AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 A last goodbye [Al'ya & Mira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

D O C ♦ Scalpel, please !

En savoir plus

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: A last goodbye [Al'ya & Mira]   Dim 11 Juin - 17:00


A last goodbye

FT. Al'ya A. Lorenzi




Un voile noir recouvre le visage de ma mère, dissimulant ses yeux rougit. Cette journée est morose pour plusieurs. Pour l’occasion, des gens que nous ne voyons jamais se sont déplacés. Un peu comme si la mort de mon père avait ravivé le souvenir de notre présence à leur esprit. Des membres de ma famille surtout, certains venus directement d’Italie même. Beaucoup ne sont pas là. Ce n’est pas plus mal, ils sont tous des inconnus à mes yeux. Ma sœur Liza est la seule qui pleure ouvertement. Elle a toujours été sensible, plus émotive que moi, forcément. Je ne cherche pas à la consoler, cela ne mènerait à rien. Son chagrin va lui passer bientôt, c’est seulement la réalisation de la perte qui la bouleverse. Puisqu’au fond d’elle-même, Liza n’a jamais apprécié notre père. Tout comme je ne le portais pas dans mon cœur non plus. Après le divorce, il s’est volatilisé de nos vies sans chercher à nous contacter. Nous n’existions plus pour lui ou du moins, nous n’avions pas suffisamment d’importance pour qu’il daigne prendre des nouvelles. Il a beaucoup souffert de son côté, ça je le reconnais. Perdre la garde a brisé ce qui restait de bien en lui. Ma mère avait quelques nouvelles de temps à autre qu’elle nous donnait bien des jours après l’avoir appris. Elle était prisonnière du malaise que créait son ex-mari à chaque fois qu’elle abordait le sujet. Elle a donc tout simplement finit par ne plus rien nous dire sur lui. C’est donc bien des années plus tard, qu’il est conduit à l’hôpital où je travaille. Il présentait un AVC hémorragique sévère, sans possibilité de le sauver. Il est donc apparu mort à mon regard, bien que son cœur se fasse toujours entendre via le moniteur. Le voir m’a bouleversé, mais je me suis reprise depuis. Et en ce jour où finalement il sera mis en terre, je vais pouvoir tourner la page sur le désastre qu’il a été dans ma vie.

Le vent est un visiteur indésirable, secouant les fleurs posées sur la tombe imposante. Je fixe les pétales, les traits tirés par l’agacement. La cérémonie est beaucoup trop longue à mon goût. Je commence à démontrer des signes d’impatience et si ma mère ne me tenait pas si fortement la main, je pense que je me serais éclipsé en douce. Je n’ai rien à faire ici de toute façon. Je n’ai pas envie de lui dire adieu. Il ne le mérite pas vraiment. Je ne voulais même pas venir à la base, c’est les sanglots de ma mère et de ma sœur qui on finit par me faire céder. Oui, c’est mon père, mais je ne lui dois rien. Voilà pourquoi il me tarde de pouvoir partir de ce cimetière triste et gris. Un peu à l’extérieur de la ville de New York, c’est à cet endroit que mon père a apparemment insisté pour qu’on l’enterre. Personnellement, je n’aurais pas choisi ce lieu. C’est laid et le sol est peu accueillant, si je peux m’exprimer ainsi. Le sable et les fourmis s’accumulent sur mes chaussures. Je soupire fortement en voyant enfin les derniers instants de la cérémonie se dérouler. Et voilà, il est parti. Je me tourne vers ma mère, la serre le temps qu’elle cesse de sangloter puis je m’éloigne du groupe. Je me retrouve à la hauteur d’un arbre. Je m’arrête pour l’observer. Même lui semble mort, avec son écorce sèche et fissurée en de multiple endroits. Je fronce les sourcils en constatant davantage de fourmis qui en escaladent le tronc. Des bruits de pas me font tourner la tête. Une jeune femme s’approche de moi. Elle est belle, malgré le vent qui agite ses cheveux. Je ne la connais pas, mais pourtant ses traits me semblent familiers. Probablement une Lorenzi qui a fait le déplacement pour mon père. Je me prépare à ne pas répondre trop durement à ses condoléances. Étant agacée, je peux très bien faire ressortir toute cette froideur qui a l’habitude de m’habiter. Et ce n’est pas bien vue dans un contexte d’enterrement, ça je crois l’avoir compris. Je lui souris faiblement pour l’encourager à m’approcher, même si au fond je souhaite être seule en ce moment. Inutile de lui faire sentir cela, elle n’est probablement là que pour quelques mots et ensuite je vais pouvoir poursuivre la contemplation des fourmis.

Revenir en haut Aller en bas
 
A last goodbye [Al'ya & Mira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mira Nair
» tell me goodbye BIG BANG
» Wei Chen- Goodbye Goodbye
» mira debarque !! tremblez xD
» Goodbye Perséphone, dessins & photos

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! ::  :: Partie Flashbacks-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: