AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Burn inside [Erza R. Sørensen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Burn inside [Erza R. Sørensen]   Ven 26 Mai - 20:38

Burn inside

FT. Erza R. Sørensen

   

   

   
[url=lien]SONG HERE.[/url]


  La marche permet l'évasion de l'esprit s'accompagnant parfois des quelques problèmes superflus brouillant l'esprit à un niveau bien plus complexe qu'on pourrait le croire. Il est extrêmement difficile pour l'avocat de se perdre dans un moment aussi personnel que bénéfique, ses habitudes se résument à se torturer les méninges pour faire appliquer les lois que le gouvernement peine à mettre en place face à l'influence de la criminalité ou encore à contrecarrer les projets de La Main. Foutue organisation, ils ne cesseront jamais de troubler la tranquillité des citoyens d'Hell's Kitchen, une perspective donnant encore plus envie à Matthew de les trouver un par un et leur faire passer un sale quart d'heure comme ça a été le cas avec Nobu ou encore différentes branches de La Main. Ils sont partout, ça se trouve ils scrutent le moindre de ses gestes, seul son intuition et son expérience peut lui donner l'avantage en cas d'une attaque opportuniste. Mais Gao ne prendra pas un tel risque, pas en public, elle n'aurait aucun intérêt à dévoiler sa véritable identité, son esprit stratégique vaut bien mieux que ça. En attendant, la situation semblait assez calme, idéal pour une petite ballade à l'écart des "problèmes". Peut-être devrait-il songer d'aller voir Karen, ça lui ferait le plus grand des biens que de pouvoir converser avec elle.

Le bruit de sa canne tapant contre le trottoir afin de lui faire éviter les obstacles tel le parfait petit aveugle qu'il est servit de bruit de fond aux conversations anecdotiques tout autour de lui. Faisant abstraction des bruits aux alentours, Matthew se focalisa sur ses propres pensées, sur ses ressentit et plus principalement les rumeurs qui tournent autour de Daredevil, le diable d'Hell's Kitchen. Que dirait son père en apprenant l'image qu'il véhicule lorsqu'il arborer son costume pour arpenter les rues ? Ironie quand tu nous tiens, le diable n'est en rien un bon samaritain venant au secours de la veuve et l'orphelin. Résultat d'une éducation honorable permettant à la fois d'honorer le nom de Murdock et la mémoire de son défunt père. Cela fait maintenant quelques années qu'il a quitté ce monde, il a tiré un trait sur sa mort, mais ne peut s'empêcher de vouer une haine féroce envers la criminalité même si ça ne va pas aussi loin que Frank Castle. Tuer pourrait nuire son âme plus qu'elle ne l'est déjà, le plongeant ainsi dans un abysse d'une obscurité sans précédent. Un contact physique le sortit de ses pensées, son épaule fut bousculée, sa cane tomba au sol suite au mouvement brusque qu'un jeune homme venait de commettre. « Excusez-moi !!! Attendez... » Ce dernier prit la peine de ramasser la canne pour la donner à Matthew. La sincérité dans le ton de sa voix en disait long sur le geste involontaire qu'il venait de faire. Appréciant ce geste, il ne manqua pas de lui faire part de sa bonté. « Ce n'est rien, ne vous inquiétez pas. Faites un peu plus attention la prochaine fois. » Ils pourraient tomber sur un aveugle moins conciliant, on ne sait jamais. Oui, ils étaient deux, Matthew se référait à la chaleur corporelle de ces derniers. Il a beau y avoir du monde dans les rues, les deux personnes autour de lui, immobile, permit à ce dernier de tirer une conclusion logique.

Quelques secondes plus tard, les deux individus reprirent la route en longeant le trottoir sur plusieurs mètres, laissant Matthew face à l'inconnu à arpenter ce dernier sans appréhension aucune. Il resta néanmoins aux aguets pour éviter de se faire bousculer une seconde fois, ce serait malheureux que de se dire qu'il attire la poisse. Ne s'attendant pas une seule seconde à ce qu'il croise à nouveau les deux individus, Matthew passa devant une ruelle où pourtant une scène inattendue se produisait sans qu'il ne crie gare dans un premier temps. Ce sont des propos alertant qui poussa l'avocat à se stopper quelques mètres plus loin, stoppant net le moindre de ses gestes pour pencher l'oreille vers sa gauche. « Non, je vous jure, c'est un malentendu. On ne faisait que passer. » Il semblait apeuré, appréhendant un peu la suite des évènements à cause d'un geste ou d'une parole relevant d'un affront involontaire. Utilisant son odorat sur-développé, il reconnut sans aucun mal le type qui l'a bousculé quelques minutes avant. Effectuant quelques pas en arrière, il entreprit sans aucune gêne d'emprunter la ruelle en s'attendant à un possible face-à-face avec un voyou. Personne n'ira jusqu'à s'en prendre à un aveugle, ce serait à l'encontre de la nature humaine. Enfin, croit-il encore à tout ça ?

Utilisant les gestes habituels de l'aveugle, il fit des légers mouvements de la tête en entendant les voix, en sentant l'odeur de trois personnes différentes tout en ressentant une chaleur beaucoup plus imposante que les deux autres. Tout ça semblait si étonnant, si étrange. Le problème est que son instinct le poussa à s'arrêter à seulement deux ou trois mètres de la scène en repensant à cet homme dont l'attitude semblait bonne, avenante et qui semblait en mauvaise posture. Mais que s'était-il donc passé ? Hell's Kitchen ne cessera jamais de le surprendre...en mal. « Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider ?! » Comme si il avait besoin d'une quelconque aide, pleinement conscient de ce qu'il faisait, il n'a besoin de personne, mais c'était un moyen comme un autre d'aller là où il veut, de venir en aide à des innocents.



Revenir en haut Aller en bas


✯ F I R E C L A W • THE DRAGONBORN COME
administratrice
avatar
COULEUR RP : #fe2e64
DOLLARS : 565
JUKEBOX : Warrior {Imagine Dragons]
ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans et toutes ses dents
NOM DE CODE : Fire Claw
PROFESSION : professeur de sport à l'Institut Xavier + surveillante et mannequin
RACE : mutante and be proud
HUMEUR : relativement calme
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Burn inside [Erza R. Sørensen]   Sam 27 Mai - 16:48




L'agitation était grande depuis quelques jours et usait grandement la dragonne. Dans les couloirs de l'Institut, il y régnait une ambiance mêlant colère et inquiétude. Ce qui était autrefois un refuge pour les parias de la société, les mutants, se retrouvaient en proie à un dilemme sans nom donc la quantité de locataires et d'opinions ne permettait pas de prendre une décision convenable pour tous. Fallait-il ou non se recenser ? Depuis que les Avengers s'étaient disloqués, le monde semblait s'effriter. S’effondrer dans une crainte qui était justifiée uniquement pas des morts. L'humanité faisait rire doucement Erza : qu’espéraient-ils ? Avoir la paix sans avoir à faire quelques sacrifices ? Cette candeur dans ce genre de pensées lui donnait envie de vomir. Rien. Absolument rien, dans l'histoire de l'humanité et de la Terre, n'avait été obtenu dans l'accord et la bonne entente. Par les câlins, les bisous et toute la panoplie du parfait pacifiste. Les humains étaient d'une cupidité déconcertante. D'irrécupérables hypocrites dont la professeur se demandait encore si ça valait bien la peine de se donner du mal pour eux. Pour des personnes qui se moquent parfaitement des autres si ceux-ci ne rentrent pas dans leurs critères. Et pourtant, malgré tout, elle continuait d'écouter le professeur X. L'érudit de l'école qui l'étonnait encore. Il n'avait pas basculé dans les idéaux de la Confrérie malgré tout ce qu'il avait subi. Était-ce possible ? D'être aussi patient avec autrui ? Sans doute à cause de sa mutation et de la puissance de celle-ci, il était conscient de chaque douleur, autant des mutants que des humains et, c'est ce qui le maintenait aussi sage. Parce qu'il pouvait sonder la plus obscure des pensées.
Elle avait besoin de prendre l'air, de sortir de l'établissement pour se changer les idées. Elle avait besoin de souffler, loin du brouhaha remplit de doutes venant de la bouche des élèves. Elle avait besoin de s'évader, tout simplement. C'est pour cette raison qu'elle avait emprunté une des motos de Scott pour pouvoir aller en ville. Sans vraiment lui demander sa permission, c'était accordé. Mais au moins, elle avait la gentillesse de la lui ramener propre, comme neuve et avec le plein d'essence à chaque fois qu'elle lui empruntait un véhicule. Pas comme certains ou certaines. Elle avait tout de même laisser une petite note pour prévenir son collègue avec cette espièglerie habituelle. Il n'allait sûrement pas apprécier le terme de ''binoclard'' sur le post-it mais, tant pis. Sa tête n'en sera que plus amusante en revenant.

Elle était allée se perdre dans Hell's Kitchen. Pourquoi ? Et bien, elle appréciait grandement un petit bar de coin de rue dans cette zone avec qui elle aimait beaucoup discuter. Surtout avec la serveuse qu'elle trouvait plutôt mignonne en plus d'être amusante et rentre-dedans. C'est dans ce même lieu qu'elle avait l'intention d'oublier cette journée pitoyable. Pitoyable, oui, vraiment. Il n'y avait pas d'autres mots pour la décrire. Entre les élèves trop bras cassés pour ne pas se vautrer en escalade ou bien les disputes de couloirs pour un pauvre morceau de gâteau, elle commençait à se demander si le directeur ne l'avait pas embauché pour faire nourrice à mi-temps. Elle avait garé la moto à l'abri des regards indiscrets, prenant soin de bien mettre l’antivol sur celle-ci avant d'entrer dans le bar. Avec un coup d’œil sur le trottoir d'en face, elle avait vu cette petite bousculade mais, le geste des deux garçons la fit doucement sourire. Au moins, pour ce qui était d'être entre eux, ils se serraient coudes, ces humains. Dommages qu'ils n'en fassent pas autant à l'égard des mutants. Cependant, cette attitude attendrie avait fini par s'effacer. Qu'est-ce qu'elle avait entendu ? Il est tellement bizarre, on dirait un de ces mutants. Ce ton, ces mots, cette moquerie involontaire dans sa bouche comme si elle était devenue banale n'étaient pas passés dans l'oreille d'une sourde. La rousse fit finalement marche arrière et au lieu de rentrer dans le bar pour se détendre, elle avait traversé le trottoir pour attraper ses deux gamins par le col. C'est quoi ces manières à la fin ? Où alors, peut-être s'était-elle enflammée pour rien. Mais, la dragonne avait usé de sa force pour soulever l'auteur de ces mots au-dessus du sol par le col alors que l'autre était immobilisé par sa main libre de la même manière. À l'exception qu'il avait encore les pieds-à-terre celui-ci. Un seul à la fois après tout.

« Répète un peu ce que t'as dis, macaque. ». Elle était furieuse, sans doute dû à sa patience qui n'était plus en état de supporter quoi que ce soit aujourd'hui. Pourquoi avait-elle dû entendre cette remarque avant de boire un verre. Elle aurait pu la prendre un peu moins aux pieds de la lettre. Maintenant son étreinte autour du cou des deux hommes, l'appel à l'aide avait résonné dans ses oreilles en même temps que reconnaître l'aveugle que les deux garçons avaient ''ri'' un peu plus tôt. Encore lui ? La dragonne avait haussé un sourcil en le voyant faire. Drôle de coïncidences en y repensant. D'autant plus qu'il ne dégageait pas une odeur commune aux autres humains. « Ça dépend, c'est pour quoi ? » Fit-elle pour le répondre alors que les deux garçons en profitaient pour s'agiter, espérant que l'aveugle leur vienne en aide. Comme si s'était son genre de tabasser les autres... Bon ok oui, mais c'est relatif. Tout dépend de la situation. Là, en l'occurrence, elle voulait simplement les effrayer pour les dissuader de recommencer en sa présence.  





i see fire
Now I see fire, inside the mountain I see fire. Burning the trees and I see fire Hollowing souls. I see fire, blood in the breeze and I hope that you remember me. ▬ dialogue #fe2e64 + ed sheeran - i see fire.
Revenir en haut Aller en bas


 
Burn inside [Erza R. Sørensen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prison Break S3 (spoiler inside)
» Citroën DS 3 Inside (Norev)
» [MEP-SNK] Aleatoire Show 2 !!! 48h INSIDE !!!
» [ VIDEO ] Burn à vélo.
» Burn-Out projet terminé

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: La Pause Café :: Cimetière :: Anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: