AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 A glass to hell || Azazel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: A glass to hell || Azazel    Dim 14 Mai - 17:33

 
A glass to hell
 Azazel & Redha
 
 

 
Pour parler franc, cette journée lui avait bien troué le cul. A peine arrivé au Parc, son boss avait pété un plomb parce qu'il avait passé trop de temps à sécuriser un aplomb rocheux. Quel était le problème ? Le lendemain, un groupe de riches visiteurs parcourait l'espace vert, et son patron comptait sur ses abrutis pour faire des dons. Entrepreneurs, boursiers, dirigeants de groupes automobiles. Qu'est-ce qu'ils pouvait bien en avoir à secouer d'un parc naturel ? Sans dec', ses gens là allaient plutôt sur des terrains de golfs impeccablement taillés pour se la péter avec leur swing de tafioles, non ? Quoi qu'il en soit, Redha n'avaient prévu aucun itinéraire pour la visite qui allait se dérouler demain matin, et s'était concentré sur la pose du grillage de sécurité vers la petite falaise. En même temps, s'était peu être tout aussi important, que la blondasse plastifiée d'un bourge se prenne pas un rocher sur le brushing, non ?

Toujours est-il qu'à peine la porte de son lieu de beuverie fétiche franchie, le barbu souffla un coup. Il avait presque l'impression que sa colère silencieuse avait baissé d'un ton. Jen' l'avisa d'un sourire pendant qu'il allait saluer les vieux piliers, toujours installés à la même place. Approchant l'unique table ronde du bar, il posa sa main sur l'épaule du vieux Wilkins. « Salut les vieux. C'est la soirée paris hippiques à c'que j'vois ? Sympa tout ça. Mme Wilkins se porte bien ? » Acquiesçant à la réponse du mari en serrant les mains qui se tendaient amicalement vers lui, il afficha un sourire satisfait en constatant que le petit groupe avait l'air aussi en forme qu'à l'usuelle. Faisant volte face, il s'installa au coin du bar, sur son tabouret habituel. Quand Jen' vint le saluer, il se pencha par dessus le comptoir pour lui faire la bise, avant de commander un double Jack.

Dure journée, Red' ? Un sourire en coin, le costaud hocha positivement la tête en admirant la robe ambrée du liquide qui brillait dans son verre. Il le siffla d'une traite avant de le faire claquer sur le bar en signe de reviens-y. « Ouaip. Y'a des jours comme ça, qu'est-ce 'tu veux.» Demeurant silencieux quelques instants, il apprécia la brûlure doucereuse du whisky descendant dans sa gorge. Avisant la serveuse, il s'essuya la moustache d'un revers de main avant de s'inquiéter de sa journée à elle. « Personne t'as emmerdé aujourd'hui ? » Jen' lui raconta alors le gros de son travail, puis ils échangèrent quelques anecdotes avant qu'elle ne s'attaque à la vaisselle des tables du soir. Seul, accoudé au comptoir, Redha su sans se retourner que la personne qui entrait présentement dans le bar lui était inconnu. Sa démarche était étrangère à ses oreilles aiguisées. Voire... Spéciale...? Le type en question semblait décidé à se poser au bar, visiblement non loin du gardien.
 
© BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A glass to hell || Azazel    Lun 15 Mai - 16:07


A glass to hell Redha & Azazel Au moins, un point qui leur était commun. La journée avait été rude, très rude. Azazel était lessivé de ne rien faire de ses journées. Triste non ? Si beaucoup de personnes enviaient sa situation par paresse, lui rageait de voir ces même feignants se plaindre d'avoir du travail. Une haine montante qu'il s'efforçait de canaliser, telle une force intérieur qui ne demandait qu'à sortir. S'il se laissait aller à son mauvais côté, il les aurait déjà immolé pour dire autant de conneries à la seconde. Or, ce n'était pas le cas. Ses parents ne s'étaient pas battus toutes leurs vies pour qu'il se laisse posséder par la colère pour un pauvre con. Des pauvres cons, au pluriel car, s'il n'y en avait qu'un à gérer sur toutes la terre, ça serait plus facile. Un soupir s'était échappé de sa bouche alors qu'il marchait sans réel but dans les rues de Staten Island. Qu'est-ce qu'il foutait ici déjà ? Ah oui, il était venu apporté ce qu'il fallait à Lewis. Rat de laboratoire qui n'a même pas sa tête pour penser à son casse-dalle. Hormis s'il le faisait exprès pour rameuter Azazel dans ses locaux ? Cela ne l'étonnerait même pas mais, il faudrait que le démon ait le courage de lui expliquer que sa manœuvre commence à être fatigante. Et que, Ezeckiel a beau être un as en cuisine, ce n'était pas sa soubrette. La cuisine … Il pourrait essayer de se dégoter un travail de cuistot ou quelques choses comme ça. Mais, la dernière fois, cela s'était soldé par une véritable catastrophe. Il avait mis le feu à la perruque de la patronne. Sans compter le nombre de verre et d'assiette cassés par sa faute dans la panique.
Foutu maladresse, rien que d'y penser, ça lui foutait le cafard. S'il n'avait pas deux mains gauches lorsqu'il est exposé au stress, il aurait pas autant de soucis. Et il arriverait à tenir son travail plus de trois jours.

À force de marcher, une soif féroce avait fini par assécher sa gorge. La nuit commençait à pointer le bout de son nez, signe d'une fin de journée peu rempli. Hormis d'ennui et de lassitude. Rester à la maison à attendre n'était décidément pas enviable comme situation. Il avait enfin décroché le niveau platine sur League of Legend, terminé toutes les quêtes secondaires de Skyrim et refait les Pokémons encore et encore, il ne savait plus comment occuper ses journées. Fort heureusement, il n'était pas tombé non plus dans de grand vice de l'alcool. Quoi que, en passant devant ce bar, il n'avait pas pu s'empêcher de s'y arrêter. Pourquoi pas. En entrant à l'intérieur : malaise. Il détestait les lieux à concentration de personnes. C'est pour ça d'ailleurs qu'il évitait un maximum les bars, les salles de concerts, les restaurants, etc … Seul le cinéma restait passable puisqu'il y avait une notion de confort et de silence obligatoire au même titre que les bibliothèques. Le démon semblait avoir rajeuni de vingt ans auparavant et si sa queue en pointe ne demeurait pas sous sa chemise, elle serait sûrement coincée entre ses jambes en signe de peur mêlé à de la méfiance. Sa démarche particulière ? Elle était due au fait qu'il commence à se sentir étriqué et étouffé. Cacher ses attributs démoniaques tous les jours était plus fatiguant que ça pouvait avoir l'air. C'était un peu comme ces femmes qui se badigeonnait de maquillages comme une voiture volée. Pas le droit de frotter ses yeux ni même de manger pour ne pas virer le rouge à lèvre. Azazel ne se maquillait pas -Dieu merci, pas encore- mais, c'était le même genre d'usure journalière. D'où aussi le fait qu'il portait la capuche de son sweat sur la tête alors qu'on arrivait en pleine été.

Finalement, à force de tourner en rond du regard, il avait fini par décider de se mettre sur au comptoir à côté d'un grand baraqué. Pour autant, ce n'était pas ça qui allait l'effrayer. À main nue, entre les deux, il n'est pas sûr mais, il pense gagner. Donc si jamais une bagarre éclate, il n'est pas sans défense. Un étranger dans une ambiance assez Far West quand on prend du recul. Il y a les autres, les habitués qui se connaissent et puis, il y a lui. L'étranger qui vient pour la première fois fouler le sol d'un repère de vieux amis. Timide donc, ça n'avait pas empêché de passer commande auprès du patron. Jen', c'est ça ? Le démon avait beau ne pas parler, il n'était pas sourd pour autant. « Bonjour, ça sera un Jägermeister pour moi s'il vous plait. » Poli ? Bien sûr. On peut être un démon et avoir de bonnes manières. Même si, bien sur, cela est souvent mal traduit par de l'éloquence pour réaliser plus facilement des bassesses. Hors, ce n'était pas son but. Ce n'était pas son genre de jouer les piliers de comptoirs. Il savait pertinemment que son colocataire allait s'inquiéter et que c'est pour cette raison qu'il ne traînait jamais dehors. Mais là, il avait besoin de décompresser. Saisissant le verre, il l'avait descendu d'une traite, laissant entrevoir ses crocs tout sauf humain et ses traits du visages taillés au couteau. Puis, il rebaissa la tête, retendant son verre en commandant la même chose. L’inconvénient avec ce genre de boisson, c'est qu'elles étaient soumises à de petites doses pour le service. Et donc, il y avait un goût de reviens-y.
© Justayne




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: A glass to hell || Azazel    Mar 16 Mai - 12:01

A glass to hell
Azazel & Redha


Après avoir franchi la porte, l'étranger sembla hésiter un long moment, avant de finalement s'installer non loin de lui. Poliment, il commanda un Jäger, avant de vider son verre dès qu'il fût posé devant lui. Machinalement, Redha l'avisa du coin de l'oeil, esquissant un sourire quand le brun demanda le même verre. « Ça passe tout seul, le Jager, pas vrai ? » lança-t-il amicalement. Cette journée avait mal commencé, mais peut-être finirait-elle bien ? Le type avait pas l'air bien méchant, à défaut d'être étrange avec sa capuche et son visage aux traits durs. Levant son verre, il s'adressa à la serveuse. « J'vais en prendre un, aussi, s'il-te-plaît.» Une fois servi, il leva à nouveau son verre, en direction du mec cette fois-ci. « Santé !». Ayant partagé un petit verre histoire de briser la frontière de l'inconnu, l'ex-mécano avisa le nouveau venu avec un peu plus d'attention.

Sa posture était... Étrange. Voûté, les épaules serrées et la tête un peu penchée, il avait tout l'air d'un de ces ados qui geekaient à longueur de journée, tant et si bien qu'il habitaient un certain malaise face au monde extérieur. Pourtant, cela n'avait pas l'air d'être son cas. Enfin, peut être que ce type jouait à des jeux vidéos, c'est pas ça, mais selon le mutant, ça expliquait pas son attitude renfermée. Se concentrant sur l'aura qu'il dégageait, les sens de Redha étaient quelque peu troublés. C'est bien la première fois que ça lui arrivait. Pendant un instant, il pensa même qu'il était en proie à un genre de bug de mutation. Pourtant, même d'ici, il pouvait entendre clairement la conversation du groupe de vieux, au fond du bar, ou même le grattement de l'éponge sur la tôle dans l'arrière cuisine. Bizarre. Intrigué, le barbu renifla nerveusement avant de choisir d'engager la conversation, puisque visiblement, le mec à capuche allait pas l'ouvrir. « Je t'ai jamais vu ici... T'es nouveau en ville, ou tu testes des nouveaux bars ? »

Affichant un sourire qui se voulait engageant, il tapa de nouveau son verre sur le comptoir, voyant Jen' refaire surface, avant d'annoncer « En tout cas, tu peux pas venir au Queen Anne's Revenge sans prendre un Jack, personne est aussi généreux sur la dose que Jenny. T'inquiètes, il est pour moi, en signe de bienvenue. » Décidément, il était d'humeur bien généreuse, ce soir. Curiosité relativement mise à part, le costaud avait envie d'en savoir plus sur l'étrange visiteur. C'est pourquoi il acheva sa phrase en lui tendant la main. « Redha. » Suite à quoi, il observa la serveuse verser le liquide brun ambré dans leurs verres. Sûr que si le mec avait jamais bu de whisky, ça allait lui foutre un coup. Mais bon, y'avait quand même relativement peu de chances. Qui n'avait jamais honoré tonton Jack, quand même ? Et si tel était le cas, fallait absolument remédier à ça, et le plus vite possible. Un bon shoot. Pas le temps de s'affoler du goût que ça serait déjà passé.

© BLACK PUMPKIN

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A glass to hell || Azazel    Mar 16 Mai - 20:25


A glass to hell Redha & Azazel De base, il ne comptait pas s'attacher plus que ça à ce bar. Juste prendre son verre et partir comme si de rien était une fois que sa gorge serait hydratée. Mais le destin semblait vouloir lui jouer un tout autre tour. Assis sur son tabouret, un peu plus loin, il semblait être vide d'envie. Il ne réagissait pas aussitôt, il était ailleurs et pensif. Le premier, il l'avait descendu rapidement pour rendre la mise en bouche moins longue. Mais pour ce qui allait être de la suite, il allait prendre son temps. Le démon surveillait tout de même son portable du coin de l’œil au cas ou un message arriverait inopinément pour lui demander de rameuter ses fesses. Un message de son maladroit de binoclard par exemple. Mais rien et, pendant un instant, Azazel caressait le doux espoir que sa soirée ne serait pas aussi agitée que la précédente. Dans ce même élan ailleurs, il avait redemandé un verre et n'avait pas réagit à la question du grand barbu à côté de lui. Il pensait que celui-ci s'adressait encore à la serveuse ou bien au patron des lieux. Ce n'est que lorsqu'il entendit la même commande que lui qu'il avait fini par percuter. Le démon s'était alors redressé légèrement, un peu étonnant par le comportement avenant et chaleureux de l'autre alors qu'il était un parfait inconnu. Son verre arriva peu de temps après celui de son voisin et pour lui rendre la politesse, il avait levé en même temps que son Santé exclamé avec amusement. Un fin sourire s'était dessiné sur les lèvres d'Azazel avant de vider son verre dans son gosier. « Oui, et puis, ça sent bon je trouve. »
Il avait enfin parler. Enfin, il avait ouvert sa bouche pour répondre à la première remarque. Il avait un sacré train de retard mais, il valait mieux tard que jamais, non ? Reposant celui-ci sur la table, ses sens commençaient à en voir de toutes les couleurs. Il se sentait légèrement ballonné, peu assuré qu'il tiendrait sur sa chaise. Signe qu'il fallait s'arrêter là. Déjà diriez-vous alors ? Oui, déjà. Azazel n'est pas un grand buveur de bases parce qu'il ne tient pas l'alcool. Et aussi, parce que ce n'est pas ce qu'il préfère. Il ne fallait pas se méprendre, ce n'était qu'une petite pause cela dit. Sa journée était tellement triste qu'il voulait faire tout pour l'oublier.

Il n'était pas très causant parce qu'il était impressionné par le nouveau lieu. Cela avait beau être un quartier qu'il côtoyait tous les jours, il ne s'arrêtait jamais et il faisait que l'aller-retour du hangar à Broadway le plus souvent. Azazel avait perdu cette allure recroquevillait sur lui-même. Le comportement de l'autre mettait un peu plus en confiance dans ce nouveau lieu. D'autant plus qu'il ne pouvait pas laisser une question sans réponse. Et puis, il n'allait pas demeurer silencieux indéfiniment. « Euh non, ni l'un, ni l'autre. J'habite dans le Triangle de Broadway mais, mon colocataire travail à Staten Island. Donc je passe de temps en temps par ici pour lui ramener ce dont il a besoin mais, c'est tout. Je ne cherchais pas un nouveau bar en particulier, la devanture était sympa alors, je suis entré par curiosité. ». Le démon crachait la vérité avec une telle facilité que ça en était déconcertant. Presque naïf. Il s'amusait à faire tourner son verre, tournant finalement le regard vers le grand baraqué pour voir ce qu'il faisait. Ou du moins, ce que la serveuse faisait. Qu'est-ce qu'ils faisaient en faites, au pluriel ? « C'est quoi un Jack ? » demanda-t-il à la fois curieux et inquiet. Qu'est-ce qu'il voulait lui offrir comme verre ? Venant d'une personne qui s'était déjà siffler deux doubles et un Jäger, il s'attendait à tout sauf à un soda ou une connerie dans le genre.

« Enchanté, Azazel » fit-il en serrant la main du bon vivant qui était tendu vers lui. Après tout, qu'est-ce qu'il risquait. Gros en voyant ce que la serveuse était en train de verser dans les verres. S'il ne tombe pas après ça, ça tiendra du miracle. « Oh, c'est du Jack Daniels, c'est ça ? C'est que, je devais pas traîner et j'ai encore le repas de ce soir à préparer … » Une faible information qui sonnait comme une lutte déjà perdue d'avance. Qu'allait dire Lewis en le voyant rentrer en se collant au mur ? Il allait sûrement lui passer un savon. Dans le pire des cas, il ne rentre pas et il n'aura rien vu ? Oui mais, c'est un truc à se faire harceler de questions en revenant. C'était définitivement pas une bonne idée. Il ne pouvait pas non plus décevoir ce nouvel ami et partir comme un voleur. Azazel avait fini par baissé sa capuche. C'est qu'il commençait à crever de chaud là-dessous. Surtout que maintenant, ça ne servait plus à rien de se cacher, il allait sûrement se faire remarquer avant la fin de la soirée. Si ce n'était pas déjà fait avec ses oreilles pointues planquées par les cheveux et ses crocs visibles dès qu'il souriait un peu trop. « Je ne peux décemment par refuser un verre. Offert qui plus est. Ça fait longtemps que vous venez ici ? Ça a l'air, vu comment vous connaissez tous le monde. » souriant légèrement, il y allait à reculons tout de même. Il avait senti discrètement l'odeur qui se dégager du verre, ça lui piquait les yeux.
© Justayne




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A glass to hell || Azazel    
Revenir en haut Aller en bas


 
A glass to hell || Azazel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» One piece 540-Lv6 Infinite hell
» [JEU] WELCOME TO HELL : On va casser du zombi! ATTENTION âmes sensibles s'abstenir [Payant]
» From Hell. Moore/Campbell
» Bleach 428 et Special Hell
» One Piece 529 : Beast Hell

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: La Pause Café :: Cimetière :: Anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: