AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Becca | This girl is on fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Becca | This girl is on fire   Mar 30 Mai - 23:57

REBECCA BARNES

You always searching for destruction. Now you bear the scars of a path in which you chose.

FT. MARIE AVGEROPOULOS

SURNOMS : Becca, Becky à l'occasion
DATE DE NAISSANCE : 1er mars 1993
ÂGE ACTUEL : 24 ans
RÉSIDENCE : New York
LIEU DE NAISSANCE : New York
NOM DE CODE : Aucun pour le moment
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu. C'est son plus récent boulot, mais il ne sert qu'à payer les factures.
SITUATION CIVILE : Récemment séparée d'une relation de presque quatre ans

PSEUDO/PRÉNOM : Volodymyr
ÂGE : 24 ans
FRÉQUENCE : 7/7
CONNAISSANCE DU FORUM : Via Bazzart


PSYCHOLOGIE DU PERSONNAGE :

La guerrière blessée. Errant à la recherche d’un but, d’une utilité. Une pensée perdure dans la tête de Becca et s’est celle d’un jour trouver sa place. Elle ne semble convenir à aucun moule préfabriqué de cette société et elle refuse catégoriquement les voies qu’on lui indique. Obéir, suivre, se conformer, toutes ces choses ont toujours été plus ardues pour elle à accepter. Pourquoi lorsqu’on lui donne une directive, même sans appliquer la moindre autorité, elle ressent le besoin instinctif de protester ? On pourrait interpréter cela comme du leadership naturel, une nécessité de donner l’ordre en premier et de diriger les opérations. Sauf que dans son cas, cela n’a rien à voir avec un désir de contrôler, de superviser ou même de dominer. C’est une envie irrésistible de rébellion. Contester ce qui peut l’être. Ultimement transformer ce qui est proposé en quelque chose de meilleur. Ou de chaotique selon la personne qu’elle choisit de défier. Son caractère d’opposition se nourrit d’une témérité frisant la dangerosité. Elle a le don de se mettre dans des situations pas possible et d’en sortir avec des ecchymoses à tous les coups. Petite, c’était pour attirer l’attention de ses proches qu’elle se donnait presque en spectacle. Mais en grandissant, cette témérité se révèle le moteur de ses agissements, ce qui lui permet de faire face à la vie et d’assumer ses décisions. Un goût des sensations fortes peut aisément se sentir. Elle aime visiblement être ainsi bousculée dans la monotonie de la vie et se retrouver presque en situation périlleuse. Elle n’est pas pour autant écervelée. Becca est capable de s’arrêter, de se poser un instant pour réfléchir. Elle ne se mettra jamais en danger volontairement ou pour faire du mal à ses proches. Il lui arrive de le faire malgré tout, mais cela lui cause toujours des regrets. Elle aime sa mère et ses amis. Elle a toujours une pensée pour eux lorsqu’elle pose sa tête sur l’oreiller au moment de s’endormir. Lorsqu’elle calme le tourbillon de ses pensées, il lui arrive de s’inquiéter pour eux. La peur de les perdre. Elle ne laisse jamais cette angoisse l’emplir longtemps en général, mais tout de même, elle y réfléchit trop souvent. Becca a certains comportements protecteurs. Cela se voit particulièrement avec sa mère et autrefois sa grand-mère. Des gestes subtiles, mais qu’elle ne peut contrôler. Un regard d’avertissement envers un inconnu qui s’approche un peu trop. Sa position dans l’espace afin d’être constamment à proximité, prête à intervenir. Des instincts protecteurs puissants, originaire d’une enfant n’ayant qu’une seule personne portant son amour. En vieillissant, elle voit cela s’atténuer un peu. Mais si quelqu’un hausserait le ton contre sa mère, il est certain que ses vieux comportements reviendraient aux pas de course pour défendre sa maman. Outre cela, elle est quelqu’un d’abordable, de même attachante quand on passe suffisamment de temps à l’écouter rire et dire des bêtises. Elle n’a pas la langue dans sa poche, ce qui est une grande source de divertissement pour son entourage. Son indépendance dicte sa façon de vivre sa vie, mais il n’empêche en aucun cas son désir se s’entourer de gens. Elle considère ne pas avoir besoin de compagnie au quotidien, se sentant bien avec elle-même. La solitude finit par la peser inévitablement et par la conduire vers des bars ou des endroits bondés pour se sentir entourer au maximum par d’autres êtres. Elle se nourrit de l’énergie d’une foule pour ensuite décanter lentement toutes ces vibrations de son côté. Seule, elle peut tout faire. Elle déteste qu’on lui dise quoi ou comment le faire. Même si elle ignore une chose, elle s’en fiche, il lui faudra apprendre par elle-même et expérimenter un échec dans le pire avant de prendre un conseil. En général, elle a une bonne capacité autodidacte, alors qu’importe peu. Cela a toutefois exaspéré de nombreuses fois ses professeurs. « Becca, laisses-moi te montrer ! » Combien de fois on le lui a crié dessus, cette phrase-là ? Elle est une élève exécrable, ça c’est certain. Combiné à une certaine impatience qui se pointe à l’occasion, on est face à un cocktail explosif presque garantie. Elle devient colérique en particulier lorsqu’elle doit attendre, mais surtout lorsqu’elle perd. Elle a une compétitivité importante qui n’a pas été guérit avec les années de pratique sportive. Au contraire, cela lui tient tellement à cœur désormais qu’elle se met dans tous ses états quand on la bat. La jeune femme a avec le temps développé une addiction à l’entraînement physique. Elle est de ce fait incapable de demeurer assise à ne rien faire des heures ou à passer une journée sans s’entraîner au gym, au minimum. Cette sensation d’être à bout de souffle après un exercice intense, la douleur dans ses muscles endoloris. Un peu comme un athlète, elle ressent une réelle culpabilité à ne pas éprouver ce genre de sensation. C’est surtout que c’est de la sorte qu’elle se sent utile, qu’elle se sait avoir un objectif. Lorsqu’elle court par exemple, elle ne songe pas à sa vie, qu’elle déteste beaucoup trop souvent. Le sport est une échappatoire comme une autre. Et dans un sens, c’est ce qui lui fournit sa motivation pour affronter le reste de ses journées. Tourner en rond à ne rien faire, elle déteste avoir à vivre cela. Pour finir, la jeune femme est caractérisée par sa recherche identitaire. Elle n’a jamais su ce qu’elle voulait faire dans la vie et rien ne l’a satisfaite jusqu’à présent. Becca en vient même à se demander si un jour un travail ou une occupation va pleinement y arriver. Cela lui fait un peu peur. Vivre dans la constante insatisfaction est agaçant, épuisant. Elle aimerait tomber sur le truc qui est fait pour elle. La jeune femme pensait l’avoir trouvé avec le groupe d’Elie, mais à la suite de leur première mission désastreuse, elle n’en est plus aussi sur. D’une certaine manière, elle espère que retrouver un être aussi mythique dans son esprit que Bucky pourra lui apporter les réponses qu’elle recherche.


POUVOIRS, CAPACITÉS :

Becca ne possède aucun pouvoir mutant, ni de capacités hors du commun. Elle n’a pas d’armure sophistiqué avec laquelle combattre et se protéger. Elle est simplement humaine, mais avec un plus. Son corps est habitué à l’exercice physique depuis toujours. Enfant, elle a d’abord été formée à la gymnastique comme de nombreuses petites filles de cet âge. Ayant atteint des niveaux de compétitions avant de se désintéresser de ce sport, elle conserve aujourd’hui une grande flexibilité. Adolescente, elle a passé à la natation et à la boxe où elle a conservé la force et l’endurance de son corps à l’effort physique, en plus de développer des premiers réflexes au combat. Dans sa vie d’adulte, elle s’est mise en forme à un autre niveau afin d’intégrer l’armée. Elle a passé des mois à un entraînement intense pour lui forger une force musculaire plus grande. Elle a également pris un court de survie pour apprendre à se débrouiller en toutes situations. Elle excelle pour l’orientation, ayant une mémoire cartographique lui permettant de toujours savoir où se déplacer pour ne pas se perdre. Elle a été entraîné à proprement parlé au combat par deux personnes. Le premier, Elie, lui a enseigné les bases de l’auto-défense ainsi que l’usage d’armes à feu. Aimant particulièrement cette dernière activité, elle passe plus de quatre ans à développer sa précision avec une arme, s’essayant même à l’arc durant une courte période. Son second professeur, Lara, comble les lacunes de l’entraînement avec Elie. Les arts martiaux sont le principal élément qu’elle travaille avant de finalement mettre les choses de côté afin de se concentrer sur ses recherches de Bucky. Elle est ainsi une femme polyvalente, capable d’endurance physique, de force, d’agilité, de se défendre contre une attaque avec son poing comme avec le canon d’une arme. Malgré tout, elle est loin d’être un as. Ou un soldat. Il lui manque encore tellement de notions, sa formation étant incomplète et contradictoire par moment. Elle aime prétendre qu’elle sait se défendre, mais en réalité elle n’a jamais confronté quelqu’un avec un vrai niveau de combattant. Ce qui risque de lui causer des ennuis un jour avec sa témérité légendaire.





HISTOIRE :

L’enfant est assise au sol, inconsciemment penchée vers l’avant sous l’addition des minutes. Elle est attentive, suspendue aux lèvres légèrement souriante de sa grand-mère. Le récit n’est pas nouveau, mais il transporte la gamine à chaque fois. Becca pourrait presque faire écho à chaque mot tellement elle les connait, sauf qu’elle conserve un silence respectueux. Comme à chaque fois vers la fin de l’histoire, une émotion désormais familière se glisse sur les traits de l’aînée. Ses yeux s’animent d’une tristesse qu’elle a l’habitude de surmonter et qui pourtant, ne s’est pas envolée malgré les années. Cette histoire est celle de James Buchanan Barnes. Le très célèbre ami de Capitaine America. Ensemble, ils ont traversés les épreuves et la guerre. Pour Rebecca Barnes, petite-nièce de Bucky, cette histoire est très belle, malgré la fin tragique. Les mots ne sont pas ce qui l’émerveille. Il s’agit plutôt de l’émotion qui traverse sa grand-mère, sœur de ce défunt soldat, qui pousse l’enfant à constamment réclamer le récit lorsqu’elle la visite. Une joie s’entremêlant de nostalgie et d’une pointe de regret. Un peu comme si au fond de son cœur, Rikki était persuadée de ne pas avoir été en mesure d’intervenir pour le sauver. « Steve était là, il a tout tenté. » Se voit murmurer quelques fois l’enfant à l’oreille de sa grand-mère, pour l’apaiser. Becca ne connait pas tous les détails entourant la mort de son grand-oncle, évidemment. D’une certaine manière, Rikki espère de la sorte la préserver le plus longtemps possible de la dureté de ce monde. Mais tout comme sa mère avant elle, sa petite-fille finira par poser les bonnes questions et en réclamer les réponses. Mais pas tout de suite.

Le soleil est fort ce midi. Becca laisse la chaleur de ces rayons la traverser et lui donner des frissons de bonheur. Enfin l’été est arrivé ! À ses côtés, se trouve sa meilleure amie, sa collègue gymnaste, Lara. Elle est douce et de sa petite voix, on ne décèle pas la moindre méchanceté. Elle est tout le contraire de Becca qui sait s’affirmer et qui ne se gêne pas pour prendre toute la place. Lara ne s’en plaint pas. Avoir quelqu’un qui lui permet de demeurer dans l’ombre et de ne pas se couvrir de ridicule en exposant maladroitement sa gêne tenace est un service qu’elle apprécie chez la brunette. Les deux jeunes filles profitent du beau temps pour rejoindre leur demeure respective, après cette longue séance d’entraînement en vue des compétitions du samedi prochain. Comme d’habitude, elles sont les deux sélectionnées pour représenter leur équipe. Becca se demande même pourquoi l’entraîneuse insiste pour comptabiliser des points au sein de l’équipe alors qu’elles gagnent de façon consécutive depuis les trois dernières années. Lara ralentie le pas, sortant son amie de ses réflexions. Elles sont arrivées devant l’humble habitation de la blonde. Un homme est à l’extérieur, afférer à la réparation d’une motocyclette d’un autre âge. L’homme relève la tête et son sourire est instantané. Celui de Lara aussi d’ailleurs, qui après une brève salutation à Becca, court rejoindre son père. Il la sert dans ses bras et conserve l’étreinte suffisamment longtemps pour agacer Becca. Ses pas se dirigent furieusement loin de ce spectacle. Comment peut-elle être jalouse de ce qu’elle n’a jamais connu ? De l’amour paternel. Son géniteur a mis les voiles bien avant sa naissance, laissant sa mère s’occuper seule d’un bébé. Est-ce pour cela qu’elle n’a jamais fait entrer aucun autre homme dans la maison par la suite ? Parce qu’elle ne leur fait plus du tout confiance ? Il arrive souvent à Becca de s’arrêter sur la question et de ne pas trouver le courage de demander à sa mère. Dans son dos, la voix du père de Lara résonne en un rire. Becca se contente de serrer les poings un peu plus forts.

Dans un nouveau soupire, Becca jette les formulaires au bout de ses bras. Le papier glisse inlassablement sur la table de cuisine avant de finir sa course au sol, tombant sans la moindre grâce aux pieds de sa mère. La femme ne dit pas mot, mais son regard est un peu plus sévère. L’université est quelque chose qui lui a toujours tenu à cœur. Depuis que sa fille est née, elle a prit soin de mettre de l’argent de côté pour cette étape importante de sa vie. Et malgré la bourse d’étude que Becca a obtenue pour intégrer l’équipe de natation universitaire, sa fille se montre toujours aussi boudeuse face à cette idée d’études supérieures. « C’est une chance unique. » Tente vainement sa mère qui ne sait plus comment s’y prendre pour convaincre sa fille. Becca se contente d’un regard indifférent dans sa direction. C’est au tour de la mère de soupirer. Depuis le déménagement de Lara pour Miami il y a deux ans, l’attitude de sa fille est devenue beaucoup plus tranchante. La mort de sa grand-mère la même année n’aida pas à calmer sa peine, au contraire. Il arrive encore quelques fois à sa mère de la surprendre les larmes aux yeux sans raison apparente, refusant férocement d’expliquer ce qui la peine. Sa rébellion habituelle, puise depuis dans une négativité exaspérante. Cela pousse la mère à envenimer les disputes de plus en plus nombreuses, comme pour répondre au je-m’en-foutisme catégorique de sa fille. Une chose est sur, elles n’en peuvent plus de cette situation. Il est temps que ça change. L’université est une impasse, mais l’autre option terrorise plus qu’elle ne l’aurait cru la mère de Becca. L’Armée s’est tellement difficile. Laisser ainsi aller son enfant à un tel monde est impensable pour elle. Mais Becca insiste. Elle est bornée sur cette idée pour une raison que la mère devine aisément. Cette dernière brise le silence dans un ultimatum qu’elle se voit la solution à leur conflit. « Écoute. Tu tentes l’entrevue d’admission à l’université et si tu n’es pas retenue, alors je vais te laisser faire ce que tu veux. Y compris l’Armée. » Le deal est soudain et surprend Becca qui pose un long regard perdu à sa mère. D’un hochement de tête, elle finit par accepter l’offre, gardant pour elle un détail. Après tout, personne ne sélectionne les gens mauvais à une entrevue. Y compris ceux qui le font volontairement.

La botte rencontre le mur dans une violence non-contenue. Furieuse, Becca ressent le besoin d’exprimer cette colère physiquement. Elle frappe ensuite le mur avec son poing, puis se tourne vers sa valise à demi-remplie sur le lit et la pousse au loin. La lampe de chevet s’en voit détruite en un fracas parvenant à faire stopper les gestes de la jeune femme. Elle porte les mains à ses cheveux et dans un grognement colérique, se laisse tomber au sol pour y demeurer à réfléchir. Elle a passé des mois à s’entraîner pour ça. Pour être assez forte pour l’Armée. Tout ça pour trois misérables jours avant d’être refusé bêtement. Suivre les ordres comme un mouton, elle en est tout simplement incapable. Même si c’était son objectif, qu’elle tenait sincèrement à être dans l’Armée. Elle a tout gâché comme d’habitude. Becca pense soudainement à sa mère. Elle n’ose imaginer la déception dans ses yeux quand elle va la voir revenir à la maison. Qu’est-ce qu’elle est censé faire, désormais ? À présent qu’elle a dit non à l’université et que l’Armée n’est pas sa place ? Terminer sa valise semble être la seule chose à faire pour le moment. En se relevant lentement, elle range donc son côté de la chambre, heureuse que sa colocataire des recrues ne soit pas là pour la regarder en silence. Becca quitte l’endroit en faisant son possible pour cacher ses émotions. Sa rage est encore tellement puissante qu’elle se doit de la contenir pour ne pas avoir davantage d’ennuis. Dans ses pas lourds, on décèle par contre cette colère pesante. Une part de cette émotion est redirigée vers elle-même et c’est probablement ce qui l’irrite le plus. Après tout, c’est de sa faute ce qui lui arrive. Becca ne souhaitant pas aller directement chez sa mère, elle demeure quelques jours pas très loin de la base militaire où les gens croient qu’elle est. Elle trouve refuge dans un modeste café, où elle squatte le wi-fi la majorité de ses journées afin de trouver un plan de rechange. Elle songe à de nombreuses options, mais à chaque fois elle trouve un point négatif et tout est à recommencer. La jeune femme ne remarque qu’au bout du troisième jour cet homme assit toujours à la même table, positionné de telle manière qu’il peut aisément l’observer sans se cacher. Il faut croire qu’elle était absorbée par ses inquiétudes car s’est avec surprise qu’elle le prend en pleine contemplation. Becca fronce les sourcils. Elle a l’étrange impression de l’avoir déjà vu quelque part. Et elle ne se trompe pas. Elie est une recrue, lui aussi. Deux ans de plus vieux qu’elle, il dégage une désinvolture et un charme magnétique. Le genre d’homme qui a le don d’obtenir tout ce qu’il veut sans le moindre effort. Bref, un emmerdeur, quoi. Elle se souvient l’avoir vaguement reluqué le premier jour, puisqu’il lui avait desservie un sourire époustouflant sans raison. Trop parfait, elle s’était alors dit avant de se concentrer sur l’instructeur. Voilà qu’elle se rappelle qu’il avait la fâcheuse tendance à l’observer régulièrement. Son intérêt ne doit pas être anodin. Même si elle s’en doute, Becca désire découvrir ce qu’il lui veut. Elle ferme son ordinateur portable dans un claquement, sans quitter Elie des yeux. Son petit sourire renaît de plus belle alors qu’elle s’approche de sa table et s’y installe sans lui demander la permission. En croisant son regard à ce moment là, elle sent comme si la réponse à tous ses problèmes se tient juste devant elle. Et en effet, ce qu’Elie lui propose aurait pu prendre l’aspect d’une blague si tombé dans l’oreille d’une autre. Pourtant, l’offre est tellement aléatoire, un véritable coup de dé pour cet homme. Il ne l’a vu en action que trois jours, après tout. Pourtant, cela lui semble suffisant pour lui demander d’intégrer son groupe. Ce groupe, Becca s’attarde longuement à le questionner à ce sujet. Comme une curiosité qui ne la lasse jamais, elle passe le reste de l’après-midi à additionner les informations que lui donne Elie. Même au bout de ces heures, elle n’arrive pas à se constituer un portrait clair et complet de ces individus. Et pourtant, contre toutes attentes, l’idée lui plait. Les super-héros, ça ne la branche pas plus que ça. Comme s’il le présentait, Elie lui expose son regroupement en évitant toujours le terme. Il préfère l’appellation « révolutionnaires ». Une façon grotesque de voir les choses, selon Becca. Elle ne croit pas en ces gens qui sont convaincus de pouvoir changer le monde. Sauf qu’aussi étrange que cela puisse paraître, la proposition résonne en elle comme un désir secret, inconnu y comprit à elle jusqu’à présent. L’idée de se sentir utile, d’agir concrètement et directement dans une situation. C’est un peu comme être un soldat dans l’Armée, en participant à un conflit de la sorte. Sauf que cette fois, Elie lui propose une alternative sans hiérarchie à se soumettre. Et c’est véritablement ça qui l’attire.

New York n’est pas exactement le genre de ville tranquille et paisible. Ses rues sont fréquemment le théâtre de crimes en tout genre ou de deals secrets. Le groupe de Becca n’est évidemment pas une nouveauté dans le coin et il a donc tout naturellement eut une place dans cet équilibre de justiciers versus criminels. Le problème, c’est qu’ils sont tous novices. Malgré l’entraînement que leur donne d’Elie, qui n’a pas fait plus long que Becca dans l’Armée, le groupe se devait d’avoir une première expérience pour véritablement se proclamer combattants du crime. Reste à déterminer quoi. Elie ne voit pas l’importance d’une telle sélection comme les autres. Pour lui, le plus tôt sera le mieux. Il tient particulièrement à permettre à Becca de tenir une arme dans un vrai contexte. Il trouve qu’elle a un grand potentiel et cela semble l’aveugler sur le danger que cela représente. Becca se sent motivée par Elie et est à fond dans sa vision. Pour les trois autres, c’est un peu plus compliqué. Jackson est du style prudent et réfléchit. Il se rallie de ce fait plutôt à Kimmy, seconde femme du groupe, mais la plus redoutable avec ses poings. Enfin, il y a Andy, ami de longue date d’Elie, qui se retrouve inévitablement à être celui qui devra trancher. Il est tenté de pencher du côté de celui qui depuis la formation de ce groupe s’autoproclame un peu le leader. Mais selon lui, Elie n’est pas la voix de la raison parmi eux. Becca se montre impatiente de cette décision d’attendre, son envie de réaliser une première mission la rendant bouillonnante d’énergie. Deux longues semaines seront nécessaires pour trouver quelque chose d’intéressant selon l’avis général. Soit l’interception d’activités illégales, impliquant des transactions faramineuses. Une mission facile selon Elie. Leur laissant même quelques jours de préparation. Pas de quoi s’inquiéter en perspective.

Une erreur fut nécessaire pour que la mission entière soit compromise. Jackson et Kimmy seront repérés par l’une des brutes qui gardent les alentours. Une seconde erreur survient lorsque les deux tentent de s’en prendre à cet homme pour le neutraliser. Personne de leur groupe n’avait planifié l’hypothèse de se battre contre des plus qu’humain. Un mutant celui-là. Un cracheur de feu selon la vision qu’en à Becca, de sa propre position. Tout se passe si vite par la suite. Kimmy se retrouve seule à se battre contre le mutant, dont l’agitation de la lutte sonne l’alarme. Plusieurs autres gardes sortent de nulle part et s’approchent de la bataille. Elie tente d’agir héroïquement, révélant sa position bêtement. Jackson est poussé par quelqu’un et s’écrase au sol, sonné. Becca se pousse à réagir et court en sa direction pour le sortir de là. C’est comme au ralentie qu’elle voit d’abord une boule de feu foncer droit dans sa direction. Puis, qu’elle se sent projeter comme une vulgaire poupée de chiffon vers l’arrière. Son corps roule dans le sable et la roche, l’air brûlant qui l’entour la clouant au sol. Dans ses oreilles, seul un bourdonnement domine, lui empêchant momentanément d’entendre Elie crier une retraite. À quatre pattes, Becca relève la tête vers les restes d’une explosion. Le bâtiment qui était une seconde plus tôt leur objectif est éventré en deux, parcouru de flammes. Une partie de sa structure est tombée tout proche, elle en voit encore les particules de poussière flotter au-dessus d’elle, colorées par le feu qui danse en silence. C’est là qu’elle voit Jackson, toujours par terre. Une partie des débris de la structure recouvre son dos à présent. Sans réfléchir, Becca rampe d’abord vers lui, avant de réussir à courir. Elle s’effondre à genoux près de sa tête, sentant la chaleur d’un feu vorace non loin de la main de son collègue et ami. Elle doit le sortir de là au plus vite, sinon il va brûler vif. Les doigts de Becca enrobent la tête du jeune homme, qui sursaute subitement. Il respire difficilement et malgré le bourdonnement qui persiste toujours dans ses oreilles, la brune entend son cri de souffrance. Elle tente alors de le tirer de là, mais ne lui cause que davantage de douleurs. Les débris. Elle tente de les bouger mais ils sont trop lourds. À sa gauche, le feu semble s’être rapproché, elle le sent qui réchauffe dangereusement son bras et son visage. Becca cherche de l’aide autour d’elle. Elle se sait désespérément seule. Elie doit la chercher. Elle et Jackson. Il ne les abandonnerait pas. Sauf qu’elle ne peut compter là-dessus. Si elle l’attend, il sera peut-être trop tard. Que faire alors ? Becca ramène son regard vers Jackson et est surprise de croiser ses prunelles. Il s’est appuyé dans les paumes tremblantes de la jeune femme, la lueur joyeuse au fond de ses yeux à demi éteinte. Ses traits sont animés non pas par la souffrance, mais par la peur. Elle le sent pétrifié par la crainte de sa mort prochaine. Becca ne peut faire autrement que d’en avoir pitié. Son cœur se brise en deux en constatant qu’il a abandonné. Qu’il se sait vaincu. Et étonnamment, c’est une chose que sa jeune amie peut comprendre. Alors que tous espoirs semblent perdus. Alors, qu’il ne reste qu’à attendre. Elle sent son regard se brouiller de larmes et un hoquet de chagrin s’extirper de sa gorge. Elle ne peut pas le laisser ainsi, être condamné au bûcher. Comme si Jackson comprend, il ferme doucement les yeux et relâche ses muscles dans un soupire. Becca sort d’une main tremblante son arme tout en fixant d’un œil les flammes et de l’autre son ami dont le corps est toujours secoué de spasmes de douleur. La brune place le canon de l’arme contre la tête de Jackson, son doigt hésitant sur la gâchette. Le feu a gagné du terrain si rapidement en l’espace de quelques secondes, il est à présent à quelques centimètres de la main du jeune homme. Refusant de regarder, Becca prend une ultime inspiration et ferme les yeux. La détonation qui résonne dans le chao de l’explosion parvient aux oreilles d’Elie qui comme ses congénères, se met à courir dans cette direction.

La mort de Jackson n’empêche pas Elie, Kimmy et Andy de vouloir faire perdurer le groupe. Cela leur a prit plusieurs semaines, mais la décision qui parvient aux oreilles de Becca lui ramène le douloureux souvenir de son ami. Les autres veulent poursuivre les missions en mémoire de Jackson. Elle refuse catégoriquement de participer à nouveau aux activités du groupe. Se sentant jugé par Elie, elle s’éloigne même un moment afin de demeurer seule. Elle se trouve un boulot qu’elle déteste dans un restaurant et pas un jour ne passe sans qu’elle repense à ce qu’elle a fait. Fréquemment, elle se remet en question : A-t-elle prit la bonne décision d’abréger les souffrances de Jackson ? Et si elle avait attendu, les autres les auraient-ils retrouvés avant qu’il ne soit trop tard ? Elle s’est sentie forcée d’agir et cela la révolte encore plus. Elle ne voulait pas qu’il meurt. Elle met son décès sur sa faute, rejetant toutes autres opinions. Durant un an, elle a du mal à même se regarder dans le miroir, rongée par les remords. Elle se sent comme une meurtrière. Comment on continue à vivre après une telle réalisation ? Le sport l’aide à focaliser ses pensées autre part. Au bout de cette année de solitude, elle n’est pas surprise de retrouver un soir Elie, qui semble l’attendre à l’une des tables du restaurant où elle travaille. Becca accepte de le faire entrer à nouveau dans sa vie. Elle trouve en lui pour la première fois du réconfort, la solitude ayant pesée lourd. Elle se surprend à être celle qui initie le premier baiser. Puis, à l’inviter quelques soirs plus tard à entrer dans son appartement. Refusant malgré tout de retrouver sa place au sein de leur groupe de justiciers improvisés, elle tolère Elie auprès d’elle et reste ainsi aux faits de leurs activités. Rien de bien glorieux. Sauf que la mort de leur ami commun a calmé les ardeurs, a permis de comprendre enfin la « dure réalité », comme lui répétait souvent sa grand-mère avec un petit sourire. L’héroïsme, ce n’est pas fait pour elle. Et même si Elie réussit à la remettre à l’entraînement, elle ne reviendra jamais sur cette idée du temps où ils seront ensemble. Puisque les choses ne durent pas éternellement, même si on le voudrait.

Parfois, la vie a de drôles de façon de vous envoyez un signal. Et celui-là est probablement le plus inattendu de la vie de Becca. Alors qu’elle termine de ranger les articles sur la ranger supérieure de l’étagère de l’entrée de la boutique où elle travaille depuis quelques temps, elle entend une nouvelle insolite à la radio. Elle s’approche du haut-parleur de l’entrée et écoute avec incrédulité les accusations à propos de Bucky Barnes. Il aurait causé un attentat à Vienne. Elle secoue la tête et poursuit son travail. Mais le doute s’est installé dans son esprit. Machinalement, elle sort son téléphone portable de sa poche de jeans et commence à taper un message texte à sa mère. Elle a apparemment vue la nouvelle à la télévision et n’arrive pas vraiment à y croire non plus. Pendant qu’elle tape une réponse, ses doigts se figent sous la réalisation d’un détail. Steve Rogers est vivant à leur époque après tout, ayant été congelé puis retrouvé. Et si… L’image de sa grand-mère s’impose d’elle-même à son esprit. Becca ne peut pas laisser ce mystère sans réponse. Elle doit savoir et surtout, elle doit le voir. Cette pensée lui donne le tournis et elle doit s’accrocher à l’étagère fraîchement regarnie pour ne pas s’écrouler en plein milieu de la boutique d’antiquités. Pourquoi cela la bouleverse autant ? Bucky a été l’emblème de son enfance, un compagnon imaginaire et énigmatique. Si souvent quand elle était enfant elle rêvait de le rencontrer un jour alors qu’aujourd’hui elle sait pertinemment qu’il est mort. Était mort. Cela change complètement la donne. Sans réfléchir, elle décide de tout plaquer. Son job d’abord. Puis Elie, ensuite. Ces derniers temps, leur relation n’allait pas très bien et il ressassait sans cesse son désir qu’elle réintègre le groupe. Elle n’en pouvait plus mais elle ne disait rien. Aujourd’hui, elle se sent les trippes de le faire. De recommencer à zéro. Avec un nouvel objectif. Le plus suicidaire qu’elle n’est jamais établit.

Retrouver un homme qui se cache depuis des décennies n’est pas chose aisée. Et les routes que vous empruntez vous font parfois vous égarez. C’est à Washington que Becca retrouve Lara, son amie d’enfance perdue de vue. Les choses ont été dures pour la blonde après leur déménagement de New York. Et même si elle refuse d’en divulguer les détails à Becca, cette dernière peut aisément sentir les cicatrices de ces évènements qui ont changé la douce petite fille de ses souvenirs. En fait, Becca ne croyait pas se trouver une alliée dans ses recherches. Lara se propose d’elle-même, en plus de remarquer que son amie manque cruellement d’entraînement au combat après l’avoir observé un matin en échauffement. D’où la blonde à apprit les arts martiaux, son amie n’en a pas la moindre idée. Et elle salue d’ailleurs les méthodes d’entraînement de Lara qui sont moins prise de tête qu’Elie. Elie. Il lui arrive fréquemment de penser à lui. Dans ses cas là, la blonde le remarque instantanément de par l’air absent de l’autre femme. Une simple main sur l’épaule suffit à la ramener à la réalité. Leur alliance est une vraie bouée de sauvetage pour Becca qui a si souvent envie de laisser tomber. C’est d’ailleurs Lara qui songe à retrouver Bucky via son propre meilleur ami, Capitaine America. Becca hésite un temps à considérer l’idée. Après tout, rien ne prouve qu’ils soient en contact ou même qu’ils gardent des liens amicaux. Le Winter Soldier est tellement différent des histoires de sa grand-mère. Becca craint parfois de tomber sur une tout autre personne. Et elle ne sait pas comment elle réagira si c’est le cas. La jeune femme finit par consentir à essayer d’approcher Steve pour son aide. Elle revient donc à New York, laissant Lara suivre une autre piste de son côté. Puisque contacter l’un des anciens Avengers risque d’être assez compliqué, elle retrouve son appartement et use des vieux contacts d’Elie pour qu’on l’accepte comme conseillère en vente dans une boutique d’armes. La boutique étant géographiquement bien placée dans la ville, cela lui permettra d’avoir plus de chances d’intercepter Rogers. Du moins, c’est ce qu’elle se répète alors que les jours passent et que sa motivation diminue. Sans parler de Lara qui ne donne pas de nouvelles. Si ça se trouve, Becca s’est encore trompée de piste d’approche.  Elle ne sait plus. Elle se sent perdue. Si seulement elle avait quelque chose auquel se raccrocher. Dans sa poche, son téléphone se met à sonner.


Revenir en haut Aller en bas


administratrice
avatar
ready to comply
DOLLARS : 2415
JUKEBOX : devil devil - milk
ÂGE DU PERSONNAGE : 100 ans
NOM DE CODE : Winter Soldier
PROFESSION : ancien bras armé d'HYDRA et du KGB, assassin, nouvellement héros en fuite
RACE : arme ambulante
HUMEUR : [ABSENTE]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 0:05
BIENVENUE ICI TOI
Déjà, tu sais que j'adore tout ce que tu m'as proposé en mp du coup, j'ai hâte d'en lire plus sur ma petite nièce favorite !

Encore merci de tenter mon scénario je suis toujours aussi heureuse !
Je te réserve déjà un rp, ton premier


ready to comply
"Longing, Rusted, Seventeen, Daybreak, Furnace, Nine, Benign, Homecoming, One, Freight Car. Good morning, Soldier." ©alas.
Revenir en haut Aller en bas


N°0 ★ S E P H I R O T H PROJECT
administratrice
avatar
the ghost of you
COULEUR RP : #F78181
DOLLARS : 1991
JUKEBOX : the ghost of you {my chemical romance} / assassin's creed III {lindsey stirling}
ÂGE DU PERSONNAGE : 96 ans
NOM DE CODE : Sephiroth
PROFESSION : assassin d'HYDRA - barman
RACE : Humain génétiquement modifié - Optimisé !
HUMEUR : perdu, perdu, perdu ...
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 0:09
Bienvenue à toi officiellement jeune demoiselle
Si tu as la moindre question n'hésite pas, bon courage pour la suite de ta fiche



ESTUANS INTERIUS, SEPHIROTH !
dévoré intérieurement par une fureur violent, sephiroth !
Revenir en haut Aller en bas


I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 1:16
Merci, cher Bucky ! Je suis contente de te rendre ainsi heureuse, surtout que je suis un peu rouillée niveau rp comme tu le sais, alors je vais devoir me pousser encore plus pour faire un truc que tu vas aimer

Merci Zac pour ton accueil !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
COULEUR RP : #9683EC (tropical indigo)
DOLLARS : 347
JUKEBOX : push - thousand foot krutch
ÂGE DU PERSONNAGE : 15 ans
NOM DE CODE : Valravn
PROFESSION : Lycéenne et justicière à mi-temps.
RACE : Mutante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 1:53
Bienvenue!! - ouais, rien de plus à dire, je suis très original, je sais /out


Quoth the Raven “Nevermore.” But the Raven, sitting lonely on the placid bust, spoke only that one word, as if his soul in that one word he did outpour.
Revenir en haut Aller en bas


I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 1:59
Ah ah, merci beaucoup à toi, Maxence. Ton accueil me fait autant plaisir que les autres
Revenir en haut Aller en bas


Captain America ✽ I hurt myself to see if i still feel
avatar
COULEUR RP : #00cc00
DOLLARS : 802
JUKEBOX : Boulevard of broken dreams - Green Day.
ÂGE DU PERSONNAGE : La trentaine apparant mais 98 ans en réalité.
NOM DE CODE : Captain America
PROFESSION : Ancien membre du SHIELD, Leader des Secret Avengers.
RACE : Simple humain modifié par le serum du projet "Super Soldat".
HUMEUR : Sceptique.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 11:00
Ohhhhh j'adore le début de cette fiche
Ça promet
Je serai ton tonton préféré hein
En tout cas bienvenue parmi nous ma belle
Réserve moi un jeu aussi


boulevard of broken dreams
Revenir en haut Aller en bas


I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 12:42
Merci beaucoup, Cap
Je te réserve ça avec plaisir !
Revenir en haut Aller en bas


au service de ses dames.
fondatrice
avatar
COULEUR RP : #336699
DOLLARS : 2246
JUKEBOX : hot stuff - donna summer
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-cinq ans
NOM DE CODE : aucun
PROFESSION : membre des forces de police au statut d'inspecteur, ex-marine
RACE : simple humain
HUMEUR : sur les nerfs
Voir le profil de l'utilisateur https://stickynerdpanda.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 13:35
WOOW, ça c'est du personnage qui dé-chire !!
C'est Papy Barnes qui est content là. En tout cas bienvenue parmi nous ma jolie.
Je te souhaite bonne chance pour le reste de ta fiche et, n'hésites pas à venir contacter le staff - ou Barnes puisque c'est son scénario - si besoin.



Detective
Revenir en haut Aller en bas


Black Cat ♔ the cat got your tongue
avatar
COULEUR RP : #ff99ff
DOLLARS : 1452
JUKEBOX : [i]Devil Inside -[/i] London Grammar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
NOM DE CODE : Black Cat
PROFESSION : Cambrioleuse, ancienne assistante d'Osborn
RACE : Humaine génétiquement modifiée
HUMEUR : Hum... Prête à voler.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 16:03
Bienvenueeeeeeee et bon courage pour la suite de ta fiche !


Felicia Hardy
No one said it would be easy
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 16:14
Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas


administratrice
avatar
ready to comply
DOLLARS : 2415
JUKEBOX : devil devil - milk
ÂGE DU PERSONNAGE : 100 ans
NOM DE CODE : Winter Soldier
PROFESSION : ancien bras armé d'HYDRA et du KGB, assassin, nouvellement héros en fuite
RACE : arme ambulante
HUMEUR : [ABSENTE]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 17:43
(oui je viens encore t'ennuyer )

Pour l'instant, je suis absolument fan de tout ce que tu as noté ! elle a un côté très humain qui me plait beaucoup ; tu as personnalisé le personnage et je trouve ça encore plus cool (ancienne gymnaste, l'ex copain, ...) ; l'idée de sa quasi crise identitaire qui fais plus ou moins qu'elle part chercher Bucky ; et surtout j'adore le coté accro au sport

donc pour moi pour l'instant tout est parfait !

(et non Steve, tu es pas son tonton favoris, papy tu te calmes )


ready to comply
"Longing, Rusted, Seventeen, Daybreak, Furnace, Nine, Benign, Homecoming, One, Freight Car. Good morning, Soldier." ©alas.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 18:09
MAIS ! Fallait pas faire plaisir à BARNES ! ... Il est pas sage.

Bienvenue par ici en tout cas jeune fille ! Heureusement que tu as hérité de la beauté et d'un tas d'autres qualités dans ta famille, parce que Bucky lui on sait pas trop ce qu'il a ...
Revenir en haut Aller en bas


I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Mer 31 Mai - 22:48
Merci à vous tous pour votre accueil, c'est trop chou !

Contente une fois de plus que tu aimes, Bucky ! Me reste que l'histoire du coup et c'est pas un petit morceau. J'espère que ça va également te combler, du coup #pression
Revenir en haut Aller en bas


administratrice
avatar
ready to comply
DOLLARS : 2415
JUKEBOX : devil devil - milk
ÂGE DU PERSONNAGE : 100 ans
NOM DE CODE : Winter Soldier
PROFESSION : ancien bras armé d'HYDRA et du KGB, assassin, nouvellement héros en fuite
RACE : arme ambulante
HUMEUR : [ABSENTE]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Jeu 1 Juin - 6:50
(on excusera mon manque de smiley mais je suis sur mon téléphone ! )
Je sais pas si c'est vraiment nécessaire, mais moi je viens juste dire que l'histoire est so good pour moi !! J'adore absolument tout, l'amitié avec Lara qui relie le début et la fin de l'histoire ; Elie qui est très humain et je trouve que c'est hyper important ; ce traumatisme avec Jackson, qui est hyper bien écris moi j'adore ; cette découverte de Bucky, j'aime vraiment parce que tout est réaliste et humain, du coup je me suis attachée à ton personnage en lisant ! Et cette fin ouverte, oulala j'ai déjà hâte de jouer avec toi vu comment tu écris !
(c'est moi qui ai #pression maintenant)

Bref, pour moi tout est ok, je laisse le staff faire leur boulot !


ready to comply
"Longing, Rusted, Seventeen, Daybreak, Furnace, Nine, Benign, Homecoming, One, Freight Car. Good morning, Soldier." ©alas.
Revenir en haut Aller en bas


I'm a rebel
administratrice
avatar
COULEUR RP : #9966ff
DOLLARS : 1737
JUKEBOX : Lethargy - Bastille
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
NOM DE CODE : Aucun
PROFESSION : Conseillère en vente dans une boutique d'armes à feu.
RACE : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Jeu 1 Juin - 12:45
Ah, tu me fais plaisir là, Bucky
J'avais des doutes sur ce que j'ai écris comme souvent quand je me relis mais alors là le fait que tu approuves entièrement me libère d'un coup ! Et tu n'as pas à avoir la pression de rp avec moi, je ne suis pas si impressionnante que ça
Revenir en haut Aller en bas


give me a scotch I'm starving
administratrice
avatar
COULEUR RP : #973535.
DOLLARS : 1235
JUKEBOX : rag'n'bone man ; human.
ÂGE DU PERSONNAGE : infinity.
NOM DE CODE : none.
PROFESSION : administratrice sans personnage fixe.
RACE : staffieux mafieux.
Voir le profil de l'utilisateur http://http://cptstarkasm.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   Jeu 1 Juin - 19:23

BIENVENUE PAR MINOUS !

WELCOME TO THE MULTIVERSE



Un belle fiche, et bien complète. J'aime. **

Mon Dieu, ça y est ! Ta fiche a particulièrement plu aux membres du staff, et tu as enfin passé le cap après cette longue et dure semaine d'écriture. Maintenant que tu es tout prêt et que tu as l'accord du staff pour jouer ce personnage, penses alors à aller recenser ton avatar, que tu as normalement réservé lorsque tu t'es inscris, puis à aller recenser tes pouvoirs si tu en possèdes. Aussi, si ton compte est doublon, merci de venir le recenser par ici.

Passées ces étapes, tu peux dorénavant aller poster ta fiche de liens ainsi que ta fiche de rps. Tu peux également aller faire des demandes diverses pour ton personnage, telles qu'une demande de rang ou encore une demande de logement, si tu en as envie. Tu peux également aller faire un scénario si tu recherches un personnage en particulier pour le tiens. Penses également à aller lire la première intrigue qui sera à prendre en compte dans tes rps au besoin, et qui sera très importante pour la suite et pour les évents en préparation. Tu peux également aller t'inscrire au premier évent récemment mis en place !

Je te souhaite en tout cas un bon jeu sur LANGUAGE.
Et : amuses-toi bien !

Marvelement,
Stan Lee.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Becca | This girl is on fire   
Revenir en haut Aller en bas


 
Becca | This girl is on fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Video] The Girl On Fire - Cover musical sur Hunger Games
» [video] Arshad - Girl on fire
» GIRL, 16 PANTS ON FIRE de Sue Limb
» PomPom girl
» Who's that girl/sr.Marie Misamu

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: Bureaux du SHIELD :: Dossiers du SHIELD :: Dossiers vérifiés-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: