AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Partagez | 
 

 (M/Libre) Boyd Holbrook - So I count my sins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

D O C ♦ Scalpel, please !

En savoir plus

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (M/Libre) Boyd Holbrook - So I count my sins   Mer 14 Juin - 4:59


Finnegan Wilkins

So I count my sins

FT. Boyd Holbrook (négociable)

SURNOM/S : Finn. Personne ne l’appelle par son prénom complet, à l’exception peut-être son père et sa sœur.
DATE DE NAISSANCE : Au choix.
ÂGE ACTUEL : Entre 25 et 32 ans.
RÉSIDENCE : Boston depuis peu, ayant quitté New York afin de se faire plus discret.
LIEU DE NAISSANCE : Au choix.
NOM DE CODE : Au choix.
PROFESSION : Ancien étudiant en ingénierie, fauteur de trouble à plein temps, occasionnellement homme à tout faire, il aime s’improviser ce qu’il n’est pas.
SITUATION CIVILE : Officiellement célibataire, ça ne l’empêche pas de se trimbaler avec l’alliance de son père pour faire croire qu’il est marié. C’est un moyen comme un autre d’attraper des femmes avec le plus grand soin. Il aura beau dire ce qu’il voudra, mais Finn a peur de l’engagement.

Mira Lorenzi : Mira, c’est cette femme au regard froid qui lui a sauvé la vie, à ce qu’on dit. Plus de six heures au bloc opératoire pour arrêter l’hémorragie interne et réparer les organes qui devaient l’être. Finn déteste les hôpitaux, un peu comme beaucoup de gens. Et voilà qu’après cet accident de voiture on le force à s’y retrouver. Enfermé. Son seul divertissement est de tenter de saisir qui est Dr Lorenzi, la chirurgienne générale qui l’a empêché de mourir. Il se montre insistant, charmeur, blagueur, il tente d’obtenir quelque chose d’elle mais tout ce qu’il gagne c’est un mur douloureux à frapper. Puis voilà qu’il dépasse les limites et use de sa mutation sur Mira. Le choc est aussi grand pour elle que pour lui. Il réalise trop tard qu’il vient de se compromettre, alors que tous les yeux sont tournés vers les mutants et les hors-normes. Elle n’a aucune raison de ne pas le dénoncer. Et pourtant, elle ne le fait pas. Il le comprend lorsqu’on lui donne son congé avec le petit bout de papier, une prescription pour des médicaments, signée de la main de Mira. Finn observe l’écriture et cherche dans les mots et sur chaque centimètre du papier un indice quant à ce qu’elle pense vraiment. Elle ne peut pas être encore indifférente, pas après ce qu’il lui a fait. La confusion s’installe chez lui alors qu’il réfléchit à une solution, en vain. Elle le couvre et c’est une dette qu’il n’est pas prêt à assumer. Il commence à la chercher dans l’hôpital. La chirurgienne semble inaccessible. Personne ne peut l’approcher sans motif valable. Il finit par se faire une raison et partir de l’hôpital. Peut-il vraiment faire confiance à cette femme ? Une partie de lui pense que oui et l’autre partie le pousse à garder ses distances. Désormais, lorsqu’il ferme les yeux la nuit, il lui arrive de revoir le visage de Mira. Dans ces cas là, il ne peut faire autrement que de se traiter d’idiot. Plus il s’éloigne et plus elle le hante. Il a besoin de comprendre pourquoi elle ne l’a pas dénoncé comme des dizaines d’autres avant elle. Cela semble la seule solution pour se débarrasser de son image imprégnée dans son cerveau.


PSYCHOLOGIE DU PERSONNAGE :

Il est quelqu’un de déplaisant, d’impoli et de moqueur. Il aime la provocation et peut très bien se rendre aux limites de la méchanceté face à certaines personnes. Il n’est pas très sympathique au premier abord, un mélange de grognon et d’égocentrique. Il est surtout très méfiant, ce qui explique son attitude hostile. Il n’aime pas qu’on l’approche, qu’on le touche. Depuis qu’il a découvert sa mutation, il a développé une certaine paranoïa au fait qu’on découvre cet aspect de lui. Adolescent, il avait honte d’être mutant. Aujourd’hui, il a simplement réalisé que moins les gens en savent sur lui et moins on risque de l’attraper et de le faire payer pour ce qu’il est capable de faire. Finn est accessible lorsqu’on a percé la carapace qu’il dresse et qu’on a enduré son mauvais caractère suffisamment longtemps pour qu’il cesse d’être sur la défensive. Il a évidemment du mal à faire confiance et ce pour de bonnes raisons, à son dire.  


POUVOIR/S, CAPACITÉ/S :

Finn est capable d’influencer une autre personne par un contact physique. Il n’agit pas sur la volonté ou la morale. Il ne peut donc pas « contrôler » une autre personne et lui donner un ordre. Il influence surtout à deux niveaux : la pensée et les émotions. Dans ce premier aspect de sa mutation, il arrive à glisser une pensée précise ou vague dans l’esprit de quelqu’un. Cette pensée ne sera pas perçue comme intrusive et va s’intégrer normalement au fil de réflexions de la personne touchée. Ainsi, on parle d’une sorte de suggestion. Le problème, c’est que l’efficacité de cette suggestion dépend de la personne. Si elle est influençable ou non. Si elle est anxieuse ou confiante également. Ainsi, ce qu’il suggère peut être librement accepté par la personne ou au contraire rejeté comme n’importe quelle pensée présente dans notre esprit. La personne conserve son libre arbitre en tout temps. Les chances de succès de Finn vont habituellement dépendre de ce qu’il implante comme pensée chez l’autre, de la qualité de celle-ci. Et pour garantir cela, il faut un contact physique supérieur à quelques secondes.

Le second aspect de son pouvoir est le plus puissant. Il est capable de radicalement influencer les sentiments de quelqu’un. On parle bien évidemment des émotions ressenties (présentes) lors du contact physique, pas de celles passé ou encore des liens précis avec un autre individu comme l’amour ou la haine. Il ne peut pas influencer des « opinions émotionnelles », mais vraiment ce qui est en constante fluctuation au quotidien en chacun de nous. D’un simple touché, il arrive à faire rire quelqu’un, à le bouleverser au point de le faire pleurer, à le faire éclater d’une colère noire. Il a une préférence pour la suppression temporaire d’émotion, donc de rendre une personne si calme qu’elle en est inoffensive. Il arrive à exercer son influence sur une durée variant entre une à dix minutes. Cela dépend de la force qu’il déploie pour affecter quelqu’un et pas de l’individu en lui-même comme pour les pensées. Les sentiments sont plus faciles à manipuler, pour une raison qu’il ne s’explique pas.  


HISTOIRE :

Quelques points de son histoire:
• Finn a une grande sœur avec laquelle il ne s’entend absolument pas. Son père est un professeur d’université un peu paumé. Il n’a jamais connu sa mère puisqu’elle s’est suicidée lorsqu’il n’avait que quelques mois.
• Lorsqu’il découvre sa mutation, il n’en parle pas à sa famille. Il a le malheur de se confier à son meilleur ami qui n’hésite pourtant pas à le trahir et à répéter son secret. Finn est ainsi la proie de moqueries et de coups jusqu’à ce qu’il soit transféré dans une autre école de New York.
• Il reçoit une bourse universitaire grâce à son père et il étudie l’ingénierie quelques mois avant d’être finalement à nouveau exposé. Il décide alors de tout lâcher.
• Il fait de nombreux petits boulots par-ci, par-là. Il se retrouve mêlé à de nombreuses histoires de gang de rue. Il sera arrêté une fois alors qu’il se trouve présent lors d’une descente de police, mais il s’en sort en utilisant sa mutation contre l’agent qui le retient.
• Il subit un accident de la route alors qu’il est passager, son ami étant mort sur le coup. Il sera transféré à l’hôpital où exerce Mira Lorenzi et elle lui sauvera la vie. Il s’expose à elle sans réfléchir et craint d’être à nouveau poursuivit, puisque cette fois les mutants sont soumis au recensement. Sauf qu’elle ne le dénonce pas.
• Il décide de s’installer à Boston le temps de trouver un moyen de s’assurer qu’il n’est pas en danger et qu’on ne viendra pas cogner à sa porte pour l’arrêter.  

Revenir en haut Aller en bas
 
(M/Libre) Boyd Holbrook - So I count my sins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) BOYD HOLBROOK - libre
» The Host le film
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [ORK] Conversion, taille et count as d'un super stompa...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
language ! ::  :: PVs & Scénarios :: Scénarios-
Sauter vers: