. Sauf qu'à défaut d'être amphibie, il pouvait durcir sa peau et la rendre aussi solide que la roche. Il était un homme-pierre, doté d'une force déconcertante et d'une immunité au feu. S'il restait trop longtemps exposés aux flammes, il prenait les propriétés du magma. C'était fascinant. Il avait tout ce que je n'avais pas. La force, la résistance, le courage et la témérité. Mais, quand il revenait à Noël, il me rassurait. Il posait sa main sur mon épaule et me disait que moi, j'étais doté de faculté qu'il m'enviait comme la compassion, la capacité de m'adapter et de garder ma sérénité. Il était l'impétuosité et il me répondait qu'il aurait préféré ne pas l'être pour m'éviter de ramasser la casse derrière lui. Et que pour rien au monde, je ne devais me séparer de telles capacités. C'est pour ça que je n'ai rien fais à l’apparition de ce vaccin pour soigner la mutation. Cela avait été conçu par des anti-mutants, comment leur faire confiance ? Il s'était emporté face à ma belle-mère. Il la détestait. À un point prêt, contrairement à moi il avait fais l'armée et donc, il n'avait pas peur d'elle. Il avait vu des horreurs au-delà de notre ville qui l'avait rendu plus fort et plus courageux encore. Alors, de nouveau, il se dressait devant moi et ma sœur pour faire face à la tigresse qu'était cette femme. Il voulait nous protéger et nous deux, nous voulions protéger Amy d'elle. Pendant six longues années, j'ai supporté cette femme. J'ai répondu à la moindre de ses envies pour maintenir notre secret à moi et à Dean. Il demeure encore d'ailleurs, je suis moi-même étonné qu'ils n'aient rien vu. Je suspecte cela dit mon père de le savoir, mais de fermer les yeux dessus.
Lorsque mes vingts-ans ont fini par sonner, j'ai quitté le domicile familial. Je ne voulais plus suivre leurs ordres et leurs envies à la lettre, j'étais resté trop longtemps dans ce nid à serpent à me cacher dans la gueule du loup pour vouloir y rester. Alors, j'ai rejoins Amy à San Francisco. Elle était aussi rédactrice en chef, mais pour un journal à l’influence moindre. Le genre de quotidien pour la campagnes. Son journal n'avait rien de malhonnête ou bien remplit d'informations falsifiées. Elle se contentait de tenir au courant les personnes isolées des villes sur la situation. J'ai retrouvé quelque part avec Amy ma curiosité d'enfant. Je ne cherchais pas les informations ou bien les photos pour l'argent. Juste pour rende service aux autres. J'étais tout simplement bien et heureux à la périphérie de San Francisco. J'allais voir mes grands-parents régulièrement, je ramenais des tartes à la myrtille pour que moi et Amy mangions au QG du journal puis je l'emmenais au lac le plus proche pour lui offrir une baignade sous l'eau avec un poisson géant. La seule chose pour laquelle j'ai trouvé utile ma mutation jusqu'ici, c'est pour apprendre aux autres à nager. Je suis là, avec eux en permanence. Je les tiens, je les encourages. J'aurais pu faire moniteur de natations. Mais, je ne suis pas sûr que les piscines auraient acceptés une sirène dans leurs bassins. D'autant plus que le chlore, ça m’irrite les écailles au bout d'un moment.

Et puis, les Avengers sont venus. J'adorais les Avengers. J'aurais dix ans de moins, je serais sûrement comme ces enfants dans la rue à les acclamer en les voyant passer. Mais, ils ont tellement perdu en splendeur. Ils sont en train de se faner. Vous voulez savoir pourquoi je ne leur reproches rien pour Manhattan ? Ma belle-mère est morte dans la bataille. Elle faisait partie des Civils sur place. Mais, l'un d'entre eux à extirper mon père des décombres. Le Daily Buggle est en plein cœur de Manhattan, ils étaient piégés dans leurs bureaux. Mais, ils ont réussi à le sauver. J'étais revenu pour mon anniversaire, pour que nous puissions retenter de le fêter tous ensemble. Au lieu de ça, un soi-disant Dieu avec des cornes de bouc est arrivé et il a ravagé la ville avec ses cloportes géants à moto. J'ai vu le feu dans le ciel ce jour-là. En voyant cette porte là-haut, je me suis rendu compte que le monde dans lequel nous vivions été misérablement petit. Que nous n'étions pas seul. J'étais .. Un petit poisson dans une immense mare. J'étais terrifié, excité, tranché entre la joie, les pleurs, la terreur. Je ne savais plus quoi penser. Je ne savais plus à quoi me fier. Quand j'ai vu le cadavre de ma belle-mère au loin être entouré par ces extra-terrestre, j'ai ressenti une immense peine. Cette femme était affreuse. Elle était ignoble. Une intervention divine l'avait détruite et réduite à néant, mais malgré tout j'étais malheureux pour elle. Elle restait notre seconde mère. Aussi cruelle soit-elle. On m'avait enlevé une deuxième maman. Dean est arrivé après la bataille accompagné de son bataillon pour aider les survivants. Il était tout aussi terrifié que moi en me voyant aussi mal. Il m'avait forcé à boire, à prendre des douches, il savait pour mon handicape et il a tâché de prendre soin de moi et de ma sœur.
Mon père, quant à lui, se retrouvait de nouveau seul et, j'étais malheureux pour lui. Je ne sais pas si j'adore les Avengers maintenant. Mais, je sais qu'ils sont responsables de ce qu'ils ont provoqués, quoi qu'ils disent pour se défaire de ces responsabilités. Mon père est dorénavant détruit de l'intérieur. Je le suis aussi quelque part. Le voir ainsi me fait mal et me blesse. Il est devenu violent après l'incident des Chitauris, crachant sa haine contre les Avengers à travers son journal. Alors, quand les accord de Sokovi sont tombés, il jubilait. Moi, derrière la porte de son bureau, je pleurais. Quinze après la découverte de ma mutation, c'était la première fois que je pleurais. Parce que je ne sais plus comment me cacher. Parce que j'ai peur du lendemain, peur de devoir lui dire pour moi et Dean. Peur qu'il me rejette, peur qu'il s'en prenne à mon frère et à ma sœur, à mes grands-parents. Je me suis isolé du journal une nouvelle fois. Je m'en suis éloigné pour prendre mes distances de sécurités. C'est tout ce que je peux faire pour le moment.

Ce n'est que le début de mon histoire. Je suis dorénavant écrivain. Je n'invente rien, je raconte des faits. Des histoires, comme un conteur. Je me contente d'exploiter seulement la chose pour laquelle je suis doué, à savoir imaginer et écrire. J'aime toujours autant la photographie bien sûr, mais écrire à quelque chose d'apaisant. Je n'aime pas les fins cela dit, je les trouve triste et cruelle. Et j'espère ne jamais avoir à imaginer la fin de celle-ci. Je suis le héros de cette histoire. Un gros poisson, dans une petite mare.



I DON'T LOVE
THE END
Revenir en haut Aller en bas


I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: under the water + axel   Jeu 29 Juin - 13:32
Re-Bienvenue à toi !
Tu as finis par craquer pour cet avatar, c'est très bien ça
Revenir en haut Aller en bas


A U R E L I O N ★ mad world
administratrice
avatar
COULEUR RP : #a9bcf5
DOLLARS : 330
JUKEBOX : Kanye's In My Head {BOY EPIC}
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans et toutes ses dents
NOM DE CODE : Aurélion, mais c'est plutôt à titre de signature.
PROFESSION : Ex-journaliste reporter, dorénavant écrivain.
RACE : Mutant
HUMEUR : Bof
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: under the water + axel   Jeu 29 Juin - 13:40
Ouai, je me confesse, j'ai craqué Bon même si je vais galérer niveau ressource du coup
Merci à toi


I DON'T LOVE
THE END
Revenir en haut Aller en bas


Captain America ✽ I hurt myself to see if i still feel
avatar
COULEUR RP : #00cc00
DOLLARS : 802
JUKEBOX : Boulevard of broken dreams - Green Day.
ÂGE DU PERSONNAGE : La trentaine apparant mais 98 ans en réalité.
NOM DE CODE : Captain America
PROFESSION : Ancien membre du SHIELD, Leader des Secret Avengers.
RACE : Simple humain modifié par le serum du projet "Super Soldat".
HUMEUR : Sceptique.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: under the water + axel   Jeu 29 Juin - 20:25
Ah bah ça craque ici
Tu vous vends déjà du rêve
Rebienvenue chez toi


boulevard of broken dreams
Revenir en haut Aller en bas


A U R E L I O N ★ mad world
administratrice
avatar
COULEUR RP : #a9bcf5
DOLLARS : 330
JUKEBOX : Kanye's In My Head {BOY EPIC}
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans et toutes ses dents
NOM DE CODE : Aurélion, mais c'est plutôt à titre de signature.
PROFESSION : Ex-journaliste reporter, dorénavant écrivain.
RACE : Mutant
HUMEUR : Bof
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: under the water + axel   Ven 30 Juin - 13:45
Ouai ouai, je sais, j'suis faible Rip ma petite HBC que j'aime
En tout cas, merci Cap'tain ! On ira chanter sous l'océan un jour si ça te branche


I DON'T LOVE
THE END
Revenir en haut Aller en bas


I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: under the water + axel   Lun 3 Juil - 21:51

BIENVENUE PAR MINOUS !

WELCOME TO THE MULTIVERSE



Alors, c'est une fiche bien plaisante à lire que voilà  
Tout est bon pour moi, j'adore les troubles et les soucis qui habitent le petit Axel et ça me touche vraiment ce qui lui arrive  
J'ai hâte de le voir au jeu ! Je te valide donc, beau poisson  


Mon Dieu, ça y est ! Ta fiche a particulièrement plu aux membres du staff, et tu as enfin passé le cap après cette longue et dure semaine d'écriture. Maintenant que tu es tout prêt et que tu as l'accord du staff pour jouer ce personnage, penses alors à aller recenser ton avatar, que tu as normalement réservé lorsque tu t'es inscris, puis à aller recenser tes pouvoirs si tu en possèdes. Aussi, si ton compte est doublon, merci de venir le recenser par ici.

Passées ces étapes, tu peux dorénavant aller poster ta fiche de liens ainsi que ta fiche de rps. Tu peux également aller faire des demandes diverses pour ton personnage, telles qu'une demande de rang ou encore une demande de logement, si tu en as envie. Tu peux également aller faire un scénario si tu recherches un personnage en particulier pour le tiens. Penses également à aller lire la première intrigue qui sera à prendre en compte dans tes rps au besoin, et qui sera très importante pour la suite et pour les évents en préparation. Tu peux également aller t'inscrire au premier évent récemment mis en place !

Je te souhaite en tout cas un bon jeu sur LANGUAGE.
Et : amuses-toi bien !

Marvelement,
Stan Lee.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: under the water + axel   
Revenir en haut Aller en bas


 
under the water + axel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IDEAL SODA WATER COMPANY LIMITED / Montréal, Québec ABM
» Axel... di Rivombrosa
» Le Mercenaire (Axel Kilgore)
» Splash water drop 1
» Water-bike

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: Bureaux du SHIELD :: Dossiers du SHIELD :: Dossiers vérifiés-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: