AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 just a normal day ⊹ ft. zaza ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Lun 8 Mai - 17:28
Ça aurait pu être une bonne journée. Mais non, il a encore fallu que Rocket fasse des siennes. Si les humains ne les tuaient pas avant, elle jurait que ce serait elle qui achèverait ses compagnons gardiens. Quoi ? Tu as posé une bombe en plein New York City ?! Elle aurait tellement aimé que ce soit une mauvaise blague de sa part. Mais son coéquipier semblait on ne peut plus sérieux. Et on pouvait sentir l’agacement de Gamora et le reproche qu’elle lui faisait dans le timbre de sa voix. Elle s’était plusieurs fois demandé ce qu’elle faisait encore avec ces grands fous. Malheureusement, le temps l’a attachée à eux bien plus qu’elle ne l’admettrait. Ils étaient devenus sa nouvelle famille, après tout. Plus que de simples alliés, plus que de simples amis. Ils lui avaient tout simplement sauvé la vie, d’une façon ou d’une autre. Mais il y avait des fois où ils dépassaient véritablement les bornes.

Sans rajouter autre chose, l’humanoïde repartit dans sa chambre, enfilant rapidement une tenue qui lui permettrait de se déplacer plus confortablement. Attachant arme à feu à ses cuisses et divers sabres à sa ceinture, Gamora s’extirpa du vaisseau sans en faire part à ses coéquipiers. D’une sorte de traceur futuriste – pour les humains du moins, elle repéra rapidement l’endroit où Rocket avait posé la bombe, évidemment un coin difficilement accessible. Une chance pour elle, elle n’était pas loin. Rocket était aux commandes de la bombe, et elle se doutait bien qu’après sa réaction, il n’allait pas la faire exploser. Courant à en perdre haleine, il était clair qu’elle se faisait attirer les regards des passants. Sa forme verdâtre comme on en voyait pas ici étonnait la foule et en laissait certains perplexes, d’autres sûrement apeurés. Mais tant pis, la jeune femme n’avait pas le temps de se préoccuper de ceci, bien qu’en se dévoilant ainsi au publique, elle risquait sa propre vie.

Arrivant à Brooklyn, elle pénétra dans une sorte de parc de petit quartier. Guidée par le traceur, Gamora contourna quelques arbres, où bien à l’abri des regards, se trouvait la bombe. Rangeant l’objet, elle s’accroupit et tenta de débrancher la bombe en espérant qu’elle n’explose pas suite à une mauvaise manipulation. Après quelques minutes, la verte souffla. Ok, ils étaient hors de danger. Désormais, il va falloir rapporter cette chose aux mains de Rocket, au vaisseau. Attrapant la bombe de ses deux mains, elle s’extirpa du petit coin et sortit tranquillement du parc. Derrière elle, elle entendant quelques personnes partir en courant à la vue de l’objet. Un malaise s’installa petit à petit en elle au fur et à mesure qu’elle avançait. Pour sa part, elle avait l’habitude de voir des bombes. Mais il semblerait que sur Terre, ce ne soit pas une coutume. Pinçant les lèvres, elle remarqua que quelques passants face à elle, qui s’étaient arrêtés, repartir de l’autre sens en criant. Ce n’était sûrement plus qu’une question de temps avant que les autorités ne pointent le bout de leur nez, et c’est ainsi que Gamora hâta sa marche.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Mar 9 Mai - 17:57
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
N'importe qui aurait sans doute déjà paniquer en voyant tous ces passants s'affoler subitement. Pas Azazel. Il ne fallait pas croire mais, il n'était pas du genre à s'énerver pour un rien. En même temps, il vaudrait mieux pour éviter de s'enflammer à tout bout de champs. Vous voyez Hadès dans le Disney Hercule ? C'est exactement pareille. Colère de Vice-Versa fonctionnerait bien aussi. Cette comparaison ait dû à sa soirée Disney d'hier soir. Le diablotin avait insisté auprès de son colocataire pour qu'il lui épargne les Hobbits et autres joyeux lurons de Star Wars pour s'accorder une petite soirée guimauve autour de Simba et d'Ariel. Et à force de faire ses yeux de chiens battus, il avait fini par obtenir ce qu'il voulait. Après, c'est un démon. Il sait se montrer vicieux quand il a envie d'avoir ce qu'il veut. Cela dit, ce n'est pas son cher binoclard qui allait s'en plaindre parce que ça avait fini en séance crise de larmes et besoins de câlins pour Ezeckiel. Avec une petite pincée de moqueries de la part de Lewis. Aujourd'hui, il était un peu plus détendu et il voulait trouver du travail dans le quartier de Brooklyn. Il avait ouïe dire qu'un magasin d'instruments musicaux avait besoin d'un vendeur pour assurer les absences du propriétaire et continuer de faire tourner la boutique pendant celles-ci. De quoi plaire et attirer le fanatique de musiques qu'est Azazel.
Cependant, les choses ne s'étaient pas tout à fait déroulées comme il le pensait. Adieu long entretien où il devait limite passer sous le bureau pour avoir son job. Bonjour la panique dans les ruelles et les alertes à la bombe. Une bombe ?! Mais quel était l'intérêt là-dedans hormis provoquer de l’agitation. Grommelant un peu, le démon avait massé son front avec ses doigts face au ridicule de la situation. Ridicule, oui. Car si mettre une bombe à Brooklyn était dans le but de provoquer un attentat, il y avait des lieux bien plus appropriés.

Il avait fallu jouer des coudes pour parvenir jusqu'au parc, quelques braves curieux regardaient la scène avec des yeux étonnés. Allons bon, qu'est-ce qu'ils ont ? Ils ne courent pas ? Le démon ne l'avait pas vu encore, la femme qui avait provoqué cet étonnement général. Il ne faisait que dévisager les humains qui l'entouraient. Forte heureusement que sa queue en pointe était sous sa chemise, il y en aurait bien eu au moins un assez maladroit pour marcher dessus dans la précipitation. Ou lui marcher dessus tout court vu que c'était tout une séance d'équilibre. Il n'aimait pas la foule, il avait horreur de ça même. De ces regards potentiellement juges qui dévisagent dès lors que cela sort de la banalité. Jusqu'à ce qu'il la voit.
Pourtant, vu la ville qu'était New York, il trouvait ça étrange que les habitants ne se soient pas accommodés de la présence d'une bombe en ville. Ce genre d'incident, il y a fort à parier que ça arrive tous les jours. Mais une femme à la peau verte qui dégage une beauté étrangère à cette planète, non. Ce n'est pas courant et c'est même étonnant. Pendant quelques secondes, Azazel était tombé dans le vice des humains à savoir dévisager ce qui leur est étranger. Mais, seulement quelques secondes puisque peu de temps après, la voir accélérer le pas lui avait donné le déclic de la suivre. Elle avait l'air gêné et embarrassé en plus de se promener avec une bombe dans les bras. De quoi interloquer plus d'un passant et, en effet, rameuter les forces de l'ordre.

Il avait pressé le pas à son tour pour la rattraper et une fois arrivé à sa hauteur, il s'était mise à l'appeler. « Hey ! Attend ! » lança-t-il, ne pouvant l'appeler autrement puisque le démon ne connaissait pas son nom. Ce qui est, après mûre réflexion, peut-être pas la meilleure idée qu'il ait eu à ce jour puisque hormis passer pour un potentiel agresseur, ça n'était pas très rassurant. Il n'osait cependant pas la toucher ou l'attraper par le bras pour la stopper. La direction qu'elle prenait été la mauvaise si elle voulait limiter la densité de population. « Tu devrais pas passer par-là, c'est la grande place de ce côté. » fit-il pour l'aider. À moins qu'elle ait envie que tout le monde la remarquer avec son paquet dans les mains.

CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Jeu 11 Mai - 18:28
Gamora semblait un peu perplexe, et même quelque peu embarrassée. Elle qui ne voulait pas semer la moindre panique, c’était raté. A ce moment-ci, elle ne pouvait dire à quel point elle détestait Rocket, c’était un point allant au-delà de la haine et elle se jurait qu’elle lui ferait un jour la peau. Pinçant ses lèvres, la simple vue de l’alien faisait fuir les passants. Peut-être qu’elle leur faisait carrément plus peur que la bombe elle-même. C’était d’un ridicule. Mais pour le moment, il valait mieux se concentrer sur un chemin à emprunter pour éviter toute cette foule. Elle pourrait utiliser le traceur, afin de retrouver le vaisseau, malheureusement ses deux mains étaient beaucoup trop occupées à tenir la bombe inactive. Il fallait qu’elle utilise son sens de l’orientation ainsi qu’elle se rappelle le chemin qu’elle avait emprunté jusqu’ici, c’était sa seule façon de s’en sortir. Pourtant, les sirènes de police retentissaient derrière elle, sans qu’elle ne sache réellement qu’elles se trouvaient être les forces de l’ordre terrestres. Hey ! Attend ! Une voix sembla l’interpeller. Devait-elle se retourner ? Que lui voulait l’homme qui l’appelait ? Au bout de quelques secondes, elle l’entendit parler de nouveau. Tu devrais pas passer par-là, c'est la grande place de ce côté.

Grande place voulait dire plus de monde. Gamora comprenait mieux pourquoi plus elle avançait et plus le peuple se faisait nombreux. S’arrêtant, quelque peu hésitante, elle se retourna pour faire face à l’humain – du moins au premiers abords il y ressemblait, sans qu’elle ne sache qu’elle avait tort sur toute la ligne. Est-ce que tu peux m’aider ? En temps normal, Gamora n’aurait jamais demandé de l’aide ainsi à un inconnu. Non, loin de là, beaucoup trop fière pour admettre qu’elle pouvait parfois être en difficulté, habituée depuis toute jeune à être la meilleure en vainquant sa sœur Nebula sous la tutelle de Thanos, il était très rare qu’elle ne demande l’aide d’une personne, ni à ses amis et coéquipiers gardiens, et encore moins à des inconnus. Cependant, lui avoir annoncé de ne pas aller dans cette direction lui supposait qu’il pourrait lui venir, éventuellement, en aide. Et cette fois-ci, la verte devait bien avouer qu’elle en avait bien besoin, de l’aide. Mettre en péril sa vie seulement à cause des bêtises de Rocket, c’était moyen. Elle avait encore un devoir à accomplir, il était hors de question qu’elle se fasse capturer – bien qu’il y ait toujours des chances qu’elle ne finisse par s’échapper, ce serait une véritable perte de temps.

S’approchant de son interlocuteur, elle commença à le détailler. De taille normale, brun, il semblait être tout ce qu’il y avait de normal. Semblait, oui, c’était le cas. Il fallait toujours se méfier des apparences et c’était une leçon que Gamora s’efforçait de retenir, autrement ça lui ferait défaut. Mais là, maintenant, dans l’immédiat, elle devait réfléchir vite et suivre cet individu lui semblait, actuellement, la meilleure solution qui s’offrait à elle. Les gens autour d’elle continuait à fuir, d’autres semblaient prendre des photos sur des appareils qui, de là où elle venait, étaient dépassés depuis des siècles. Les sirènes retentirent plus fortement à ses oreilles, tandis qu’elle vit les véhicules s’arrêter à proximité, ainsi que des hommes en sortir, semblant pointer une arme vers elle. Avait-elle l’air dangereuse à ce point ? C’est à ce moment-là qu’elle réalisa à quel point elle s’était mise inutilement – ou presque - en danger. Pestant, elle s’approcha encore plus du bonhomme, espérant ne pas l’effrayer lui aussi, bien qu’il ne le semblait pas. Je t’en supplie. Aide-moi.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Jeu 11 Mai - 22:51
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
Azazel n'avait aucune assurance qu'elle l'écouterait. Et, pour tout avouer, il n'était même pas sûr qu'elle l'avait entendu mais, ce n'était pas une raison pour lâcher l'affaire aussi facilement. Un moment de répit dans son esprit ce faisait sentir. Pourquoi il faisait ça déjà ? Ah oui, peut-être parce qu'il avait des questions à lui poser mais, ce n'était ni le lieu ni le moment de le faire. Son regard toujours aussi semblables à celui du type perdu, il attendait. Quoi ? Qu'elle fasse un choix. Et on ne parle pas de celui entre la pilule rouge ou verte. Le démon avait réussi à capter son intention, sans doute parce qu'il avait donné une information suffisamment importante pour elle. Ou alors, juste parce qu'il était venu avec la volonté de l'aider ? L'un comme l'autre, il n'allait pas cracher dessus. Bien au contraire, il avait un petit sourire satisfait en la voyant se tourner vers lui. « Oui, bien sûr ! Enfin si c'est juste pour l'orientation dans Brooklyn parce que je suis pas d'ici non plus si ça peut te rassurer. ». Un léger sourire gêné, Azazel ne savait pas vraiment comment s'y prendre avec les femmes. Encore moins quand elles sont vertes. Puis après s'être grattouiller la joue par nervosité, il venait de se rendre compte que ses paroles étaient tout sauf rassurantes. « Enfin si ! Je connais Brooklyn, hein ? Je connais pas tout New-York, c'est ça que je voulais dire ». Est-ce que le démon avait un mauvais point ? C'était l'intention qui comptait après tout, non ?
Ezeckiel ne savait pas pourquoi mais, il se sentait à l'aise avec cette jeune femme. Elle avait une aura rassurante qui se dégageait d'elle sans doute. Ou alors, c'est parce qu'il la prenait pour une démone et donc, une confrère ? Possible aussi mais dans tous les cas, il semblait nerveux le petit diable. Il faut dire que ce n'est pas dans ses habitudes d'aller vers les autres. Au contraire ! En temps normal, c'est plutôt l'inverse parce que les autres étaient curieux.

« On devrait aller par-l- ! » avait-il en désignant une autre rue beaucoup moins peuplée puisqu'elles étaient vides de commerces. Cependant, ses indications avaient été interrompues par les sirènes des policiers. La mine d'Azazel s'était légèrement blanchie. Entre une femme verte et un démon non-recensé qui commençait à baliser, la photo était belle. Ce n'était pas le moment de penser comme un touriste. La situation était bien plus grave qu'elle en avait l'air. Il fallait prendre son temps et réfléchir. Ne pas foncer tête baissée. Il ne s'était pas faufilé une première fois de ces agents pour se faire attraper la seconde à cause d'un élan de générosité. L'aider ? Il voudrait bien mais, comment ?! Le démon était prit au dépourvu, de quoi le faire grogner tout croc dehors. Et il n'aimait pas ses armes pointées sur eux. Sur elle ? Sur lui ? Sur les deux peut-être ? Il n'en avait aucune idée. Étant donné qu'elle s'était rapprochée de lui, le plus doué en visée pouvait toucher les deux assez facilement. « Tss, je vais encore me faire passer un savon. Mais bon, tant pis, on ne peut pas dire que pour une première visite de Brooklyn, ça soit très calme. C'est pas comme ça d'habitude, je te jure, c'est juste que … Euh … Et bien... Les humains aiment bien que les choses soient comme eux on va dire. Bon, conclusion, on se tire. »
Le démon avait tendu une main vers les forces de l'ordre, dessinant un trait. De ce geste, un mur de flammes bleues étaient apparues pour les ralentir tandis que son autre main avait attrapé celle de sa compagne d'infortune pour l'entraîner en lieu sur.

Un cul-de-sac ? Oui mais, c'est parce que Azazel avait une autre idée en tête. Vu comment cette femme s'était faite remarquer, il est certain que les policiers allaient ratisser les alentours pour la trouver. Elle et la bombe qu'elle avait encore sur elle. Pourquoi elle ne l'avait pas laissé là-bas d'ailleurs ? Cela aurait pu être une arme de dissuasion. « Comment tu t'appelles ? » avait demandé le démon pour avoir un nom à mettre sur ce visage tandis qu'il était en train de descendre un escalier de secours pour pouvoir grimper. Les policiers étaient feignants à force de se gaver de doonuts, c'est bien connu. Ça manque de sport tout ça et, d’ascension. Il devait bien avoir un appartement non loué dans ce bâtiment le temps de s'y cacher. Et avec toutes cette agitation, la queue en pointe avait fini par glisser hors de sa chemise. Faut vraiment qu'il trouve un astuce pour qu'elle reste en place. Pour une première rencontre, celle-ci était agitée.
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Lun 15 Mai - 20:55
C’était dire, Gamora s’était foutue dans une merde plus immense qu’elle ne se l’imaginait. Et presque toute seule, puisqu’elle avait pris l’initiative d’aller elle-même arranger les bêtises de son coéquipier. Elle aurait très bien pu en parler aux autres membres de l’équipe, elle aurait très bien pu intervenir avec quelqu’un d’autre. Mais non, il fallait bien dire qu’une bombe, ça n’attendait pas. Et ça avait été une urgence de si grande envergure pour qu’elle puisse penser à avertir ses coéquipiers. Mais il était cependant véridique qu’elle s’en mordait actuellement les doigts, tandis que les sirènes des voitures de police, un son qu’elle n’avait jamais entendu auparavant, strident et qui lui sonnait désagréable, chassait ses pensées les plus profondes et l’empêchait de penser à des actes plus réfléchis. Elle était en revanche bien consciente que les humains ne voulaient pas d’elle dans leurs rues, tandis qu’elle comprenait que l’arme à feu tenue entre les doigts des policiers était pointée vers elle, mais par conséquent également vers son interlocuteur. Merde alors.

Alors dans l’espoir de survivre, elle avait clamé de l’aide à celui qui semblait bien vouloir. Peut-être que grâce à lui, elle s’en sortirait. Et il semblait être humain, ou s’il ne l’était pas comme il sembla le mentionner en soulignant qu’il ne venait pas d’ici lui non plus, il semblait être bien intégré parmi toutes ces têtes qui pour Gamora étaient aliens. Tss, je vais encore me faire passer un savon. Mais bon, tant pis, on ne peut pas dire que pour une première visite de Brooklyn, ça soit très calme. C'est pas comme ça d'habitude, je te jure, c'est juste que … Euh … Et bien... Les humains aiment bien que les choses soient comme eux on va dire. Bon, conclusion, on se tire. Son hypothèse se confirma lorsqu’il vit les mouvements de son sauveur et la traînée de flammes bleuâtres s’abattre sur les policiers. Il n’était définitivement pas humain, la verte en savait quelque chose, elle avait étudié leurs caractéristiques le temps que le vaisseau des gardiens n’arrive jusqu’à la Terre.

Elle le laissa l’entraîner plus loin. Après tout, elle ne savait pas où aller, et lui avait l’air plus familier avec cet endroit qu’elle. Elle se laissa guider, tandis qu’elle entendit les quelques hommes les courser. Tournant plusieurs fois, ils s’arrêtèrent tandis qu’il descendit l’échelle de secours. Comment tu t'appelles ? Gamora, pour sa part, guettait que les policiers n’arrivent pas, tandis qu’ils avaient une longueur d’avance sur eux. Reprenant ses esprits, elle tourna ses yeux vers l’homme. Gamora. Elle lui lança un regard intense, attendant qu’il lui dévoile son nom à son tour. Une sorte de queue fit son apparition en bas du dos de celui qui s’avérait en réalité être un démon – bien que les termes de paradis et d’enfer lui soient inconnus – et elle pencha le visage de surprise. Qu’est-ce que tu es, exactement ? Elle fronça les sourcils, fouillant ses propres souvenirs pour se rappeler si elle avait déjà croisé une espèce semblable à la sienne auparavant, mais sans succès. Une fois l’échelle retombée, elle l’emprunta et le laissa la suivre. Brisant une vitre, elle pénétra à l’intérieur de l’appartement. Ce dernier était en piteux état, et elle doutait que quelqu’un vive là-dedans. C’était un foutoir pire que le vaisseau de Quill.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Mar 16 Mai - 19:05
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
Sur ce point, la femme verte marquait un point. Azazel n'était pas fautif et ne l'avait pas invité à se mettre dans la mouise. Bien au contraire, il était venu à elle pour l'aider. Le seul petit hic, c'est qu'il ne savait pas trop comment s'y prendre. En voyant cet amas de policier, l'aise n'était plus au rendez-vous. Elle avait déjà daigné à venir en voyant cette femme avec sa bombe sous le bras alors maintenant, elle était repartie définitivement. Est-ce qu'il aurait mieux fais de réfléchir et étudier la question plus en profondeur ? Oui. Clairement, oui. Parce que c'est bien beau de s'enflammer au sens propre comme au sens figurer, il n'avait pas pensé aux conséquences que cela impliqueraient derrière. Une extra-terrestre accompagnait d'un démon avec une bombe en leur possession qui tiennent tête à la police de New York, ça ferait un sympathique gros titre dans le journal de demain, non ? Pendant quelques instants, il s'était laissé aller à la décision rapide, mettant le feu à la horde d'homme devant lui avant de partir en courant. La bonne conscience était revenue, il était préférable de s'enfuir plutôt que de les attaquer. Même si, pour le second point, c'était déjà trop tard. Les rumeurs s'embrasaient aussi vite que lui et sur ce point, il ne pourra rien faire pour elle. Hormis lui dire de ne pas acheter le journal et de couper tous moyens de communications pour avoir la conscience tranquille.
L'avantage a allé dans les petites ruelles, c'est qu'ils ne suivent pas forcément. Allez savoir pourquoi, ils ont peut-être tendance à oublier rapidement leurs existences. Donc, il n'y avait que les pas et les cris de ses voix qu'ils pouvaient entendre au loin. Cependant, ils ne pouvaient pas encore souffler. Il fallait se mettre à l'abri le temps que l'orage passe. « Enchanté Gamora alors, moi c'est Azazel. », un retour de politesse encouragé par ce regard intense. Presque intimidant selon le démon mais, il n'allait pas lui en tenir rigueur.

Pour ce qui est de sa queue la présence de sa queue par contre et la remarque suivant, il ne savait pas quoi répondre. D'où le fait qu'il n'avait rien répondu d'ailleurs. Il s'était contenté de jeter un œil derrière lui. Il avait sentit l'air et cette odeur qui se rapprochait d'eux. L'invitant à prendre les devants, il ne voulait pas prendre le risque d'exploser le mur juste pour avoir briser la fenêtre. Surtout qu'elle avait l'air d'avoir des mains plus expertes que lui dans ce domaine. « J'me pose souvent la question aussi, tu vois. On verra ça à l'intérieur ? ». Azazel ne voulait pas presser Gamora mais, il préférait d'avantage retrouver une ambiance tranquille avant de discuter des sujets qui fâchent. Et il n'allait pas non plus l'envoyer sur les roses pour s'être montrée un peu curieuse. Normal, il pouvait la comprendre. Il était tout aussi curieux qu'elle à son sujet. Si lui avait une queue dans le dos, elle avait la peau verte. Ça faisait un peu un match nul niveau bizarrerie, non ? En tout cas, pour ce qui est de la chambre choisie, ça piquait les yeux. Azazel avait été contraint de mettre ses mains sur son nez et sa bouche à cause de la présence en abondance d'odeur différentes et pas forcément du meilleure parfum. De la poussière et du bordel entreposé en vrac. Celui qui avait vécu ici était un porc. Un pur cochon cent pour cent d'élevage parce qu'atteindre une odeur aussi immonde à ce point, ça tenait de l'exploit !

Ça n'avait pas empêché le démon de surveiller la fenêtre et de ne pas chercher à remonter l'échelle. Ça aurait pu être fort utile, ne serait que pour couvrir la piste mais, il comptait sur leurs bêtises pour ne pas être trouvé. De toutes façons, ils venaient de passer devant la fenêtre en fonçant tout droit. « Ils sont partis » soupira-t-il de soulagement. Un premier en tout cas, la suite viendra sûrement en quittant cette pièce. Cachant son nez et sa bouche dans le keffieh autour de son cou, ça ne l'avait pas empêcher de parler. « Et toi, tu viens d'où ? T'es une démone toi aussi ? ». Ils allaient devoir rester un petit moment ici le temps que les choses s'apaisent alors, autant faire plus ample connaissance. Puis, le regard vert d'Azazel s'était déposé sur le colis qu'elle portait. Cette fameuse bombe qui avait été le début de tout finalement. Elle était … Spéciale. « Pourquoi t'as ça ? ».
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Jeu 18 Mai - 17:21
Elle ne devait peut-être pas perdre foi en l’humanité si rapidement. Dans un sens, elle pouvait comprendre la crainte qu’ils éprouvent face à son apparence totalement différente de la leur. Et c’était en baladant ses yeux sur les différents humains attirés par la femme verte à la bombe entre les doigts qu’elle avait très bien remarqué qu’il n’y avait aucune diversité. Sur cette Terre, ils étaient bien tous humains, tous semblables à Quill, comparé à d’autres planètes qu’elle avait visitées où les différences s’entrechoquaient d’une paix parfois douteuse. Ici, elle était une intruse, et plus qu’ailleurs. Mais pourtant, un homme qui avait semblé aux premiers abords semblable aux autres avait accepté de lui porter un coup de main. Une chose qui la sortit littéralement la mouise alors qu’elle l’avait suivi par la suite, rejoignant un endroit calme et à l’abri de tous. Mais elle se rendit rapidement compte qu’il était également différent. J'me pose souvent la question aussi, tu vois. On verra ça à l'intérieur ? Gamora approuva d’un hochement de tête, alors qu’elle avait entamé le pas et avait monté l’échelle de secours. Pénétrant dans le premier appartement auquel elle faisait face en brisant la fenêtre, elle s’était reposée à l’intérieur. Choisissant le silence pour quelques secondes afin de reprendre son souffle, la jeune femme émit une légère grimace à l’odeur et au bordel auquel ils étaient confrontés. Mais qu’importait, ils n’allaient pas rester ici indéfiniment. Gamora devait absolument rejoindre le vaisseau à la fin de la journée, autrement son équipe se poserait moult questions et elle doutait qu’ils ne restent là à rien faire. Et Dieu savait ce qu’ils pouvaient faire. Ils sont partis. Elle hocha la tête à nouveau, en guise de réponse. Que devait-elle faire maintenant ? Elle devait bien avouer que cet homme l’intriguait assez. S’il n’était pas humain – bien qu’il semble habiter sur cette planète – alors qu’était-il ? Peut-être que l’humanoïde allait rester un peu afin d’obtenir les réponses à ses questions, avant de lui demander de la guider à travers la ville afin de rejoindre le vaisseau. Et toi, tu viens d'où ? T'es une démone toi aussi ? Le visage de Gamora sembla prendre un air étonné et confus. Si elle avait eu des sourcils comme tous les autres, elle serait sûrement en train de les froncer. Une démone ? Qu’est-ce que c’est, une démone ? Le laissant lui répondre, elle reprit par la suite. Je viens de très loin. Je ne viens ni de cette planète et ni de cette galaxie d’ailleurs. J’ai grandis dans ce que vous appelez la Galaxie d’Andromède. Elle laissa quelques secondes s’écouler, silencieusement, sûrement pour lui laisser le temps de digérer ce qu’elle venait de lui dire, peut-être d’essayer de comprendre. Pour faire court, à vos yeux – aux yeux des humains plutôt – je suis d’une autre espèce, une humanoïde, une alien. Les traits de son visage reprirent ce froncement certain, alors qu’elle attendit sa réponse. Comment allait-il le prendre ? Elle ne pensait pas qu’il allait la chasser, ou autre. Vu son apparence, il était clair qu’elle n’était pas d’ici, mais il était évident que ses origines pouvaient lui porter défaut pour les plus fanatiques de cette planète, dont le genre pouvait être comparé au Collectionneur, ce qui lui tira un léger sourire d’amusement à cette pensée qu’elle laissa retomber très vite. Pourquoi t'as ça ? Gamora baissa les yeux vers ce qu’elle tenait entre les mains. Oh, ça. Son regard se releva vers son interlocuteur. Je viens d’une équipe qui a pour but de protéger la galaxie, du moins la galaxie d'où je viens. Elle reposa la bombe à ses côtés, alors qu’elle s’était assise en tailleur sur le bois craquant du sol. Ne t’en fait pas, elle n’est plus active, je l’ai désamorcée à temps. Disons que l’un de mes coéquipiers a la fâcheuse tendance de faire exploser ce qu'il n'apprécie pas.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Jeu 18 Mai - 23:50
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
Oh, l'humanité était source de bien des surprises après tout, il ne fallait pas que cette étrangère ne juge aux premiers regards. Après tout, avec une telle façon de pensée, Azazel aurait très bien pu faire de même et la pointer du doigt parce qu'elle avait une bombe dans les mains. L'avait-il fais ? Non, il était bien trop mal placé pour se permettre ce genre de geste à son égard. Il préférait de là discuter, apprendre à la connaître avant de la juger. Et quand bien même, il connaîtrait ses origines, il ne serait peut-être pas capable de rendre son verdict. Les regards des autres à son égard l'avaient tellement blessé et fragilisé de l'intérieur qu'il n'était même plus capable de se permettre le droit de jugement. Il attendait son heure parce qu'il savait qu'elle viendrait. Qu'il avait beau courir même au confins de l'univers, Il finirait toujours par le retrouver. Le diable avait l’œil partout. C'est même étonnant qu'il n'ait pas encore déchaîné sa fureur encore. Il était préférable pour eux-deux de voir ça à l'intérieur, à l'abri des regards indiscrets et de prier pour que la police ne vienne pas les déloger tout de suite. Ne viennent pas tout court en faites. Et cela était plutôt bien partit. Les pas lourdement chargés des policiers étaient passées en toutes hâtes devant l'appartement où ils se trouvaient tout en braillant de plus belles qu'ils devaient les retrouver. Pour ce dernier point, c'était très mal partit puisqu'ils avaient foncé tout droit comme des idiots.
Tant mieux d'un côté, cela faisait ça en moins sur les ennuies et Azazel n'allait pas s'en plaindre. Il avait fini par se laisser couler contre le mur pour s'asseoir par terre, lessivé. Trop d'émotion d'un coup à gérer, ce n'était pas bon pour lui, ça lui donnait le tournis. Mais pas suffisamment pour qu'il retienne sa langue.

La tranquillité était revenue et ils pouvaient enfin discuter plus amplement, faire connaissance, le quotidien quand deux étrangers se rencontrent. Car elle était une étrangère de son point de vue mais, du sien, il l'était tout autant. On ne peut pas dire que le démon ait du tact cela dit dans ses questions. Il y avait pensé qu'après, bien après. Que cette femme pouvait prendre mal le fait d'être comparée à une démone. Mais non, bien au contraire, elle ne savait même pas de qui il s'agissait. Les yeux d'Azazel s'était écarquillé une première fois avant d'entendre la suite. Lewis serait là, il aurait déjà sauté au plafond en prenant soin de bien le crier à tout le quartier. « Oh bah … C'est la première fois que je rencontre quelqu'un qui vient d'une autre planète. C'est pas franchement comme ça que j'imaginais les aliens. Dans les films, ils ont plutôt tendances à mettre des petits bonhommes verts tout fins avec une énorme tête qu'on se demande comment elle tient sur leurs épaules. ». Il espérait sincèrement qu'elle ne le prenne pas mal. Cela pouvait l'aider à comprendre pourquoi tout le monde semblait si surpris en la voyant dans la rue. Mais avec du recul sur la conversation, le démon s'était rendu compte qu'il n'avait pas répondu à sa question alors qu'elle lui faisait cette politesse. Un tir qu'il s'empressa de corriger. « Une démone c'est quelqu'un comme moi mais, au féminin. Les démons sont des créatures qui … Ne sont pas très bien vu par les humains. Elles sont souvent l'origine du mal dans les diverses religions de la Terre et il en existe de tous les genres. »

La voix d'Azazel pendant ses explications était serrée. Sa nature était un sujet tabou pour lui qui le plongeait toujours dans une profonde tristesse. Pour autant, il était resté calme, sans aucun signe d'agressions. Et pour changer de sujet, il avait détourné celui-ci sur l'engin qu'elle tenait. Impressionnant et qui ne le mettait pas vraiment à l'aise. Si ce machin explose, il arriverait peut-être à y survivre mais, il le sentirait passer à coup sûr. « Parce que tu n'es pas venue toute seule ? En tout cas, pour des gens qui protègent la galaxie, vous avez de drôle de méthode. On pose pas de bombes au beau milieu d'un parc comme ça chez nous, c'est la prison assurée. Voir pire, la peine de mort s'applique encore aux Etats-Unis. »
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Lun 22 Mai - 21:46
Il était clair que Azazel et Gamora ne provenaient pas du même endroit, ainsi leurs croyances, leurs connaissances divergeaient totalement sur certains sujets. La notion de paradis et d’enfer demeurait inconnue pour l’alien tout comme il semblait qu’une personne provenant d’une autre planète que celle-ci n’ait été peu probable aux yeux du démon. Oh bah … C'est la première fois que je rencontre quelqu'un qui vient d'une autre planète. C'est pas franchement comme ça que j'imaginais les aliens. Dans les films, ils ont plutôt tendances à mettre des petits bonhommes verts tout fins avec une énorme tête qu'on se demande comment elle tient sur leurs épaules. Élargissant un sourire, la jeune femme ne put s’empêcher d’émettre un léger rire. Cette image était totalement ridicule, était-ce ainsi que les terraniens voyaient alors les gens comme elle ? N’avaient-ils pas idée du nombre infini d’espèces qui régnaient au-delà. Elle pensa que cette planète bleue était la seule habitable de ce système solaire, il était finalement normal qu’ils pensent une telle chose. Car il fallait le dire, Gamora, qui se tenait là ici sur cette planète à des années lumières de ses origines, faussait toutes les idées que ces humains avaient pu se faire sur ceux qu’ils nommaient les extraterrestres.

Puis, Gamora avait demandé ce qu’était une démone, un démon. Une démone c'est quelqu'un comme moi mais, au féminin. Les démons sont des créatures qui … Ne sont pas très bien vu par les humains. Elles sont souvent l'origine du mal dans les diverses religions de la Terre et il en existe de tous les genres. Elle pencha son visage légèrement sur le côté. A dire vrai, Gamora cherchait à comprendre ses paroles, les détails, mais elle en saisissait au moins le concept. Et qu’est-ce que les démons ont de plus que les humains ? Que les personnes comme… moi ? Et pourquoi sont-ils aussi mal vus ? Elle fronça les sourcils. De nombreuses questions lui parvenaient à l’esprit comme une véritable rafale. De quelle planète proviens-tu alors ? Celle-ci se trouve être la seule habitable dans ce système. Gamora ne s’y connaissait peut-être pas tant que ça en matière de terraniens, malgré les nombreuses recherches qu’elle avait effectuée et le peu de temps qu’elle avait déjà passé dans ce monde. Elle avait encore tellement de questions. Et pourtant, les gardiens auraient dû se faire discrets encore à cette heure-ci ; éviter d’interagir avec les gens d’ici et, encore moins poser des bombes au beau milieu de zones végétales juste par contrariété.

Parce que tu n'es pas venue toute seule ? En tout cas, pour des gens qui protègent la galaxie, vous avez de drôle de méthode. On pose pas de bombes au beau milieu d'un parc comme ça chez nous, c'est la prison assurée. Voir pire, la peine de mort s'applique encore aux Etats-Unis. Elle haussa les sourcils. Dans tous les cas, aucune prison ne pourrait retenir des gens comme nous. Et la mort… Elle étira un sourire en coin. On a affronté pire que des terraniens armés d’armes à feu dépassées depuis de nombreux siècles. La verte jeta un œil à la bombe. Il fallait vraiment qu’elle pense à demander à Rocket de détruire ce truc, ils ne pouvaient pas risquer de faire exploser le vaisseau un jour par accident à cause de ses bêtises. Et effectivement, je ne suis pas venue seule. Mais nous sommes tous différents. Notre leader vient d’ici, par ailleurs, mais a quitté Terra très jeune. Les autres… Ils proviennent de planètes toutes aussi différentes de la mienne. Mais Gamora ne voulait pas s’étaler sur ce sujet, tandis que les souvenirs douloureux de son enfance lui revinrent en mémoire. Se redressant, elle regarda par la fenêtre. Je pense qu’ils ne sont plus sur nos traces maintenant. Il faut absolument que je revienne au vaisseau. Mais il va falloir se faire discret, cette fois. Elle se retourna de nouveau vers la bombe. Même si ça risque d’être légèrement compliqué.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Mar 23 Mai - 15:43
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
S'il s'écoutait, Azazel serait partit dans de grandes explications. Les mêmes que ses cours autrefois, à réciter une leçon apprise par cœur si bien qu'elle sortirait naturellement de sa bouche. Il n'était pas un prêcheur, tout juste un homme qui croit au bon dans chacun. Et encore, il n'était même pas ''homme'', il n'a fait qu'apprendre et se camoufler ainsi pour mieux passer dans la masse. L'air curieux, le démon découvrait une autre facette du monde dans laquelle il avait grandi. Le terme plus exact serait univers puisqu'en l'occurrence, d'autres voies lactées étaient en question. Cela va paraître sans doute candide dit ainsi mais, le démon venait d'imaginer une rivière de lactose à ce nom. Loin de se douter que c'était ainsi qu'on désignait un amas d'étoile par rapport à la lumière que celui-ci dégageait. Il se pourrait que Lewis n'est pas encore fini de lui donner des leçons sur l'astronomie. Il serait d'ailleurs le mieux placé pour parler avec cette jeune femme. Une jeune femme qui ne se rendait pas compte à quel point elle plongeait Azazel dans un malaise profond. Ce que les démons avaient de plus par rapport aux hommes ? Pourquoi ils étaient mal vus ? C'était des questions dont il avait passé sa vie à vouloir les résoudre. Il ne savait pas. Il ne pourrait pas répondre à ses interrogations. Seulement par de vagues hypothèses. Enfin du moins, parce qu'il ne voulait pas savoir. Son nez s'était relevé légèrement, l'odeur insupportable se tarissait maintenant.
Mais, il ne pouvait pas la laisser sans ses réponses. Il ne pouvait pas laisser cette mélancolie le bouffer, il avait l'occasion de se faire une amie. Enfin, si elle n'avait rien contre. Il n'y a pas de mal à ce qu'un démon guide une nouvelle venue, non ? « Et bien, c'est … Compliqué. Ils sont malsains, malfaisants et foncièrement mauvais. Ils profitent de leurs forces tiraient de la magie et des ténèbres pour assouvir la race humaine de manières plus subtiles. Je sais que Père passe beaucoup de temps à conclure des pactes dans le monde pour s'emparer des âmes plus facilement et ainsi, croître sa force. Mon aîné, lui, c'est pas son truc. Il préfère y aller par la force plutôt que par la discussion. Mais dans le cas des personnes comme toi, je pense que c'est plutôt la peur de l'inconnu qui les effraient. L'humanité n'est pas vraiment habituée à voir des personnes étrangères à la Terre et j'ai ouïe dire que les derniers qui sont venus ont détruit la moitié de Manhanttan juste parce que l'un d'entre eux voulait régner sur Terre. Je pense que ça doit jouer un peu. »

Azazel faisait de son mieux pour éclairer les lanternes de Gamora. Mais, s'il devait mélanger religion et politique ainsi qu'opinion public, cela risquait d'être rapidement compliqué. Le démon faisait de son mieux pour aller au plus simple. « Oh non-non, je ne viens pas d'une autre planète. Je suis né ici, sur Terre. J'ai grandi au Vatican, en Italie. C'est... très loin d'ici. » Enfin très loin non. En y repensant, il n'y avait qu'un océan à traverser, puis la France avant d'espérer rejoindre Rome et donc, le Vatican en plein cœur de cette ville. Mais, après la religion et la politique, il ne serait pas étonné de devoir faire un cours de géographie en plus. « Disons que les démons vivent dans une autre dimension. Un espèce de monde-miroir qui est le reflet de celui où nous nous trouvons. Mais, il n'y a que les démons qui sachent comment ouvrir la porte pour aller et venir. ». Le monde était vaste, ce n'était pas qu'une jolie phrase à sortir dans des histoires. Il y avait tellement de possibilité et de chemins à prendre dans celui-ci qu'il se demandait encore comment son colocataire pouvait s'abrutir sur un pauvre pont pour voir un royaume en particulier. Si seulement sa porte fonctionnait, il pourrait voir aussi celui de Gamora. L'endroit d'où elle vient, ce qu'elle avait visité avant d'atterrir ici. Pourquoi s'entêter ? Cependant, Azazel avait trop parlé. C'était venu avec un tel naturel que maintenant, c'était à son tour de poser des questions.

Il avait fais remarqué sans aucun tact d'ailleurs l'incongruité de la situation. Que poser une bombe en plein cœur de New York ne se faisait pas et qu'ils risquaient la prison voir pire pour un tel acte qui avait l'air banal pour elle. Azazel était d'ailleurs assez étonné de sa réaction. De cette assurance débordante qu'il lui enviait d'une certaine manière. « Ce n'est pas un peu méchant de sous-estimer les habitants de cette planète ? Je veux dire pas là qu'en attendant, leurs armes déplacées font quand même mal quand ils se mettent à tirer avec. » Venant de la bouche d'une créature qui ne veut pas se défendre et qui se laisse faire, il est clair qu'il en a mangé plus d'une, des balles de ces fameuses ''armes dépassées depuis plus d'un siècle''. Même vieilles, elles restaient efficaces quant il s'agit de faire mal aux autres. Puis, son attention était ailleurs. Il écoutait attentivement les paroles de la jeune femme qui lui faisait un rapide topo des personnes avec qui elle était venue. Ils n'étaient pas tous pareils ? C'est plutôt étrange comme concept pour le démon mais, ça voulait dire également qu'ils ne se jugeaient pas les uns et les autres pour leurs différences. Encore une fois, le démon l'enviait, d'une certaine manière. Pour que ce genre d'esprits s'appliquent sur Terre, il fallait viser encore quelques siècles au moins. Il sera sans doute mort avant en plus. « Différent, comment ça ? Vous avez un chef ? Qui laisse sortir une bombe de votre vaisseau comme ça, sans y prendre attention ? » Autant d’irresponsabilité réunis dans une seule phrase bluffait le démon. C'était vraiment un chef ? En voyant la situation actuelle, il remettait ceci clairement en doute. Mais, le plus urgent, c'était en effet de rentrer et sans ce faire remarquer. « Tu es loin d'ici à peu près ? Parce que sinon, on pourrait la cacher dans un sac ou quelque chose dans le genre le temps du trajet. » Azazel fixait tout autant la bombe que Gamora, réfléchissant à un moyen discret de ramener cet engin de mort à sa place. Il regardait autour de lui. Il y avait bien quelque chose qui serait utile dans ce bordel abandonné. Se levant pour aller fouillé les alentours, il ressentait une petite pointe d'excitation. C'était amusant de ne pas respecter les règles de temps en temps, non ?
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Ven 26 Mai - 14:51
Il est vrai qu’aux yeux des humains, les Gardiens de la Galaxie pouvaient s’avérer étrange. Elle-même pouvait parfois avoir honte de ses camarades pour leurs comportements immatures, leurs paroles obscènes, leurs actes qui leur attirait plus d’ennuis qu’il n’en avait besoin. A dire vrai même, la fine équipe paraissait étrange aux yeux de tous, même au plus profond de l’univers. Aux yeux des gens, ils ne sont qu’une grosse plaisanterie, et ne devrait même pas faire équipe tous ensemble. Peut-être est-ce leur passé criminel et leurs terribles vécus qui les pousse à déclencher nombreuses disputes, pourtant avec le temps un solide lien s’est soudé entre eux, un lien bien au-delà de l’amitié.

Eh bien, c'est … Compliqué. Ils sont malsains, malfaisants et foncièrement mauvais. Ils profitent de leurs forces tiraient de la magie et des ténèbres pour assouvir la race humaine de manières plus subtiles. Je sais que Père passe beaucoup de temps à conclure des pactes dans le monde pour s'emparer des âmes plus facilement et ainsi, croître sa force. Mon aîné, lui, ce n’est pas son truc. Il préfère y aller par la force plutôt que par la discussion. Mais dans le cas des personnes comme toi, je pense que c'est plutôt la peur de l'inconnu qui les effraye. L'humanité n'est pas vraiment habituée à voir des personnes étrangères à la Terre et j'ai ouïe dire que les derniers qui sont venus ont détruit la moitié de Manhanttan juste parce que l'un d'entre eux voulait régner sur Terre. Je pense que ça doit jouer un peu.

L’humanoïde haussa les sourcils, laissant sa bouche former un oh pour simple réponse. Oh non-non, je ne viens pas d'une autre planète. Je suis né ici, sur Terre. J'ai grandi au Vatican, en Italie. C'est... très loin d'ici. Elle hocha la tête. Je… Vois. Du moins, je crois. Enfin, pas tant que ça, mais je sais que la Terre est divisée en plusieurs camps. Le concept des villes était assez étranger à Gamora, elle qui avait eu pour habitude d’être née et de fréquenter des planètes où ce concept n’existait pas. Les humains se compliquaient décidément bien la vie. Bientôt, elle verrait des Peter Quill partout. Plus ça allait, et plus les autres terraniens lui faisait penser à son ami. Et elle ne comprenait pas le concept de séparer toute une race en plusieurs camps, alors qu’ils étaient tous pareils.

« Disons que les démons vivent dans une autre dimension. Une espèce de monde-miroir qui est le reflet de celui où nous nous trouvons. Mais, il n'y a que les démons qui sachent comment ouvrir la porte pour aller et venir. Dimension ? Elle qui avait toujours pensé que ce n’était qu’une sorte de légende, voilà qui pouvait les différentes théories omises jusqu’à la Galaxie d’Andromède. Ce n'est pas un peu méchant de sous-estimer les habitants de cette planète ? Je veux dire pas là qu'en attendant, leurs armes déplacées font quand même mal quand ils se mettent à tirer avec. Gamora émit un sourire. « C’est vrai, mais c’est comme tout objet. Les nouvelles versions sont toujours mieux, plus améliorées et plus efficaces. Au fil du temps, la valeur des anciennes se perd. Mais il était vrai qu’une arme à feu pouvait toujours faire mal, or c’était la dernière chose qui pouvait arrêter les Gardiens.

Différent, comment ça ? Vous avez un chef ? Qui laisse sortir une bombe de votre vaisseau comme ça, sans y prendre attention ? Gamora pinça ses lèvres, levant les yeux au plafond. Hum… Disons que notre leader n’a pas tant que ça l’étoffe d’un véritable chef. Il est… spécial. Elle émit un léger sourire. Il était clair que Peter n’était pas le chef par excellence, or de tous les gardiens c’était celui qui dirigeait au mieux l’équipe. Bien que les décisions soient prises, pour la plupart, collectivement. « Et nous sommes différents car nous provenons tous d’espèces différentes. Notre leader est à moitié terranien comme je disais. L’un de mes coéquipiers provient d’une espèce qui ressemble à des arbres. Il était vrai que dit comme ça, ça pouvait paraître étrange. Pourtant, c’était les faits.

Puis, Gamora évoqua l’idée de retourner à son vaisseau. Tu es loin d'ici à peu près ? Parce que sinon, on pourrait la cacher dans un sac ou quelque chose dans le genre le temps du trajet. Si elle était loin d’ici ? New York lui était totalement inconnu, elle n’était pas capable de dire si elle était loin. Peut-être que le traceur pourra l’aider. Se redressant, elle le sortit de sa poche, l’examina. Je crois que je peux trouver la position exacte du vaisseau grâce à ça. Le remettant pour le moment dans sa poche, la jeune femme commença à pousser les affaires et trouva un sac à dos. Je crois que ça fera l’affaire. Revenant vers la bombe, elle l’enfourna à l’intérieur du sac, qu’elle rejeta sur ses deux épaules. Tu es prêt ?
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Sam 27 Mai - 15:49
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
La stupeur qui se dessinait sur son visage au fur et à mesure qu'Azazel apportait ses explications rendait le démon un peu plus mal à l'aise chaque seconde. Il faut dire que sa description n'était pas très glorieuse pour lui qui était inclus dans ces créatures. Pourtant, il tentait de ne pas se laisser déstabiliser pour ne rien paraître. De continuer et d'apporter éclaircissement si besoin. Des paroles qui n'étaient en fait que des retours de souvenir. Des cours qu'on lui avait donnés et qui avaient été enregistrés dans son esprit. L'un des inconvénients d'avoir grandi dans un couvent, c'est qu'inconsciemment, son esprit a enregistré la bonne parole mais, de leurs points de vue. Pas du sien, ni même des autres qui pourraient être moins cruelles dans leurs descriptions. Mais, même le rabaissement constant de la race démoniaque, il ne s'en rendait pas compte dans ses mots. C'est ainsi qu'il avait été éduqué : comme une arme qui combat le feu par le feu. Il n'avait aucune idée si son père adoptif était fier de lui à l'heure qu'il est. S'il ne se retournait pas dans sa tombe car, ce n'était pas ce qu'il voulait ou bien, s'il avait choisi la voix qu'il espérait. Tout comme pour sa mère qui restait loin des conflits de son vivant. Est-ce qu'elle lui en voulait de risquer sa vie ou bien, elle était contente aussi ? Ce n'était pas le bon moment pour songer à ça sinon, son moral allait retomber bien bas. Ce qui serait plutôt dommage d'ailleurs. Azazel avait besoin de reprendre son souffle, trop de paroles étaient sorties de sa bouche. Ce n'était pas du tout dans ses habitudes de parler autant, c'est que ça essoufflait.
Et pourtant, elle ne semblait pas avoir bien assimilé ce qu'il venait de lui expliquer. Comment lui en vouloir ? Lui-même n'avait toujours pas assimilé la diversité humaine, cruauté compris alors, il comprenait pourquoi elle avait autant de difficulté. « Oui, on va résumer ça comme ça. Tu verras de tes propres yeux parce que, je ne suis pas très doué pour les explications. J'apprends encore et je ne suis pas humain donc, pas le mieux placé. Je pourrais juste apporter en plus ce que je sais si tu veux ». Un rire s'était échappé de la bouche du démon, détendu.

Il ne savait pas pourquoi, il se sentait particulièrement à l'aise avec Gamora. Peut-être parce qu'ils étaient tous les deux perdus sur une planète qui n'aimait pas la différence ? C'était sans doute ça. Azazel avait été toujours plus à l'aise avec les personnes sortant de l'ordinaire que les humains lambdas. Son colocataire était une exception. Il était extraordinaire à sa manière avec son côté visionnaire. Il n'avait cependant pas pu s'empêcher de relever une parole un peu étrange de la part de cette femme. À commencer par sous-estimer les capacités des humains. Il ne pouvait que la croire. Elle venait de loin et donc, le temps et la technologie pouvaient être plus avancé qu'ici mais, les Terriens avaient leur petit truc en plus qui leur avait permis de survivre et de s'adapter. Ils ne manquaient pas d'imaginations au fond et ils avaient des idées tout aussi variées que leurs goûts. Comment lui expliquer tout ça sans donner l'impression de remettre ses paroles en doute ? Le démon avait fini par abandonner l'idée. Il reviendrait sur le sujet plus tard, lorsqu'il aura trouvé la bonne méthode pour lui expliquer ce point de vue. « Ah bon ? Pourtant ici, c'est l'inverse. Les vieilles choses commencent à être plus chères vendues que les nouvelles. Faut voir le marché des consoles rétro, c'est le bon plan pour se ruiner. Sans compter les sorties récentes qui reprennent de vieux concepts », à ses mots, ce n'était que de la frustration. Oui, Azazel était frustré de devoir payé une NES à cinq cent dollars pour juste jouer à un jeu qu'il voulait ressortir. Est-ce que ça avait un rapport à la situation ? … Plus ou moins, de très loin en tout cas. Et il n'était pas sûr que Gamora comprenne d'où vient cette frustration soudaine pour une console de jeux. Parce que dans le fond, le démon était un grand enfant.

D'ailleurs, à propos de grands enfants, il semblerait avoir un point commun avec celui qu'elle présentait comme leur chef. Bien que moins dangereux en vue d'une bombe qui se balade en ville sans complexe. Il n'avait pas manqué de relever ce détail d'ailleurs car, cela faisait beaucoup en une seule phrase à digérer en matière d'irresponsabilité. Spécial ? De ce qu'il avait entendu, le démon ne l'aurait pas justifié ainsi mais plutôt, avec un terme plus approprié à son goût comme … Idiot ? Bête mais pas méchant ? Peter Pan, aller, pour le côté poétique. Si seulement les personnes étaient conscientes de l'état psychologique de l'auteur à la réalisation de son conte, le gentil garçon qui ne voulait pas grandir en aurait eu un coup dans les dents niveau réputation. Mais bon, il n'avait rien relevé, il se contentait d'écouter. Il ne pouvait pas juger tant qu'il n'avait pas vu ce fameux leader. Au moins, celui-ci pouvait se venter d'avoir une grande ouverture d'esprit pour accueillir autant de personnes diverses dans leurs origines sous son toit. « Vraiment ? Mais du coup, cette personne qui ressemble à un arbre, c'est plutôt nymphe ou arbre qui parle ? ». Curieux, oui, il ne voyait pas le temps passé. Pendant un court instant, il avait oublié la raison principale de leurs présences ici. Ils étaient poursuivis. À cause d'une bombe. Il fallait excuser à Azazel mais, il avait du mal à réaliser qu'il était là, dans une situation étrange avec une femme venue d'ailleurs. En prenant un peu du recul, il avait surtout l'impression d'être dans un mauvais trip sous LSD. D'où son silence d'ailleurs, sa moue à la fois surprise et émerveillée fixait l'appareil que venait de sortir Gamora de sa poche. Qu'est-ce que c'était que cet engin encore ? Il se demandait si c'était une bonne chose ou non de poser la question. Puis au moment de la poser, il se ravisa. Elle avait l'air pressé alors, autant ne pas traîner. Par contre, elle avait écouté sa suggestion et il avait eu un fin sourire. Ce n'était pas tous les jours qu'on écoutait une de ses idées. Les démons avaient la réputation d'en avoir de mauvaises après tout. Ou bien, qui accélère l'atterrissage en Enfer. Mais bon, il n'allait pas s'attarder là-dessus. « Prêt ? Euh oui-oui, on y va quand tu veux. ». Prêt pour aller où ? Il n'avait pas fini sa question mais, c'était clairement celle qu'il se posait. Elle ne comptait pas l'emmener dans un vaisseau extraterrestre quand même ? Si c'était le cas, c'était un truc à ce que le démon soit excité comme une puce et arrête de réfléchir.
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Lun 29 Mai - 14:36
La rencontre de deux espèces avait toujours fasciné Gamora, bien qu’elle ne l’avouerait jamais. Même si sa première rencontre avec une personne provenant d’une race différente à la sienne avait été chaotique, elle restait émerveillée par ces petites choses qui composaient sa galaxie. La possibilité de coudoyer des gens au physique différent, à la mentalité divergente, aux coutumes propres à leur peuple. Même si Peter Quill, le seul terranien – bien qu’il ne le soit qu’à moitié – qu’elle ait croisé, peut parfois s’avérer être un imbécile fini, cela ne l’empêchait pas de l’admirer secrètement. D’être étonnée de chacun de ses décisions, malgré parfois la stupidité de certaines. Ça ne lui retirait pas l’envie d’en savoir plus sur Terra, sur ses gens. Peter en parlait très peu, pourtant, si l’on épargnait ses références en matière de musique et de films. Aujourd’hui, elle faisait partie de ces personnes foulant ses terres natales. Et elle ne savait encore comment positionner son jugement par rapport aux humains. Il était encore difficile pour elle. D’autant plus qu’elle n’avait pas vraiment, réellement, fréquenté de terraniens auparavant. Et son interlocuteur ne l’était même pas.

Pourtant, il semblait aussi surpris qu’elle, lorsqu’elle lui parlait de ses coéquipiers. Il était vrai que les gardiens de la galaxie étaient une équipe bien surprenante. Et il y avait de quoi. La diversité n’empêchait pas à ses membres de s’aimer telle la famille compliquée qu’ils étaient. Vraiment ? Mais du coup, cette personne qui ressemble à un arbre, c'est plutôt nymphe ou arbre qui parle ? Ses lèvres s’étirèrent en un fin sourire, alors que le souvenir de cette petite chose criant des Je s’appelle Groot lui revint en mémoire. Il est plutôt dans le style arbre qui parle, c’est la comparaison se rapprochant le mieux de son espèce. Espèce qu’elle ne connaissait pas non plus, mais dont elle avait déjà entendu parler, tout comme celle de Rocket. Mais des rumeurs courraient que Groot était le dernier en son genre. Un nouveau point commun entre eux deux, et avec Mantis. Puis, elle s’était levée. Il semblait que, à l’extérieur, la situation se soit calmée. Et il fallait le dire : l’odeur de cette chambre était bien pire que celle du vaisseau. Et Gamora ne la supportait plus. S’ils pouvaient partir d’ici au plus vite, alors c’était tant mieux.

Enfournant ainsi la bombe, certes inactive mais qui pouvait encore attirer l’œil, dans un sac à dos, elle l’avait jeté sur ses deux épaules. Puis, son visage sembla grimacer, comme si elle fronçait les sourcils, alors qu’elle s’approcha de l’armoire après lui avoir demandé s’il était prêt. Prêt ? Euh oui-oui, on y va quand tu veux. En extirpant un gros sweat noir, elle haussa les épaules et l’enfila également, relevant la capuche sur son crâne. Peut-être que comme ça, elle passera nettement moins inaperçu. Craquant légèrement sa nuque, passant une main à sa ceinture pour veiller à ce que tout son équipement soit encore en place, elle étira un sourire et hocha la tête. C’est parti. Ressortant le traceur, elle sembla bidouiller dessus, et le vaisseau apparu sur l’écran. Lançant un regard à Azazel, elle passa en première par la fenêtre, celle qu’ils avaient empruntée pour rentrer, et descendit l’échelle de secours. En bas, elle l’attendit. Et une fois qu’il fut sorti à son tour, elle avança doucement dans la ruelle et, arrivé au trottoir, elle regarda autour d’elle pour veiller à ce que personne ne les surprenne. Il était clair qu’ils avaient l’air suspect, mais sûrement rien d’alarmant. Terra en avait vu plus qu’elle ne le pensait. Jetant un œil au traceur, elle tourna vers la droite.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Mar 30 Mai - 18:12
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
C'est cette même vision des choses qui lui permettait de tenir le coup. Celle de découvrir un peu plus chaque jour sur l'humanité qui l'entourait et avec lequel il avait grandi. Dans son couvent, il ne pouvait pas voir cette diversité. Les prêtres étaient souvent tous les mêmes, avec leurs qualités comme leurs défauts. Il n'y avait que son mentor qui se détachait d'eux à ses yeux. Lui et, ses parents. Peut-être parce qu'ils ne le regardaient pas comme un monstre. Oui, ça a du beaucoup aider pour forger son opinion. Quelque part, dans son esprit, le petit diable lui disait qu'il n'avait pas à se préoccuper de leurs mauvaises langues. Qu'il valait bien mieux qu'eux et qu'il se montrait patient. Certes, le petit ange à coté trouvera cette vision des choses quelque peu arrogante. Mais, qui n'a pas une petite pointe d'arrogance en lui ? Azazel écoutait son interlocutrice avec un petit air légèrement amusé. Même si ce n'était pas vraiment le mot approprié pour décrire ce qu'il ressentait à ce moment-là. Il avait plutôt l'impression d'être … Shooté pour être aussi amusé d'une situation un peu étrange. Comme cette fois-là où on lui avait mis un truc bizarre dans son verre. Ne vous emballez pas, il n'a pas fini dans une cabine de douche. C'était pour le faire rire, selon ce drôle d'ami, parce qu'il est vrai qu'il ne rigole pas beaucoup le bougre. Hors là, avec elle, c'était venu tout seul. Preuve qu'elle avait beau être verte, elle avait sa petite touche personnelle aussi dans son comportement qui ne la rendait pas aussi désagréable que la vieille couguars fidèle au comptoir.
Un arbre qui parle ? Ça aussi, c'est plutôt bizarre mais, en vu de ce qu'il avait observé aujourd'hui, ce n'était pas plus bizarre qu'une bombe dans la rue comme un jouet oublié. Parce que ça, oui, c'était bizarre. Le démon s'était absenté pendant quelques secondes. Le temps d'imaginer cette arbre qui parle. Alors, l'arbre Mojo existe vraiment ?! Il faudra songer à ce qu'il consulte pour ses problèmes parasitaires récurant. « Il est du genre bavard ? Vieux sage ? Érudit ? Est-ce qu'il a une espèce de moustache ? Est-ce qu'il a une physionomie humaine ? ». Voilà, la bête est lâchée. Un arbre qui parle … En même temps, cela suscite plusieurs questions et, il est compliqué de les retenir. Azazel avait l'impression de jouer à ''Qui est-ce ?'' si bien qu'il n'arrivait pas à retirer ce sourire idiot de son visage, tous crocs dehors et la queue derrière lui battant la mesure. On dirait un chien qui attendait de partir en promenade. À une différence près, c'est qu'il tenait sur deux jambes.

Deux jambes dont il allait devoir se servir très prochainement. L'odeur de cette pièce était bien trop insupportable pour s'attarder à l'intérieur. Si bien qu'il était bon de déménager d'ici. Il n'avait fais que suggérer de cacher la bombe. Pour eux deux, c'était le mieux à faire. Azazel faisait le tour de la pièce avec une démarche distraite. Il faut dire que son téléphone avait choisi le mauvais moment pour sonner. Mais, il était aussi assez étonné de voir qu'il n'avait pas sonné plus tôt. Avec ce tapage au beau milieu de Central Park, pas étonnant que les informations en aient déjà fais un scandale. Et toutes personnes se tenant un minimum au courant devait être au courant. Une fine grimace peu assuré était présente sur le visage du démon tandis que Gamora se préparait déjà à sortir. Il devrait en faire de même d'ailleurs et oublier le portable pour l'instant. Sauf qu'il ne comptait pas couvrir son visage. La première chose à savoir lorsqu'on est en cavale : c'est de ne pas cavaler justement. Faire comme si de rien était est un très bon moyen pour passer inaperçu. Ce qui ne l'empêchait pas cela dit de re-cacher cet appendice dans son dos. Il avait retiré sa veste pour pouvoir se rhabiller comme il faut, enroulant ce petit détail des Enfers autour de son torse avant de remettre sa veste et de la zipper. Sa nouvelle amie était déjà passer par la fenêtre et, il ne comptait pas se faire attendre. Le démon avait suivi de près, descendant ainsi dans la ruelle pour faire office de guide. Trêve de plaisanterie, il était temps de revenir aux choses sérieuses.
« Détends-toi, c'est avec ce genre de comportements qu'on est suspect. Fait comme si rien était. Mais tes mains dans les poches si ça peut t'aider. Ton … machin, c'est un espèce de GPS, non ? » fit-il en regardant par dessus l'épaule de Gamora pour voir la direction qu'il indiquait. Et en toutes honnêteté, il n'a pas vraiment attendu la réponse pour tourner à droite et continuer sa marche. Elle ne voulait pas trop tarder, non ? Alors, cela ne servait à rien de s'arrêter pour regarder autour d'eux. Cela pouvait être très bien fais en marchant. Ce n'est pas pour autant qu'il avait baissé sa garde et sa méfiance. Loin de là même. Ses oreilles s'étaient mises à vibrer légèrement pour détecter le moindre son suspect. Pour l'instant, tout ce qu'il entendait, c'était le cliquetis de la bombe dans le dos de Gamora. Un tic tac discret mais, qui ne rassurait définitivement pas le démon. « T'es sûr que ça ne risque pas d'exploser ce machin ? Parce que ça fait un drôle de bruit quand même. ». Autant faire par de ses inquiétudes. Quoi que, ils étaient entourés d'une bonne centaine de civil, ce n'était peut-être pas une bonne idée de parler bombe au milieu de la foule. Ils ne sont pas à l'abri d'une paire d'oreille attentive.

Puis, de nouveau, la sonnerie avait retenti et Led Zepplin avait fais entendre son mécontentement. Ou du moins, le colocataire en panique à l'autre bout du fils. Il choisissait toujours le bon moment celui-là. « Excuses-moi, il faut que je décroche sinon, on ne vas pas avoir la paix. ». Est-ce qu'il était sûr ? Pas du tout. D'où le fait qu'il avait souffler un coup avant d'appuyer sur la touche verte. Puis, Azazel venait de perdre un tympan. Le reflex d'éloigner le téléphone de son oreille avait été presque immédiat en l'entendant japper et alarmer comme s'il venait de commettre un crime. Quoi que, avec un petit coup d’œil vers le bagage de Gamora, il n'en était pas loin. Le démon essayait de s'expliquer mais, il n'y avait aucun timing pour. « Non, att-... Mais... Non j'y suis pour rien !... Oui-oui, y a une extraterrestre en ville mais calmes toi. Comment ça t'est déjà en route ?! ». La mine déconfite d'Azazel traduisait tout : cet idiot allait foncé tête baissée pour rencontrer la ''femme verte'' des informations. Il avait eu le reflex de cacher sa bouche avec la paume de sa main en entendant ça. Raison de plus pour se dépêcher alors. « Je dois y aller, à ce soir », l'appel terminé, il avait remis son portable dans sa poche, revenant vers son interlocutrice pour lui emprunter son traceur. « Désolé, mais je crois qu'on va devoir presser un peu le pas finalement. Si jamais il te tombe dessus, tu vas en avoir jusqu'à la fin du mois niveau questions. Est-ce qu'on peut avoir une carte à partir de cet engin ? ».
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Mer 31 Mai - 17:35
Il est du genre bavard ? Vieux sage ? Érudit ? Est-ce qu'il a une espèce de moustache ? Est-ce qu'il a une physionomie humaine ? Un sourire s’étira sur les lèvres de la verte. Elle ne comptait pas répondre à toutes ses questions. C’était ainsi qu’après avoir placé le sac à son dos, elle lui avait simplement répondu. Tu verras bien. Les voilà qu'ils étaient dehors. Détends-toi, c'est avec ce genre de comportements qu'on est suspect. Fait comme si rien était. Mais tes mains dans les poches si ça peut t'aider. Ton … machin, c'est un espèce de GPS, non ? Gamora s’arrêta et se retourna vers Azazel, haussant ce qui aurait pu être des sourcils. Un GPS ? C’est quoi un GPS ? Elle secoua légèrement la tête. Ce n’était pas le moment pour elle de poser ce genre de question, ils étaient pressés, et moins ils passeraient de temps dans ces rues, mieux ça serait.

C’est un traceur. Elle pointa une sorte de petit point sur l’écran. Et c’est ça, c’est le vaisseau Azazel. Elle pointa un autre point, situé pour sa part au beau milieu de l’écran. Ça, c’est nous. Elle avança légèrement. Et nous sommes bien dans la bonne direction. Rajouta-t-elle en regardant devant elle et en guettant. Retourner au vaisseau n’allait pas être partie facile. Gamora imaginait déjà les tronches que ses coéquipiers tireront lorsqu’ils verront Azazel s’incruster. Pourtant, elle ne leur porterait pas rigueur et elle n’en fera qu’à sa tête. Elle les entendait déjà gueuler que ça n’avait pas été une bonne idée de l’emmener jusqu’ici. Mais elle les laisserait parler. Le démon avait été bien sympathique jusque-là, et une fois arrivé au vaisseau, il ne le laisserait pas repartir les mains vides.

Elle lui en devait une, elle aurait pu mourir ici. Et bien qu’elle soit débrouillarde, se mettre une ville entière à dos n’était pas conseillé, et elle aurait inévitablement perdu la vie toute seule. T'es sûr que ça ne risque pas d'exploser ce machin ? Parce que ça fait un drôle de bruit quand même. Continuant sa marche rapide, les yeux fixant un coup devant elle et un coup sur l’écran, elle ne prit même pas le temps de se retourner cette fois-ci. Ne t’inquiète pas. Rocket – enfin mon coéquipier – n’est pas le seul maître des bombes. Je sais en désamorcer, comme je sais en activer. Elle ne fait que dormir, actuellement. Il faut tout un mécanisme pour la réactiver de toute façon, donc nous sommes hors de danger, ne t’en fait pas pour ça.

Non, att-... Mais... Non j'y suis pour rien !... Oui-oui, y a une extraterrestre en ville mais calmes toi. Comment ça t'est déjà en route ?! Gamora se retourna, faisant ses gros yeux ronds. Je dois y aller, à ce soir. Son visage prit des traits surpris. Qui est en route ? Nous n’avons pas le temps d’attendre quelqu’un. Elle pesta légèrement, alors qu’il lui prit l’appareil des mains. Désolé, mais je crois qu'on va devoir presser un peu le pas finalement. Si jamais il te tombe dessus, tu vas en avoir jusqu'à la fin du mois niveau questions. Est-ce qu'on peut avoir une carte à partir de cet engin ? La jeune femme secoua doucement la tête. Non, ce traceur n'a pas l'option carte malheureusement. Et nous n’en avons pas besoin. Mais peut-être que j’aurais dû effectivement prendre quelque chose de plus efficace que ce truc. Répondit-elle en grognant légèrement, se rappelant qu’elle était dans ce pétrin à cause de Rocket. Et il fallait dire qu’avec la panique, elle n’avait pas pu prendre autre chose.

Reprenant le traceur des mains d’Azazel, elle s’arrêta alors que les buildings s’étaient faits de moins en moins grands. Le vaisseau n’est plus très loin… Elle reprit ensuite immédiatement sa route, suivant toujours le point qui apparaissait en haut de l’écran. Le paysage autour d’eux changeait continuellement. Évidemment, ils n’allaient pas cacher un objet aussi gros dans une ville comme celle-ci, ils se feraient bien trop remarquer. Au bout de plusieurs minutes supplémentaires de marche, l’engin volant fut enfin de vue. S’arrêtant pour admirer Le Milano, elle fixa le traceur à sa ceinture. Nous y sommes.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Ven 2 Juin - 19:09
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
Son flot de questions battait son plein. Il n'arrivait pas à s'arrêter. Le démon semblait réellement intrigué par l'ami végétal de Gamora, si bien que dans son esprit, il l'avait forgé tel l'arbre Mojo. Drôle d'image mais, qui nourrissait la curiosité du démon jusqu'à se demandait si tout ce qu'il avait vu dans ses jeux, ça n'existait pas pour de vrai quelque part dans le monde. Cependant, sa nouvelle amie voulait garder le suspens, le laisser découvrir par lui-même. Quelle cruauté, en quelque sorte. Azazel n'était pas connu pour être du genre patient. D'où peut-être son attitude légèrement pressée. À ne pas confondre avec l'air je-m'en-foutiste. Il ne se fichait pas du tout de la situation, loin de là même. Si c'était réellement le cas, il ne prendrait pas son temps à aider la femme verte pour commencer. Lui conseillant gentiment de ne pas en faire de trop pour se faire remarquer, il n'avait pas pu s'empêcher de poser une nouvelle fois des questions. À commencer par ne plus ignorer cet engin qui l'intriguait depuis qu'elle l'avait sorti de sa poche. Qu'est-ce que c'était ? En regardant par-dessus son épaule, Azazel écoutait attentivement les explications de Gamora. Si on pouvait appeler ceci des explications en effet. Puisqu'en suivant le doigt qui désignait les deux points principaux de l'écran, cela ressemblait tout de même à un GPS. Il fonctionnait de la même manière du moins. Il l'avait laissé terminer pour relever ce détail. Puisque finalement, le démon n'avait pas besoin de s'étaler en explication pour le GPS, elle avait l'équivalent entre les mains.
« Donc en fait, c'est un GPS extraterrestre que t'as dans les mains ? Parce que ce truc ressemble beaucoup, il marche de la même manière ». Croisant ses mains derrière la tête, le démon était le parfait opposé de la verte en ce moment même. Si elle se méfiait de tout ce qui bougeait, Azazel de son côté était plutôt décontracté. Il ne fallait pas se fier à son attitude cependant, son odorat était toujours en alerte au cas où l'odeur des policiers venait à se manifester de nouveau. Il n'y avait pas de raisons de se presser. Du moins, pensait-il.

Puisqu'à l'appel de son colocataire -qui avait encore choisi le bon moment pour-, son calme avait très vite vacillé vers une panique montante et une frustration grimpante. Pourquoi fallait-il que ça soit maintenant ? Tout ça pour lui poser un millier de questions en plus. Le démon se retenait de hurler au téléphone et de mettre le feu au passage à la première chose inflammable dans le coin. Surtout avec Gamora qui avait une bombe dans le dos, ça serait bête de la faire sauter avec à cause d'une petite flamme bleue venant chatouiller le détonateur. Surtout qu'elle venait de le rassurer qu'il n'y avait aucun risque qu'elle n'explose, faux ! Tant qu'Azazel restera à côté de Gamora, il y aura toujours un risque d'explosion. Il fallait se presser, l'inquiétude du scientifique allait le conduire à rencontrer Gamora et Dieu sait qu'il ne va pas la lâcher d'une semelle. Ce n'était pas vraiment le moment, ils étaient armés après tout. Le téléphone plaqué entre ses paumes de mains, le démon tirait une moue légèrement déconfite en voyant cette situation assez… Gênante pour lui finalement. Ce n'était pas très poli de décrocher son téléphone en pleine conversation alors, encore moins lui annoncer la nouvelle. « J'ai jamais dit qu'on allait l'attendre, bien au contraire. Je n'ai pas non plus envie qu'il s'en mêle ! », les joues d'Azazel s'étaient légèrement rosies à son annonce. C'était le malaise qui avait parlé à sa place cette fois-ci. Une moue qui ressemblait à celle d'un chaton en colère qui faisait une tentative pour être impressionnant. Mais finalement, on en retient juste que c'est encore plus mignon. Vie de merde.

En plus de ça, il avait piqué le traceur des mains de Gamora. Pas sûr qu'elle apprécie, mais si ça pouvait lui permettre de s'occuper les mimines au lieu de dire des conneries, pourquoi pas. Un objet aussi sophistiqué que ça n'avait pas une pauvre carte ? C'est quoi cette arnaque ? « C'est plutôt utile dans le sens où tu ne peux pas te perdre avec. Après, pour ce qui est de trouver des raccourcis, c'est sûr qu'il n'aide pas trop ». Loin de là, l'envie de l'enfoncer, Azazel ne pouvait pas la contredire sur ce point-là. Il y avait sûrement des chemins plus rapides que les plus évidents et les plus fréquentés indiqués par cet engin. Cela dit, il n'allait pas non plus cracher dessus puisque au bout de quelques minutes, ils avaient fini par quitter la ville pour un lieu un peu moins… Gratte-ciel. Le paysage était plutôt champêtre à côté du béton de la ville et, ce n'était pas pour déplaire au démon. La ville était étouffante d'une certaine manière, notamment à cause des buildings qui gâchaient la vue et donnaient ce sentiment oppressif. Le vaisseau, le fameux vaisseau, était maintenant en vue et le prince était mitigé entre stupeur, satisfaction et émerveillement. Il ne l’imaginait pas aussi gros, mais avec du recul, ceux de films étaient bien plus immenses. Un vaisseau qui se figeait entre deux tailles pour finalement se montrer normal. Bien que ce n'est pas vraiment normal comme situation pour le démon. D'où la confusion de celui-ci d'ailleurs. « C'est…. Inqualifiable. Impressionnant serait le plus approprié, mais j'en sais foutrement rien en fait ». Le rire du démon avait fini par éclater face à sa confusion euphorique. Il désignait des mains l'engin beaucoup plus gros que ce petit traceur retournait à la ceinture de Gamora. Il était dépassé, mais dans le bon sens du terme. « Et tu rentres par où ? » Autant reprendre par une question intelligente... Enfin presque.
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Dim 4 Juin - 17:53
Il fallait avoir que c’était quand même une sacré journée. En se réveillant ce matin, elle n’imaginait pas qu’elle aurait à vivre tout ça. Non, elle avait plutôt pensé devoir réveiller Quill car il se serait couché bien trop tard pour se réveiller à des heures convenables. Elle avait pensé passer sa journée à séparer Drax et Mantis, ou à essayer de calmer les ardeurs de Rocket car Groot aura touché quelque chose qu’il n’aurait pas dû, et l’aurait même éventuellement cassé. Elle avait plutôt pensé devoir gérer toute cette petite famille à bord d’un vaisseau posé à quelques pas de New York City, dans les feuillages, en espérant que personne ne les surprenne. Elle aurait monté justement la garde pour vérifier qu’un terranien ne les découvre pas. Et pourtant, ça s’était passé autrement.

Elle n’aurait jamais imaginé s’exposer autant aux êtres humains. Elle n’aurait pas non plus imaginé s’interposer pour désamorcer une bombe qui cinq secondes plus tard aurait explosée. Elle aurait encore moins imaginé rencontrer un terranien, ou plutôt un démon, comme il se faisait appeler, un être d’une autre dimension comme il le lui avait expliqué. Ce n’était pas des expériences qui lui déplaisaient, au final, et ce malgré l’angoisse, le stresse que cette situation lui avaient donnée. C’était même quelque part une journée qu’elle pouvait qualifier de palpitante, d’aventureuse. Il était sûr que le job de gardiens leur permettait d’éviter la routine, or depuis qu’ils s’étaient posés sur Terre, leurs journées avaient été un peu toutes pareilles. Et ça avait eu pour don d’agacer légèrement Gamora mais qui malgré sa stabilité avait su trouver un semblant de fun à cette journée.

Et maintenant, le vaisseau se dressait droit devant eux, ou plutôt à quelques mètres même. D’un côté, elle était soulagée de l’avoir retrouvé. N’ayant jamais mis les pieds sur la planète bleue auparavant, elle avait été effrayée à l’idée qu’elle ne reviendrait pas. Pourtant, elle avait l’habitude, c’était une aventurière qui n’avait pas froid aux yeux. Mais cela n’empêchait pas quelques petites peurs de subsister au plus profond d’elle-même, des peurs qu’elle n’avouerait évidemment jamais et même au-delà de sa mort. C'est…. Inqualifiable. Impressionnant serait le plus approprié, mais j'en sais foutrement rien en fait. Sa réaction tira un sourire à la demoiselle. Pour sa part, des vaisseaux, elle en avait vu une tonne depuis sa plus tendre enfance. Elle devait pourtant admettre que le Milano restait l’un des plus impressionnants qu’elle ait pu voir. Reprenant sa marche vers le vaisseau, elle s’arrêta juste en face. Et tu rentres par où ? Elle lui adressa un nouveau sourire, alors qu’elle sortit un autre appareil dont elle en pressa le bouton. La soute du vaisseau s’ouvrit, et elle entra à l’intérieur, déposa contre la paroi du vaisseau quelques  gadgets, et elle se retourna vers Azazel. Je te fais visiter ?
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   Lun 5 Juin - 12:44
GAMORA
&
AZAZEL
JUST A NORMAL DAY
C'est un ressentit réciproque pour le démon. Il ne savait même plus pour quelle raison il était sorti aujourd'hui ? Si c'était pour une simple course ou bien, pour tenter de trouver un job encore et toujours sans avoir à briser quoi que ce soit. Il avait suivi le mouvement de foule, chose qu'il faisait très peu en temps normal car il n'était pas très adepte des bousculades. D'autant plus qu'un vent de panique peut amener à beaucoup de dégâts, à commencer par des blessés. Azazel n'était pas forcément resté pour constater s'il y en avait ou pas. Non, il avait été embarqué par autre chose, bien plus intéressante et qui, bizarrement, l'avait amusé. Il ressentait quelque part dans son âme que le jeu avait pris la place de l'inquiétude. À moins que ça ne soit le goût de l'aventure ? Un jeu à risque où le but était de s'affranchir des règles. Cela devait sûrement être ça. Avec un simple esquisse, il avait approuvé cette possibilité. Cette solution à l'équation. C'était l'aventure, le petit plus qui rendait une journée plus palpitante qu'une simple recherche de job. Bien que ladite aventure inclus un engin explosif, ce qui rendait la situation d'avantage tendue. Il les entendait déjà, ces journaux s'emparant de la nouvelle pour clamer qu'il y avait eu un début d'attentat. Car, revenons sur Terre, c'est bien le genre des médias de dramatiser la situation. Chose qui peut se comprendre puisque l'humanité n'a pas forcément le même goût en matière de plaisanterie que cette jeune femme venue des étoiles. On ne déconne pas avec les bombes. C'est dangereux, ça fait des morts et, New-York garde des séquelles des diverses attaques. Les Avengers n'ont rien fait pour rassurer les habitants de cette planète. Ils ont été la pierre jetée dans l'eau pour perturber le cours du fleuve. Sans mauvaises intentions bien sûr mais, cela n'était pas sans conséquence.
Puis, vient Gamora dans cette histoire, dépêchée par l'envie de rattraper les bêtises de son collègue farceur. La farce étant dans le sac situé derrière elle. Azazel ne savait pas encore s'il devait trouver le comportement de celle-ci bien trop … Décaler par rapport à la réalité terrienne ou bien si, au contraire, elle demeurait la plus maligne pour le moment. Parce qu'il avait vu son mal-être au milieu de la foule Cette sensation envahissante qu'il ressentait lui aussi lorsqu'on le voyait sans qu'il ne se cache. C'est sans doute pour cette raison que le démon s'était pris d'affection pour elle et qu'il voulait l'aider. Bien que pour ce qui était du coup de fil, ça n'aidait pas vraiment.

Bien au contraire, cela avait été l'objet d'un élan de motivation. D'une accélération de ce pas pour la ramener au plus vite à ce fameux vaisseau. Il allait voir un vaisseau extraterrestre ? Wouha. Il venait simplement de s'en rendre compte. Il était dans l'optique qu'il ne faisait que raccompagner une demoiselle à sa voiture la plus lambda qui soit. Pas la raccompagner dans un vaisseau spatial. Parce que clairement, c'est ce dont il avait du mal à concevoir dans son esprit. Cela dit, ça ne l'avait pas empêché de marcher jusqu'au dit vaisseau et se retrouver totalement excité devant celui-ci. Azazel trépignait d'impatience discrètement, sa queue avait fini par sortir de nouveau de sa chemise pour battre de droite à gauche comme un chat pressé de jouer. Mais, il fallait se contenir, faire preuve de politesse. D'autant plus que maintenant, ce n'était plus de sa connaissance à lui que la situation dépendait. Il n'était plus sur son territoire, il était en parfaite terre inconnue où Gamora en était maître. Il avait tourné sa tête vers celle-ci, sa contenance ne pouvait rien faire face à son regard émerveillé et la tonne de questions qui défilait dans sa tête. Un questionnement qui se reflétait dans son regard. Il fallait commencer en douceur. Et donc, pourquoi pas par une question aussi bête que le monde : par où ils entrent ?
Ce n'était pas une question aussi bête qu'elle en avait l'air. Elle restait tout de même intelligente dans le sens où la porte d'entrée sur ce vaisseau n'était pas vraiment flagrante. Et aussi du fait que Azazel n'avait jamais vu de vaisseaux spatiales de sa vie. Autant sur une voiture, c'était évidant l'emplacement des portières. Autant sur un vaisseau, un peu moins parce que plus discret. Elle n'avait pas répondu tout de suite, pauvre démon qui allait finir par faire une syncope avec ce surplus d'excitation. Mais, quand la soute s'ouvrit pour dévoiler la fameuse entrée, Azazel n'avait pas pu retenir un bref cri aigu -et totalement ridicule au passage- comme une groupie découvrant sa vedette pour la première fois. Ça, c'était la soupape de la cocotte-minute pour imager un peu sa réaction. Il avait mis ses mains devant sa bouche mais, au bord de la crise de fou rire. L'auto-dérision, il n'y avait que ça de vrai et ceux qui en étaient maîtres ne craignaient pas les moqueries. Gamora ne se rendait pas compte de l'impact de sa proposition. Il allait sûrement squatter le vaisseau pour le restant de la journée maintenant sans avoir envie d'en partir. Alors, il est certain que face à ceci, il ne pouvait pas dire non. « Je peux ? Vraiment ? » demanda-t-il tout de même, peu habitué à se faire invité. Pour ne pas dire que c'était la première fois qu'on lui proposait de venir et non pas de rester à la porte.

Le démon se montrait hésitant, subitement méfiant, mais sa méfiance était très vite repartie. Pourquoi paniquer ? Pourquoi avoir peur ? Pourquoi se méfier ? Jusqu'ici, Gamora ne lui avait rien fait, il n'y avait pas de raisons. Et pourtant, pour quelqu'un qui se promène avec une bombe et des équipements bizarres, elle aurait eu plus d'une occasion pour le blesser. Mais, elle ne l'avait pas fait. Azazel avait fini par entrer à son tour en suivant de nouveau Gamora. Ce raisonnement l'avait suffisamment rassuré pour prendre le pas et essayer. « Ça paraît … Plus grand à l'intérieur ».
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: just a normal day ⊹ ft. zaza ♥   
Revenir en haut Aller en bas


 
just a normal day ⊹ ft. zaza ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Astuces pour mode normal !!!!! Enfin !!!!
» Les anges aux étoiles ...Chez Zaza
» Magazine "Zaza Mimosa+ la cuisine des copines"
» Cas normal de rupture
» Une Zaza parmi vous

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: La Pause Café :: Cimetière :: Anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: