AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Captain America ✽ I hurt myself to see if i still feel
avatar
COULEUR RP : #00cc00
DOLLARS : 876
JUKEBOX : Boulevard of broken dreams - Green Day.
ÂGE DU PERSONNAGE : La trentaine apparant mais 98 ans en réalité.
NOM DE CODE : Captain America
PROFESSION : Ancien membre du SHIELD, Leader des Secret Avengers.
RACE : Simple humain modifié par le serum du projet "Super Soldat".
HUMEUR : Sceptique.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   Mer 24 Mai - 16:38

Would you please have mercy, mercy on my heart

FT. Al'ya



SONG HERE.


Les Avengers ne sont plus, marquant le glas d’une ère de super-héros. Captain América est un héros déchu méconnu des nouvelles générations qui n’ont pas connues la guerre et ses horreurs. A présent, il est considéré comme un fugitif, Steve se doit d’apprendre les rouages de l’espionnage. Se cacher, se fondre dans la masse pour ne surtout pas se faire remarquer. Pour se faire, il doit se cacher sous une épaisse capuche, ou des lunettes de soleil. Une vie à laquelle il ne s’attendait pas, lui qui était tant adoré et adulé par la population. Désormais obligé de se cacher, l’ancien soldat vit dans les égouts, quatre pieds sous terre pour ne pas craindre un kidnapping ou une tentative d’assassinat. Même pendant la nuit, il ne parvient à trouver le sommeil, beaucoup trop méfiant. L’HYDRA ou Stark pourraient profiter de ce moment de vulnérabilité pour l’attaquer. Sans son bouclier et son armure, il ne pourrait survivre bien longtemps. Alors, les nuits sont courtes et les moments de détende rares. Fort heureusement, Scott et Clint sont là. Les trois tournent pour monter la garde et ainsi permettre aux camarades de se reposer un peu. Steve a une confiance aveugle envers eux, mais la méfiance ne le quitte jamais. Toujours aux aguets, les sens n’arrêtant jamais, Steve ne sait combien de temps durera cette existence. Fuir est quelque chose qu’il n’apprécie pas. Le choix ne lui appartient pas, malheureusement. Il est incapable de signer les Accords de Sokovie qui vont à l’encontre de ses principes. Les Avengers n’auront plus leur indépendance et agiront selon les désirs de politiciens véreux et égoïstes. Sceptique et plus que sceptique il s’y oppose farouchement annonçant les prémices d’un divorce consommé entre ceux qui soutiennent les Accords et les autres. Cette déchirure est irréconciliable, aucun ne souhaite revenir sur son point de vue. Le conflit est alors inévitable. Loin de le désirer, Captain América est néanmoins décidé à lutter pour la bonne cause. Ou du moins celle qui juge être la meilleure.

Lassé de vivre quatre pieds sous terre, en des murs glauques et dont l’hygiène est plus que spartiate. Être ainsi enfermé n’est pas très agréable. La sensation d’être enfermé comme un oiseau dans une cage. Des fausses lunettes de vue sur le nez et une casquette pour tenter de passer inaperçu, il quitte ce trou à rats. Arpentant les rues, attentif à la population qui l’entoure, Stark a des yeux partout, ainsi que l’HYDRA. Les non-recensés sont pourchassés avec véhémence. Parfois même zèle. Manque de chance, il se sent suivi. Jetant un coup d’œil dans son dos, il repère deux hommes vêtus de noir. Ces derniers sont des agents de l’Hydre, leurs costumes sont reconnaissables. Alors, Steve s’engouffre dans une ruelle adjacente, loin de la foule. Un combat débute donc, sans armes, Captain America est vulnérable, et n’a pas non plus son armure qui le protège des impacts de balles. L’une d’elle le frôle au niveau de la hanche. La douleur le tiraille le faisant tomber sur un genou. Malgré tout, il se redresse et assomme l’un des assaillants. Le risque de sortir et de se faire remarquer est chose faite.



boulevard of broken dreams
Revenir en haut Aller en bas


Monster Cookies ☆ — ☽ Death follows HER ☾
MEMBRE DU MOIS
avatar
COULEUR RP : #992727
DOLLARS : 493
JUKEBOX : In This Moment — Big Bad Wolf
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans, le 21 Juin.
NOM DE CODE : Nightmare.
PROFESSION : Journaliste — Fouineuse.
RACE : Mutante & Proud.
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-rpg.forumactif.org
MessageSujet: Re: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   Mar 13 Juin - 14:47
Would you please have mercy, mercy on my heartAl'ya Lorenzi & Steve RogersThat I can barely breath the air is thin. (Tamer → Beautiful Crime)vocation à faire sautiller la rousse de joie en voyant les titres. Ils étaient bien loin des sujets qu’elle préférait. Défendre une cause, soulever les manquements de certain ou la traîtrise d’autre, prouvé au lecteur que non ce qu’ils élisent ou protège ne sont pas des saints et ne les aide pas au contraire. Mais aujourd’hui les articles étaient plus sur la saison qui ne commençait pas ou les petites choses sans importance du quotidien. La faute à qui ? Surement le rédacteur en chef qui avait fait du zèle trop longtemps en laissant de tel article paraître, il était surveillé maintenant, même si parfois un article passait ce n’était pas sans une correction.

La jeune femme ne cherchait pas savoir d’où cela venait, elle le savait pertinemment, des actionnaires avaient été mis dans de fâcheuses postures avec certains articles et n’avait pas du tout apprécié cela. Elle soupirait, finissant de taper sur le clavier les quelques lignes d’un article sans saveur. Une fois bouclé, elle l’envoyait à son chef qui lui fit un sourire depuis son bureau à l’autre bout de l’open-space. Sa journée venait de se finir, elle attrapait ses affaires avant de descendre se pendre un café au Starbucks du coin. Elle marchait dans la foule en essayant de ne pas faire attention aux âmes qui suivaient les vivants. Elle n’était pas d’humeur à parler à l’un d’entre eux. Pourtant, son choix de n’en faire attention à personne fut vite bousculer par une âme qu’elle connaissait depuis un moment maintenant, il était là sans savoir pourquoi il était encore coincé ici, ni qui voir. Au moins, lui était gentil, il l’aidait comme il pouvait.

« - Al’ ! Al’ ! Al’ya ! Viens voir, il y a une bagarre ! »
« - Et ? Je n’ai pas envie de ça ce soir ! »

Sa voix se faisait discrète, même si on pouvait penser qu’elle était au téléphone à cause des écouteurs qu’elle avait dans les oreilles.

« - Aller ! Je suis sûre que ça va te plaire ! Et puis je crois que c’est quelqu’un de connu ! Genre Captain America ! »

Elle se stoppait et le regardait, avant de pousser un soupir et de le suivre. Une fois arrivée près de la ruelle, elle se cachait et observait la scène. Il était vrai qu’il lui ressemblait beaucoup, de plus il avait l’air blessé. L’Italienne jura dans sa langue avant de fouiller dans son sac, au moins investir dans un taser allait servir à quelque chose. Elle s’approchait doucement de l’homme qui restait faisant signe au blessé de ne rien dire en posant son index sur ses lèvres. Une fois arrivé à la hauteur de l’homme, elle n’hésitait pas une seconde avant de poser l’appareil dans le dos de celui-ci et d’appuyer sur le bouton pour que la décharge parcoure son corps, le faisant trembler et gémir. Elle le laissait tomber avant d’aller vers l’homme à la casquette, en enfouissant le taser dans la poche de sa veste.

« - J’espère que vous pouvez marcher ! Appuyer vous sur moi si besoin, je vous emmène chez moi, il ne vaut mieux pas trainer dans le coin. »

Ce n’était pas une question, c’est un ordre, elle ne lui laissait pas le choix. Elle se mit à côté de lui pour qu’il puisse s’appuyer sur elle.
© 2981 12289 0


With everything I pretend not to feel. — broken pieces
Trying your best to escape ! I hope you find what you're looking for. Let a moment take place, without running away.I hope you silence the noise ! × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


Captain America ✽ I hurt myself to see if i still feel
avatar
COULEUR RP : #00cc00
DOLLARS : 876
JUKEBOX : Boulevard of broken dreams - Green Day.
ÂGE DU PERSONNAGE : La trentaine apparant mais 98 ans en réalité.
NOM DE CODE : Captain America
PROFESSION : Ancien membre du SHIELD, Leader des Secret Avengers.
RACE : Simple humain modifié par le serum du projet "Super Soldat".
HUMEUR : Sceptique.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   Jeu 15 Juin - 19:54

Would you please have mercy, mercy on my heart

FT. Al'ya



SONG HERE.


La vie devient de plus en plus compliquée. Ne pas se rester dans la foule, ne pas rester dehors. Il faut à présent éviter le plus possible les sorties extérieures au risque de se faire pourchasser ou bien pire. Steve n’est clairement pas habitué à vivre tel un fugitif, un héros déchu que plus personne ne connaît, que les gens considèrent être d’un autre temps. Les Accords de Sokovie ont causé la dissolution des Avengers créant deux camps s’affrontant. Ceux qui sont pour et ceux qui y sont farouchement opposés. Captain America est un homme qui n’abandonne pas ses idées qui ne les vend pas au plus offrant. Il tient ses engagements et ne bafoue pas ce en quoi il croit. La tension est à son comble, chaque jour, chaque nuit. Le sommeil se fait rare, creusant des cernes sous ses yeux. En plus des muscles endoloris à force d’être tendus. Malgré le sérum et ses capacités hors du commun, la fatigue s’accumule et comme tout mortel, il a besoin de se reposer, de souffler. Cela fait plusieurs semaines qu’il ne peut souffler sans craindre une attaque. Sans craindre que Stark ne fasse venir quelqu’un pour le ramener, ou que des agents de l’HYDRA ne trouvent sa cachette pour en finir. Cette ambiance délétère ne le quitte pas nuisant sur sa santé.

Marchant à vive allure, il repère bien vite les agents d’une manière très peu discrète. Ces derniers sont bien décidés à en découdre. Un tireur d’élite ne doit pas être bien loin. C’est pourquoi le soldat s’engouffre dans une ruelle loin des regards et surtout inaccessible si jamais un sniper se cache. Les hommes débutent les hostilités, Steve se défend comme il peut ne pouvant cependant pas rivaliser. Sans son bouclier et son armure, il est plus vulnérable. La balle le frôle donc, le blessant à la taille, déchirant son t-shirt. La douleur l’irradie mais ne l’empêche pas à se redresser pour contre attaquer. Néanmoins, il se fige en repérant une jeune femme derrière, celle-ci lui faisant signe de rester silencieux. L’assaillant est neutralisé grâce à son taser, tombant au sol en tremblant. Sur son genou, Steve grimace un peu en levant son regard en direction de sa sauveuse. « Merci. » Enfonçant un peu plus sa casquette sur sa tête, il se lève sur ses deux pieds, tâchant de ne pas trop s’appuyer sur elle. La douleur s’estompe peu à peu et il parvient à marcher presque normalement jusqu’à son antre. La porte se ferme derrière eux, Steve se retourne vers son hôte. « Je..je ne vais pas rester longtemps. »



boulevard of broken dreams
Revenir en haut Aller en bas


Monster Cookies ☆ — ☽ Death follows HER ☾
MEMBRE DU MOIS
avatar
COULEUR RP : #992727
DOLLARS : 493
JUKEBOX : In This Moment — Big Bad Wolf
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans, le 21 Juin.
NOM DE CODE : Nightmare.
PROFESSION : Journaliste — Fouineuse.
RACE : Mutante & Proud.
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-rpg.forumactif.org
MessageSujet: Re: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   Jeu 15 Juin - 21:59
Would you please have mercy, mercy on my heartAl'ya Lorenzi & Steve RogersThat I can barely breath the air is thin. (Tamer → Beautiful Crime)Ce n’était pas une bonne idée mais tant pis. Après tout, il était recherché mais elle ne pouvait pas laisser quelqu’un dans la posture où il était. Elle s’en serait mordu les doigts. Une fois qu’elle eut neutralisé l’homme, et qu’elle eut été se placer près du blessé. Elle était partie en direction de chez elle, faisant tout de même attention à ce que personne ne les suive, ou du moins elle en avait l’impression. Elle le poussait dans le hall d’entrée avant de prendre l’ascenseur choses qu’elle ne faisait jamais normalement mais vu l’état de sa jambe elle ne comptait pas lui faire montrer les marches pour atteindre le dernier étage. Une fois la porte de chez elle fermé, elle soufflait un coup. Avant de passer une main dans ses cheveux. Elle regardait l’homme qui était face à elle quelques secondes avant d’ôter son manteau. Elle lui fit signe d’aller s’asseoir, avant de franchir la porte qui se trouvait aux milieux du salon, elle entrait ainsi dans l’appartement de son frère qui heureusement n’était pas là. Elle prit la trousse de celui-ci, heureusement qu’il était médecin aux urgences pour comble le manque d’effectif. Elle revint dans le salon pour trouver le blesser toujours debout. Elle le prit par les bras et le fit s’asseoir. Elle allait ensuite prendre deux bouteilles de soda dans le frigo. Elle les posait sur la petite table à côté d’elle. Elle se mit en face de lui avant de sortir de quoi le soigné.

« - Prenez au moins le temps de vous reposer un peu. Les temps ne doivent pas être faciles pour vous M.Rogers. »

Elle se concentrait sur la plaie de l’homme pour la nettoyer en faisant le plus doucement possible pour ne pas lui faire de mal. Après quelques coups de compresse passée sur la plaie, elle prit sa bouteille pour boire un peu.

« - Vous pouvez prendre la deuxième, promis elle n’est pas empoisonné ! »

Elle eut un petit rire. Elle reprit ensuite les soins. Il fallait qu’elle le suture, elle relevait alors ses cheveux en chignon fouillis avant de changer de gants pour le suturer correctement. Elle était bien contente d’avoir une mémoire comme la sienne parfois.

« - Je vais devoir suturé pour pas que la plaie ne saigne trop où ne s’infecte. »

L'italienne commençait son œuvre en se concentrant au point de ne pas voir le fantôme assis à côté d’elle. C’est lorsqu’elle eut fini et qu’elle se tournait pour prendre une compresse qu’elle sursautait.

« - Bonjour ! Vous faites du beau travail pour le rafistoler. »

La rousse hochait la tête en regardant cette brune qu’elle avait déjà vu quelques parts. Elle mit quelques instants à se rendre compte qu’elle avec Peggy Carter face à elle. Elle se dit alors qu’elle allait passer pour une folle.

« - Qu’est-ce que vous voulez, Mme Carter ?! »

Elle chuchotait en espérant que le blond ne l’entende pas. Elle se relevait pour poser une compresse sur la jambe de son invité. Écoutant au passage le monologue de la brune qu’elle était la seule à voir.

« - Je voudrais que vous disiez a Steve que je suis navré pour lui de ce qu’il s’est passé, bien que je pense qu’il est fait le bon choix. Le Shield était fait pour protégé les gens et pas leur faire du mal, encore moins les traqués comme maintenant ! »

Elle hochait la tête, elle prit les compresses et tout ce qu’elle devait jeter avant d’aller dans la cuisine qui était ouverte sur le salon pour tout y jeter, toujours en compagnie de Peggy.

« - Je ne peux pas ! Il va me prendre pour une folle, si ce n’est pas déjà le cas ! »

Elle soupirait avant de retourner dans le salon pour prendre sa bouteille et en boire un peu. Suivant du regard la brune qui était penchée à cote de lui.

« - Il a vraiment mauvaise mine, vous ne trouvez pas ? Il devrait peut-être dormir ailleurs que dans les égouts. »
© 2981 12289 0


With everything I pretend not to feel. — broken pieces
Trying your best to escape ! I hope you find what you're looking for. Let a moment take place, without running away.I hope you silence the noise ! × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


Captain America ✽ I hurt myself to see if i still feel
avatar
COULEUR RP : #00cc00
DOLLARS : 876
JUKEBOX : Boulevard of broken dreams - Green Day.
ÂGE DU PERSONNAGE : La trentaine apparant mais 98 ans en réalité.
NOM DE CODE : Captain America
PROFESSION : Ancien membre du SHIELD, Leader des Secret Avengers.
RACE : Simple humain modifié par le serum du projet "Super Soldat".
HUMEUR : Sceptique.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   Jeu 15 Juin - 23:35

Would you please have mercy, mercy on my heart

FT. Al'ya



SONG HERE.


S’il n’apprécie pas cette vie de fugitif, il n’apprécie pas non plus bafouer ses principes et ne pas aider la veuve et l’orphelin. Mais avec sa situation, c’est plus que compliqué de tenir ce rôle de héros. L’hydre et Stark sont après lui et n’hésiteront pas une seule seconde à lui mettre la main dessus. Chaque sortie est un risque à prendre, et clairement ce soir, il aurait dû s’abstenir car encore une fois, une bagarre éclate. Les renforts ne tarderont pas à revenir si les agents ne sont pas hors d’état de nuire. Heureusement, l’intervention de la jeune femme permet d’éviter le pire. Néanmoins blessé, Steve peut marcher, le sérum lui procurant des capacités physiques exceptionnelles ainsi qu’une bonne résistance. Il ressent évidemment la douleur mais sa peau se régénère plus vite, demain la blessure aura presque disparu. De toute évidence, Captain America est habitué des bobos, la guerre lui a appris à ne pas se plaindre, à rester silencieux malgré tout. Les sens aux aguets durant le trajet afin de s’assurer que personne ne les suit, il ne se détend cependant pas une fois dans l’appartement. Ses muscles tendus ainsi que son visage, il est prêt à repartir pour éviter de mêler cette inconnue à son histoire. Mais avant que le soldat ne puisse rétorquer, celle-ci le fait asseoir afin de s’occuper de sa blessure à la jambe plus grave. Méfiant et évidemment à cran, Steve ne sourcille pas en laissant la rousse s’afférer, se concentrer. Sourire de circonstance et il attrape la bouteille de soda qu’il boit presque d’une traite. Boire ce genre de boisson lui paraît tellement lointain et agréable. Reposant la bouteille vide sur la table basse à ses côtés, il esquisse un sourire désolé cette fois-ci. « Je vous remercie. » Des paroles sincères mais brusquées par le sursaut de la jeune mutante. Fronçant les sourcils, le soldat ne comprend pas sa réaction, comme si elle venait de voir un fantôme. Malgré son chuchotement et sa volonté de rester discrète, Steve l’entend. Loin de s’imaginer que Peggy se trouve dans cette pièce, il serait probablement fou de joie mais aussi attristé de l’avoir perdu. Elle a terminé de le soigner, s’en allant dans la cuisine ouverte, et encore une fois celle-ci soupire en lâchant quelques mots. Lorsqu’elle revient dans le salon, il lève ses prunelles curieuses sur sa personne, se demandant bien à qui il affaire. . « Est-ce-que tout va bien ? Je vous entends parler. D’ailleurs, quel est votre nom ? » Ni une ni deux, le blond se lève du fauteuil, difficilement certes mais il ne peut rester ici plus longtemps. « Je ne peux rester ici sans vous mettre en danger. »



boulevard of broken dreams
Revenir en haut Aller en bas


Monster Cookies ☆ — ☽ Death follows HER ☾
MEMBRE DU MOIS
avatar
COULEUR RP : #992727
DOLLARS : 493
JUKEBOX : In This Moment — Big Bad Wolf
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans, le 21 Juin.
NOM DE CODE : Nightmare.
PROFESSION : Journaliste — Fouineuse.
RACE : Mutante & Proud.
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-rpg.forumactif.org
MessageSujet: Re: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   Dim 18 Juin - 20:10
Would you please have mercy, mercy on my heartAl'ya Lorenzi & Steve RogersThat I can barely breath the air is thin. (Tamer → Beautiful Crime)Elle lui avait dit qu’il n’avait pas à la remercier que c’était normal d’aider. Du moins ca l’était pour elle, depuis qu’elle avait découvert son don le plus terrible, elle essayait d’aider un maximum, il lui était plus qu’insupportable de voir des cadavres alors que la mutante aurait pu les aider. Pourtant jamais personne ne lui avait jamais rien reproché, au contraire même les fantômes qui l’entouraient étaient du genre à la consoler, lui expliquant que ce n‘était pas de ça faute. Mais le sentiment de culpabilité de la jeune femme ne partait jamais vraiment alors maintenant à chaque fois qu’elle était capable d’aider, elle faisait de son mieux pour le faire. Plus particulièrement quand cela touche des gens qu’elle apprécie ou qui défende des idées qu’elle aussi défend, et c’était le cas pour le blond sur le canapé. Elle le regardait longuement et la brune qui lui tournait autour sans qu’il en ait la moindre conscience.

« - Al’ya. Prenez au moins le temps de récupérer un peu. Pour ce qui est du danger, je le suis déjà de toute façon. »

Elle le regardait avant de s’appuyer contre un mur pour continuer son monologue. Elle allait passer pour une folle.

« - Je vais passer pour une folle mais bon j’ai l’habitude à force. Je vois les morts, c’est d’ailleurs l’un d’entre eux qui m’a dit ce qui vous arrivait. Et il y en a un enfin une dans la pièce maintenant. Une vielle amie apparemment. Peggy Carter, elle voudrait que je vous transmette un message. »

Son ton de voix était un poil las, par ce qu’elle se doutait de la réaction de l’homme face à elle. Il allait soit hurler de rire, soit lui dire qu’elle est folle et partir en courant. En même temps qui voudrait la croire pourtant elle se disait qu’avec les évènements qui étaient arrivés, la bataille de New-York et tout le reste cela ne paressait pas si fou qu’il est ait des fantômes. Mais pour certain cela était toujours trop gros à croire.
© 2981 12289 0


With everything I pretend not to feel. — broken pieces
Trying your best to escape ! I hope you find what you're looking for. Let a moment take place, without running away.I hope you silence the noise ! × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


Captain America ✽ I hurt myself to see if i still feel
avatar
COULEUR RP : #00cc00
DOLLARS : 876
JUKEBOX : Boulevard of broken dreams - Green Day.
ÂGE DU PERSONNAGE : La trentaine apparant mais 98 ans en réalité.
NOM DE CODE : Captain America
PROFESSION : Ancien membre du SHIELD, Leader des Secret Avengers.
RACE : Simple humain modifié par le serum du projet "Super Soldat".
HUMEUR : Sceptique.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   Dim 2 Juil - 20:04

Would you please have mercy, mercy on my heart

FT. Al'ya



SONG HERE.


Tout est compliqué ces derniers temps. La vie de fugitif l’oblige à rester sur ses gardes sans arrêt. La tension ne quitte jamais les muscles de son corps, et pour cause, à chaque instant, les sbires de Stark ou de l’Hydra peuvent l’attaquer. Cette chasse à l’homme ne lui permet pas d’être tranquille. Même ses nuits ne se font jamais d’une traite. Steve se réveille fréquemment en sursautant à cause d’un bruit suspect. Les égouts regorgent de créatures étranges, des rats et autres animaux qui ne font qu’inquiéter davantage l’ancien soldat. Ce héros déchu d’un ancien temps que la population a oublié et dont les causes sont désormais décriées par les autorités. Il gêne celles-ci, et pour cause des gens s’allient à sa cause créant une ambiance délétère semblable à une guerre fratricide. Une mutinerie séparant les Avengers autrefois unis. Ses alliés, ses frères deviennent ses ennemis prêts à tout pour parvenir à leurs fins et arrêter la révolte. Pendant ce temps, les vilains continuent d’agir, profitant de la faiblesse pour s’étendre. Captain America ne peut que déplorer ce manque criant d’actions contre eux. Ils ont à présent un boulevard s’immisçant dans les querelles internes. Une sensation d’injustice exacerbée par les Accords de Sokovie. Ces accords qu’il ne peut se résoudre à ratifier parce qu’ils font à l’encontre de ses principes. Les politiciens sont égoïstes, la guerre lui a appris cela. Aussi triste cela soit-il. Si les Avengers sont à leur botte, ils perdent alors leur efficacité. Leur capacité à agir rapidement. S’appuyant sur les accoudoirs du fauteuil pour se lever, il ne veut rester plus longtemps ici, au risque de mettre la jeune femme en danger. L’ancien héros lui doit beaucoup mais ne souhaite pas la mêler. « S’ils découvrent que je suis ici, vous deviendrez une cible. » Dit-il en fronçant un peu les sourcils, avant de se taire, laissant la rousse parler. Son monologue le laisse pantois au départ mais son cœur rate un battement quand elle évoque Peggy. Doit-il croire cette inconnue ? Sondant son regard pendant quelques minutes, Steve se tournait donc en sa direction, il a la sensation qu’elle ne ment pas. Ce silence paraît être une éternité, mais il l’observe, la jauge. Ainsi, elle peut voir les morts. Communiquer avec eux. Ce don est incroyable mais a dû être terrible lors des premières apparitions. « Je ne vous prend pas pour une folle. Que voulait-elle me dire ? » Peggy lui manque énormément, tandis que ses épaules s’affaissent sous la fatigue et qu’il baisse la tête pour fixer le sol, mélancolique. « Il ne passe pas un jour sans que je ne songe à elle. »



boulevard of broken dreams
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)   
Revenir en haut Aller en bas


 
Would you please have mercy, mercy on my heart (Al'ya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emperor's Mercy, par Henry Zou (3,5/5)
» Mercy [Chloe Payne]
» (NO) Mercy
» MERCY THOMPSON (Tome 03) LE BAISER DU FER de Patricia Briggs
» Sauvegardes WWF NO MERCY

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: New York City :: Bronx-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: