AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 stealing case ⊹ ft. ben

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: stealing case ⊹ ft. ben   Sam 29 Avr - 16:29
Pardon ! Bousculant deux jeunes femmes à son passage, Shade se remit à poursuivre son assaillant. Voilà bien des semaines qu’elle cherchait à le coincer et, maintenant qu’elle le tenait entre les doigts, il était hors de question qu’il ne lui échappe. Elle l’avait surpris à braquer une épicerie du Bronx, alors qu’habillée d’un prototype de son costume final, elle était allée en patrouille. Dieu seul savait ce que faisaient ses compagnons, l’ambiance était quelque peu tendue à l’appartement. Elle espérait profondément que leur situation ne s’arrangerait et qu’ils mettraient leurs différends de côté, comme ils l’ont toujours fait. C’était une après-midi comme une autre. Le weekend faisait son entrée et New York était envahi par toutes ces personnes entravées par le travail en semaine. Tomber sur ce gus, et en pleine action, était un véritable coup de chance. Si elle pouvait enfin classer cette affaire aujourd’hui, cela l’arrangerait. Et il fallait dire que, dans cette poursuite, elle oubliait toutes les choses qui la tracassaient, ce qui était une bonne chose.

Hey ! Cria la justicière à celui qu’elle suivait. Elle commençait réellement à être à bout de souffle, elle devait bien se l’avouer. June se doutait bien qu’elle ne pourrait bientôt plus assurer dans cette folle course, et elle espérait que l’autre se fatigue bien avant. Et pour le rattraper, elle n’allait pas pouvoir le faire d’une manière toute aussi normale qu’un humain ordinaire. Lorsqu’on est capable d’intangibilité, autant se créer ses propres raccourcis non ? Fronçant les sourcils, Shade n’hésita pas à foncer tête baissée en direction d’un nouvel immeuble. Peut-être qu’en procédant de cette façon, elle gagnerait de la distance. C’était tout à son avantage en soit. Je ne fais que passer ! La jeune femme, d’une apparition éclaire, adressa ses quelques mots à une famille rassemblés autour d’une table en train de manger. Elle passa ensuite à l’appartement voisin où un vieil homme se morfondait devant sa télévision. Excusez-moi je ne fais que passer ! Respirant à en perdre haleine, c’est d’un élan qu’elle s’extirpa du bâtiment, surprenant quelques passants. Elle traversa sans faire plus attention, dans tous les cas qu’importait, rares étaient les choses qu’elle pouvait encore toucher sans voir son corps les traverser.

C’était comme si elle n’était pas là, comme si elle était invisible, comme si elle n’existait pas. C’était un petit défaut qu’elle reprochait à ses pouvoirs. Il lui fallait beaucoup de concentration, lorsqu’elle n’était plus Shade mais June, afin de gérer l’instabilité dont ses membres étaient constamment mis à l’épreuve. Mais encore une fois, il ne fallait pas qu’elle s’arrête à cette seule erreur ; après tout, ses capacités lui permettaient de rendre le monde plus sûr. C’était l’essentiel. La jeune femme vit un homme tenter de lui porter secours en se mettant en travers du chemin du criminel. Mais ce qu’elle ne prévu pas, c’est que ce dernier en sortit un couteau afin d’éliminer l’obstacle qu’était cet homme. Et il était hors de question pour June de le laisse se vider de son sang à cause d’une chose qui ne le regardait pas. Se stoppant, elle pressa sa main contre la plaie de l’homme à terre. Une chance que son téléphone se trouvait dans sa poche : elle contacta les urgences et resta là, à regarder celui qu’elle poursuivait lui perdre de vue.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Dim 30 Avr - 1:21
♪ « Stealing Case 
Ft. June
Une confiance certaine enlaçait ma chute libre vers le sol. Je me laissais volontairement porter par la gravité de façon à la défier quand je tisserai ma toile dans quelques secondes. Je regardais le sol se rapprocher et voilà que mon premier réflexe fut de tisser ma toile vers un building. Me déplacer vers le Bronx me semblait nécessaire. A la base je voulais veiller sur la femme qui est à l'origine de mon nom de famille, à savoir la tante de mon originel.

Pourrais-je dire qu'il s'agit autant de sa famille que la mienne étant donné que génétiquement j'étais semblable à lui ? Je ne savais toujours pas s'il y avait des choses que je pouvais autant m'approprier contrairement à lui où ces choses lui appartenaient déjà. Je devais faire preuve de tact et toucher avec les yeux... Jusqu'à ce qu'il admette ou me fasse officiellement entrer dans sa famille. Mais je crois qu'il peut avoir un peu de mal avec moi.

Après tout je n'étais qu'une copie. Quand je pensais à cela, mes trajectoires de balancement étaient ponctuées d'une montée en vitesse. Cette accentuation due à la colère qui amenait un petit coup de pouce à mes mouvements. Effectuant quelques acrobaties, cela me dépensait un peu physiquement, mais il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Je ne voyais clairement pas en quoi je pourrais me faire attaquer ce soir. Arrivant au grand pont, le Bronx s'étendait un peu plus loin. Continuant de tisser mes toiles, je me suis vu m'arrêter un moment sur un building.

A l'entrée du district du Bronx, j'observais ce dernier. Il aiguisait mon intérêt, je ne sais pas pourquoi. New York avait en soit quelque chose de spécial, et chacun de ses districts avait sa personnalité et c'était ce qui était beau. Malheureusement ville gangrenée par les desseins les plus sombres, des êtres les plus précaires aux plus redoutables. Et c'est là que mon sens d'araignée s'affola. Cela ne me faisait pas mal à tête, mais attira mon attention assez longtemps pour que je puisse localiser la source du problème. Me redressant, quittant ma posture accroupie d'araignée, je me suis étiré longuement avant de me rejeter dans le vide en me baladant de bâtiments en bâtiments.

Suivant mon instinct pour remarquer la source du danger. Une course poursuite amateur, il me fallait encore quelques secondes avant d'y arriver. Une femme et un homme. Mais je devais avouer que je ne m'attendais clairement pas à ce qu'un civil soit blessé par l'homme. Putain, ça me fout vraiment hors de moi... Tissant une toile le plus loin possible devant moi, je tirai brutalement pour me catapulter au plus loin. Dépassant l'homme de loin je finis par faire demi-tour et être comme face à lui. Je me laissais tomber vers lui avec une grande vitesse.

« Game on, looser ! »

Brutalement c'est un chassé de mon pied qu'il se prit en pleine cage thoracique. Son corps s'écrasant au sol, son dos dérapant sur le béton sur quelques mètres. Les passants s'écartant en vue de son corps qui faisait des roulés boulés. Je ne lui laissais pas le temps de respirer que je tissais une toile sur son corps pour le ramener vers moi et l'attraper par la gorge. Je suis désolé pour l'homme à qui appartenait la voiture mais par pure colère j'ai jeté cet homme contre la portière d'une voiture qui se plia suite à l'impact. Une boule de toile accrocha sa main à la voiture cabossée, il n'aura pas l'idée de partir comme ça, et un filet de toile sur ses lèvres afin d'étouffer ses cris de douleur.

« Crois moi vieux, tu n'as pas de chances. Tu aurai préféré tomber sur Spidey parce que crois-moi.. J'ai plein d'idées pour te broyer.  »



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Dim 30 Avr - 14:05
Elle était déçue, et en colère contre elle-même. Quelle erreur de débutant ! Ces gens étaient sous sa protection, et voilà qu’à cause de son incapacité à stopper un simple criminel, quelqu’un se retrouvait blessé. Se mordant la lèvre inférieure, la jeune femme espérait que l’homme tienne bon au moins jusqu’à l’arrivée des secours. Une chance que leur emplacement se trouvait à proximité des urgences du Bronx. En voyant le véhicule s’arrêter dans la rue, Shade se tourna vers l’homme. Il était encore conscient et c’était tant mieux. Ils vont vous aider. Elle retira sa main de la blessure et pressa à la place la paume du blessé contre cette dernière. Sans ajouter un mot de plus, June se redressa, constatant que les gens s’étaient rassemblés autour d’eux. Il valait mieux qu’elle ne s’attarde pas sur ce genre de détail : un criminel était encore en cavale et il était hors de question qu’un autre innocent ne soit blessé à cause de ses bêtises. Fronçant les sourcils de détermination, elle s’élança dans la rue dans la direction qu’avait empruntée celui qu’elle avait poursuivi, mais s’arrêta très bientôt.

Sa cible était engluée et l’une des célèbres araignées se tenait non loin. Crois-moi vieux, tu n'as pas de chances. Tu aurais préféré tomber sur Spidey parce que crois-moi... J'ai plein d'idées pour te broyer. Ayant assisté à toute la scène, Shade s’interposa. Ça suffit ! Ses sourcils étaient, pour cette fois-ci, froncés de colère. Elle croyait en tous ceux qui cherchaient à protéger veuves et orphelins. En revanche ce genre de violence inutile, elle ne la cautionnait pas. La jeune femme s’approcha du justicier. Elle n’avait pas froid aux yeux, c’était déjà ça. A dire vrai, que pourrait-il lui faire ? Rien, exactement. Quelle que soit l’attaque qu’il lancerait – car ne sait-on pas la réaction qu’il pourrait avoir – ça lui passerait totalement en travers sans même la chatouiller. Tu n’as pas autre chose à faire que de voler les affaires des autres, Scarlet Spider ? Elle aurait aimé rajouter qu’elle s’en sortait bien, mais non. Un homme a été blessé dans la poursuite, et elle s’en voulait déjà beaucoup. Et il y aurait eu des chances que, sans lui, ce criminel lui ait glissé entre les doigts. Mais, c’était son affaire. Et lorsqu’elle avait une idée en tête, il était difficile de la lui retirer.

Et puis, il y avait des limites à tout. June possédait un esprit pacifique, la violence n’était la réponse à rien et elle le savait parfaitement. Rares étaient les fois où elle en avait eu recours, et elle n’en était jamais fière. Certes, ces enflures le méritaient. Cependant, si l’humain et encore plus lorsque ces derniers se trouvent être des héros, ne doit pas répondre par cette même sauvagerie. Autrement, il s’abaissera à ces monstres, ne vaudrait pas plus et mériteraient le même sort. C’était une politique que la brune avait adopté il y a de cela bien longtemps et qu’elle continue d’appliquer encore aujourd’hui sous le costume de Shade. A ses yeux, il valait mieux le traîner à la justice. Et c’était ce qu’elle comptait faire. Merci pour le coup de main, ceci dit. Il y avait des chances pour qu’il disparaisse de nouveau. Se concentrant, elle permit à ses doigts d’attraper la veste du criminel. Le rendant lui-même intangible pour pouvoir l’extirper des toiles, elle le traîna vers lui et lui donna un coup à la tête afin de l’assommer. Pas bouger. Attrapant à nouveau son téléphone, elle composa le numéro des forces de l’ordre, indiquant sa position. Elle attendit d’apercevoir les voitures de police avant de décamper et de prendre place sur un toit à proximité, surveillant les alentours.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Lun 8 Mai - 1:50
♪ « Stealing Case 
Ft. June
Je me retenais de lui faire bien plus de mal. Il avait déjà certainement quelques cotes brisées et l’envie d’aller plus loin sans le tuer m’est venue à l’esprit. Je ne suis pas Peter, je ne suis pas Spider-Man. Et je me suis vite convaincu que je savais ce que j'étais désormais. Un clone. Un être dont le destin même n'avait pas anticipé la venue. Quand j'allais mourrir je finirai comme ces copies ratées... De la poussière.

Alors tant que je suis présent, je ferai preuve la violence qui sera nécessaire. Je n’avais d’autre choix que de me distinguer par autre chose que mon sweat-shirt bleu. Je regardais ce fuyard droit dans les yeux. Un sourire presque malfaisant se dessinait le long de ses lèvres. Un appel à la provocation que Peter aurait très probablement ignoré. Et même si j’ai le même cynisme et recul que lui, moi je ne me prononçais pas sur son État. Déjà qu’il n’était pas en position de parler ou de se défendre.

Le moindre signe de rébellion et je lui casse la jambe d’un coup de poing ou je lui broie les doigts d’une pression. Il sourira moins car ce que je lui ai fais est à des années lumières de ma force véritable. Je respirais profondément, mon inspiration dominée par l’expiration liée à la lassitude. Je voulais vraiment que ce genre d’anomalie criminelle n’existe pas. J’avais au moins hérité du sens de la justice de Peter… Qu'est ce que je pouvais faire ? Des question gravitaient dans mon esprit et il était très compliqué d'y apposer une réponse.

La légèreté de ce cet homme abusait de ma patience. Ma respiration de plus en plus lourde et vive en même temps, je serai alors le poing. Poussant un soupire de haine, je m’apprêtais à l’écraser sur son visage quand une voix me stop dans mon action. Je m’arrêtais net alors que je tournais la tête vers la source des paroles. Arquant un sourcil, je reconnaissais cette fille. La fille du bar, June… Celle que je servais avec ses amis. Qu’est ce qu’elle foutait là ? Je restais relativement silencieux, la violence cessa d’enlacer mon poing.

Je me redressais lentement, ne craignant pas pour le criminel. Je la regardais sans rien dire. Elle connaissait mon identité d’héros et elle semblait être sur cette affaire avant moi. Attends… elle jouait les justicières elle ? Elle cachait bien son jeu il faut croire. Bon reste dans ton personnage de Scarlet-Spider, et tout ira bien. « Je m’occupe des affaires des autres surtout quand elles sont mal rangées et qu’elles trainent un peu partout. » C’est ça, utilise ta répartie avec un ton salé et léger. C’est tout toi ça. Quoi qu’il en soit, je la regardais de haut en bas. Je la jaugeais.

Elle était humaine sans don ? Une incarnat ? Une alien venue de l’empire Zorg dans Toy Story ? Je croisais les bras alors qu’une main se porta sur mon menton pour le gratter doucement. Tapotant des pieds sur le sol nerveusement. Elle passa en revanche par la phase de remerciement car je l’avais indéniablement aidé à coffrer ce pourri. Et c’est là que j’ai compris quelle capacité l’habitait. Je restais maitre de mes capacités. Mais elle me bluffait, je ne m’attendais pas à une révélation de taille aujourd’hui… En tout cas pas celle-là. Une belle surprise il fallait croire.

Aucune raison de mal le prendre. Assommant alors le type, je n’ai pas spécialement compris où était l’utilité… Oh et puis merde il était down alors c’est réglé. Alors que son appel vers la police fut transmis, je restais silencieux. Demeurant sur place pour garder à l’oeil le type avec elle. Je ne disais rien bien que je la regardais en coin. Que dieu bénisse le masque. Elle m’intriguait, je me demandais simplement quelles étaient ses motivations, sa force motrice, sa détermination de décision. Et j’allais prendre la parole quand je la vis décamper.

Merde… Et puis la police arrivait, je ne voulais pas qu’ils se mettent à me juger plus dangereux qu’un autre vu les dégâts occasionnés sur sa personne. Tissant ma toile vers un toi, je me tractais jusqu’en haut. Me catapultant dans les airs c’est d’un saut périlleux que je me positionnais au-dessus du toit. Atterrissant lourdement dessus, j’étais désormais à l’abri des regards. Je pouvais souffler un moment. Mais sur ce toit, il y avait June. Merde, elle est rapide… Et puis ça sert à rien de s’échapper maintenant qu’elle est là.

« Alors c’est quoi ton pseudonyme de super-héroïne ? Passe-Partout ? Casper ? Allez sors moi un truc hyper original ! J’en ai marre des trucs hyper clichés comme Destroyer, Pulverisator, Lucifer. Bref de la merde, on est d’accord ? »



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Lun 8 Mai - 14:49
Il était clair que June ne cachait son identité à personne. Quel intérêt ? Cela n’allait pas protéger plus longtemps ceux qu’elle aimait. Et tout se savait à un moment donné, c’était certain. Pourtant, de sa fine petite équipe, elle et Zack étaient les seuls à suivre cette politique. Les autres, préféraient se masquer jusqu’aux os pour ne pas être reconnus. Mais qu’importait, ils faisaient bien ce qu’ils voulaient de toute manière. Il était certes cependant un peu dommage qu’ils ne partagent pas tous la même opinion, puisqu’ils étaient après tout une équipe, une petite famille, une bande d’amis qui se traînaient constamment dans les pattes. C’était une chose que la jeune femme reprochait beaucoup à leur association : ils n’étaient jamais tous d’accords sur le même sujet. Il fallait dire également qu’ils possédaient tous cet entêtement certain qui les mettaient régulièrement en conflit.

Parfois, et même souvent, Shade aimait patrouiller seule, lors des heures où elle n’avait pas cours mais que les autres si. Il fallait avouer que de toute l’équipe, elle était sûrement celle qui en prenait la plus l’initiative. En cette heure de la journée, son ami Tyler était également disponible, cependant il a refusé sortir en prétextant qu’il n’avait pas terminé tel niveau à son jeu vidéo préféré. Peut-être qu’au fond, si leur impulsivité était mise de côté, c’était leurs différences qui déclenchaient autant de disputes. June l’avait laissé faire, bien qu’elle ait tenté de le convaincre, mais sans succès. Tant pis pour lui, elle n’allait pas laisser tomber ses activités à cause de ce geek. Et c’était sans compter sa rencontre avec Scarlet-Spider. Lui, il faisait partie de ces gens déguisés jusqu’aux ongles, habillé d’un humour qui ne faisait rire que lui. Une véritable copie de Spider-Man, en soi. Comme si un seul ne suffisait pas, il a fallu qu’un autre prenne une identité semblable par manque d’originalité.

Elle ne lui tint par rigueur de la remarque qu’il lui avait répondue par rapport au fait qu’il volait son affaire. Après tout, elle l’avait bien remercié après. Et il était vrai que Shade n’était encore qu’à ses débuts. De plus, avec les pouvoirs qu’elle possédait, il n’était pas évident au départ de s’en sortir avec brio. Et pourtant, elle s’en était bel et bien sortie, mais pas sans l’aide de Scarlet-Spider. La police arriva sur les lieux, mais elle avait déjà décampé. June se demanda un instant où était passé son confrère héroïque, mais cette pensée s’évanouit instantanément lorsqu’elle vit le criminel se faire passer les menottes après avoir repris conscience. Se baladant à l’autre bout du toit, elle remarqua que l’ambulance et l’homme blessé étaient déjà repartis depuis un petit moment. Au fond d’elle, elle espérait que le pauvre homme s’en sorte, et que le coup de couteau si aléatoire ait touché une partie moins fragile que d’autres.

Alors c’est quoi ton pseudonyme de super-héroïne ? Passe-Partout ? Casper ? Allez sors moi un truc hyper original ! J’en ai marre des trucs hyper clichés comme Destroyer, Pulverisator, Lucifer. Bref de la merde, on est d’accord ? La voix de l’homme la ramena à la réalité. Il l’avait suivie ou quoi ? Elle s’assit sur le bord du toit, tandis que ses yeux scrutèrent la ville. On m’appelle Shade. Désolée de te décevoir le Tisseur, je crois que j’ai autant manqué d’originalité que toi, bien que pour ma part je n’ai copié aucun super-héros actuel. Elle laissa échapper un souffle et reprit. Les médias ont commencé à m’appeler comme ça quand le peuple a vu de quoi j’étais capable. Elle retourna son visage vers l’homme masqué. Et toi ? C’est quoi ton histoire ? Tu étais un fanatique de Spider-Man et tu as absolument voulu devenir comme lui ? Laisse-moi deviner : tu te déguisais comme lui à Halloween ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Ven 12 Mai - 18:58
♪ « Stealing Case 
Ft. June
S’il y a une chose dont j’avais bien horreur ce sont ceux qui risques leur vie au détriment des autres. Je m’autorisais cette violence car je devais apprendre à ne pas être comme Peter. Je m’autorisais cette violence car elle faisant partie de moi, comme une sangsue qui rongeait mon être de l’intérieur. Je faisais tout pour que cette violence ne s’envenime pas car elle ne devait pas affecter mon entourage, ou du moins… le peu de personnes qui en faisait partie. Je n’avais rien à perdre, je pouvais tout simplement exercer la justice à ma façon de telle sorte à être persuasif. C’était dans l’intérêt des criminels après de réitérer leurs méfaits… ou non.

Celui-là j’aurai pu être bien plus brutal, le foutre sur une chaise roulante jusqu’à la fin de ses jours… et encore, la vie du civil n’était pas forcément en jeu, mais si ça avait été le cas bien pire… Je me serai assuré qu’il finisse un long moment dans le coma. Je n’éprouve que mépris envers les ordures de cette espèce. Je ne suis pas humain, je n’ai pas à réagir comme ces tantouses de première ligne. J’agis et j’assume en conséquence. Quoi qu’il arrive je faisais attention à ce qu’aucun civil ne soit concerné par mes actions. Ils n’avaient pas à supporter le poids de mes responsabilités. Je m’engageais dans un affrontement, c’était personnel ou pour mes idéaux et tout le monde n’a pas à subir cela.

Au final est-ce que June pouvait être une personne qui semble ignorer ces conséquences ? Elle vivait avec en tout cas, elle a priorisé la vie du civil plutôt que de traquer l’individu. C’est louable, après, est-ce que cela pardonne tout ? Je ne suis pas dieu, je ne peux pas décider. Quoi qu’il en soit, j’avouais ne pas m’attendre à une révélation de ce genre… Une mutante ? Une incarnat ? Cette question me trottait encore et encore dans la tête, et pourtant il n’y avait aucunes réelles raisons. Elle était ce qu’elle était, ou elle est ce qu’elle est devenue. Je n’en sais toujours rien. Les faits sont là, c’est ce qui comptais.

Et dans le présent, notre cynisme se confrontait. Je l’avais questionné sur le nom de code qu’elle se donnait car évidemment tout le monde doit en avoir un quand ça a des pouvoirs. Et pas forcément pour cacher son identité, Stark le montre bien à lui tout seul… Même cet imbécile de Steve Rogers. « Shade ? Sérieusement ? Et baptisée par les médias ? Les caméras t’ont tenu la main aussi le jour de ta première arrestation ? » Le ton employé était toujours aussi léger. Non mais Scarlet-Spider, c’est cool ! Ok mais toutes les araignées de New York se reconnaissent comme ça.

C’est un champ lexical, une communauté, c’est trop facile de tacler comme ça ! C’est comme si je disais qu’elle était banale parce qu’elle était brune ! En tout cas elle avait de la répartie et c’était ce qui était amusant. Le moins drôle était tout de même d’expliquer ce que je suis. Et pas forcément qui je suis. Mais après tout hein, elle ne savait pas que je suis le serveur. Bien heureusement son meilleur ami, ou ami, n’était pas là. Il est tellement louche lui qu’il aurait reconnu ma voix. Pourtant elle est relativement passe-partout et légèrement étouffée par le masque donc au final… Cela jouait en ma faveur.

N’empêche que ma spontanéité était mise à l’épreuve. Et ma répartie aussi vu qu’elle semblait vouloir jouer à ce petit jeu. « Halloween c’est mainstream, t’es sans doute trop jeune pour t’en rendre compte ! » Dixit le gars qui a moins de 5 années d’existence officiellement… « C’est simple, je viens d’une éprouvette. On a jugé bon de créer un clone de Spidey pour le tuer. Mais ça a foiré, et j’me retrouve a voler la vedette aux petites recrues de New York ! » Bien entendu, tourner ça en dérision était la meilleure chose à faire. Je ne voulais pas parler de cet arc de ma vie en profondeur, et cela pouvait faire bouillonner mon sang et ça n’avait pas lieu d’être ici, pas maintenant.

« Et il est important pour moi de porter ce costume, ce masque. »



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Sam 13 Mai - 16:07
C’est inspirée par tous ces différents super-héros que June avait décidé de mettre ses pouvoirs au service de la justice. A dire vrai, elle n’avait jamais réfléchit à ce qu’elle voulait, et l’idée de créer cette équipe de jeunes héros leur était rapidement venue. Mais ses idéaux, ses valeurs, qu’étaient-elles ? C’était une question que Shade se posait régulièrement, sans trouver la moindre réponse satisfaisante. C’était une chose qui la rongeait également. Faisait-elle les bons choix ? Elle n’en savait rien, elle l’espérait seulement. Il fallait aussi bien avouer qu’elle n’avait pas encore beaucoup d’expérience dans le domaine. La preuve, en souhaitant arrêter le criminel qu’elle recherchait depuis des semaines, un innocent avait été blessé à cause de son manque de vigilance. Une chose qu’elle ne se pardonnait pas, et qu’elle ne se pardonnerait jamais, tout comme toutes ces autres personnes qui avaient pu être blessées et qu’elle n’avait pas su sauver.

Au fond, June était quelqu’un de bien. Le cœur sur la main, elle souhaitait de bonnes choses même à la pire des ordures, bien qu’elle ne soit pas dupe. Elle croyait aux secondes chances, mais sa naïveté avait été moindre lorsqu’elle avait commencé à stopper les méchants aux coins de la rue. Elle se rendait de plus en plus compte de la corruption et de la noirceur de ce monde. Une chose qui la remettait énormément en question, qui modifiait ses croyances. Shade n’avait jamais parcouru les rues par vouloir de célébrité, non, plutôt pour que la paix continue de régner entre les habitants de la ville. Mais les hommes seraient-ils destinés à se faire éternellement la guerre ? N’y aurait-il jamais aucun équilibre ? Ou était-ce ceci, le véritable équilibre de ce monde ? Elle n’en savait rien, et en découvrir un peu plus chaque jour embrouillait d’autant plus son esprit.

C’était pour une chose qu’elle ne laissait pas transparaître, une chose dont elle ne parlait pas non plus. A quoi bon de toute façon ? Ça ne ferait que lui attirer des ennuis, déclencher des disputes inutiles au sein du groupe auquel elle appartenait. Ses pensées devaient demeurer des pensées, non des paroles et encore moins des actes. Pour le moment, elle devait s’en tenir à ce qu’elle savait faire, et c’était tout. Et pour Scarlet Spider, il semblerait que les choses soient différentes. Déjà parce-qu’il lui semblait qu’il ne faisait partie d’aucun groupe de super-héros. Quand on possède une indépendance telle que la sienne, pas besoin de l’approbation d’autres personnes pour accomplir des choses. C’était sûrement une chose qu’elle lui enviait, qu’elle enviait à Spider-Man, à Daredevil, et elle en passait. Et lorsqu’elle voyait ce qu’étaient devenus les Avengers, elle était plus réticente à l’idée de travailler avec d’autres personnes.

Shade ? Sérieusement ? Et baptisée par les médias ? Les caméras t’ont tenu la main aussi le jour de ta première arrestation ? La seule réponse que lui donna June fut un regard très peu approbateur. C’était bien connu que la presse aimait donner des surnoms aux petits nouveaux en collants qui accomplissaient des actes héroïques. A dire vrai, peu du groupe avaient choisis son nom de code, beaucoup provenaient des imaginations débordantes de d’autres personnes. Mais, elle ne s’était pas attardée sur ce petit détail. Elle voulait également savoir d’où lui il provenait. Étrange qu’il prenne une identité semblable à celle de Spider-Man, n’est-ce pas ? Halloween c’est mainstream, t’es sans doute trop jeune pour t’en rendre compte ! Elle roula ses yeux. A sa voix, et même à sa carrure, il semblait à peine plus vieux qu’elle. Mais elle se doutait bien qu’il faisait actuellement preuve d’ironie.

C’est simple, je viens d’une éprouvette. On a jugé bon de créer un clone de Spidey pour le tuer. Mais ça a foiré, et j’me retrouve à voler la vedette aux petites recrues de New York ! Shade haussa un sourcil. Ça a foiré ? Elle le regarda de haut en bas. Ce n’est pas vraiment l’impression que ça me donne. Ajoute-t-elle d’un sourire amusé. Et il est important pour moi de porter ce costume, ce masque. La jeune femme laissa passer quelques secondes, silencieuse, détaillant le tissu de son masque. Reprenant son sérieux, son regard se perdit vers le paysage qui se dressait face à elle, inspirant profondément, et retourna son visage à nouveau vers son interlocuteur. Pourquoi est-ce si important pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Dim 21 Mai - 20:11
♪ « Stealing Case 
Ft. June
Mes pensées conduisaient des idées légèrement plus sérieuses sur le moment. Pourquoi je ne me sentais plus de faire de l’ironie ? De modeler le sarcasme à mon avantage comme j’avais tant l’habitude de faire. Je savais que je ne perdais pas mes moyens, mais appliquer ce schéma de penser, ma raison d’être en tant que… clone, qu’être artificiel.

Pourquoi elle devait savoir de toute façon ? Elle s’en foutait probablement, alors ça sert à rien de s’acharner à lui expliquer. En dehors de sa petite vie j’ignorais tout simplement ce qu’elle cherchait à vivre, il y a des choses qui dépassent tellement le quotidien d’autrui. Et puis c’est dans cette optique que je n’aimais pas me plaindre. De ce que je vois des souvenirs de Peter, de ce que je vois moi, on est dans un monde où le super-héros a été banalisé, l’image patriotique du héros est à tort imprégnée d’utopie.

June, Shade, elle était comme moi : rien. Rien au milieu de toutes ces histoires tragiques qui apparaissaient chaque jour, rien au milieu de ces autres personnes spéciales. Notre monde subissait et on continuait de vivre avec une certaine… « morale ». On avait des idéaux, on cherchait tout simplement à faire le bien, mais au fond je ne me suis jamais réellement demandé ce que cela impliquait.

A vivre au jour le jour comme un justicier, être persuader que le monde change grâce à nos actions alors que les pourris persistent. C’est comme de la mauvaise herbe, ça finit toujours par repousser, et le cas de New York était parfaitement indicatif. C’est pour ça que je prône une violence plus virulente que celle des autres héros… être contre la mort n’implique pas d’être contre les traumatismes osseux ou musculaires.

Beaucoup ne partage pas mon opinion, et ça… je m’en fous à vrai dire. Au bout du compte June n’était pas une partisane de cette même violence et tant pis, je ne demandais pas à ce qu’elle adhère. Et puis elle était plus une pratiquante du cynisme cinglant. « Ça a foiré ouais… comme ta course poursuite. » Croisant les bras après ces propos, le ton employé était clairement moqueur sans aller dans le méchant. Bien que cela puisse être vu de mauvais goût vu le blessé, je ne retenais que le fait que j’avais rangé ses affaires là où elle les avait laissé traîné.

Et si elle tenait tant que ça à savoir quel symbolisme il se cache derrière Scarlet-Spider, je le ferai. Parce qu’il est hors de question que je sois traité comme une sous-marque de Spider-Man. Je méritais mieux que cela, sinon je n’aurai pas été créée. Poussant un bref soupire pour entamer ma transition, je regardais l’étendue de la ville bien que nous nous trouvions pas au plus haut des building, on pouvait avoir une vue malgré tout profitable.

« Ce costume c’est pas un sous Spider-Man. C’est devenu un symbôle, j’suis pas le seul à avoir ce genre de tenue et avoir ce genre de pouvoir, on est beaucoup. C’est une nouvelle vie, une façon de défendre nos idéaux, et pour moi un moyen de me rappeler d’où je suis issue. »

Des cellules de Parker. Et j’en avais pleinement conscience, je devais apprendre à vivre avec ce sentiment d’appartenance qui n’était que la vérité, des faits. Je ne pouvais pas nier d’où je venais. Je devais mentir aux gens autour de moi quand je ne portais pas de masque mais autrement… je n’avais pas le choix, c’était ainsi.

« J’suis peut-être une sous-version de Spider-Man pour toi, mais toi, t’as le sentiment de faire bouger les choses en reproduisant les mêmes gestes héroïques d’une autre personne chaque jour ? Parce que moi non. »



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Mer 24 Mai - 21:48
On ne peut pas dire que les héros qui passent à la télévision depuis de nombreuses années soient, pour tous, un exemple. Et encore moins lorsque l’on peut constater que la Superhuman Registration Act n’est pas prise pour tous à cœur. La jeune femme ne s’était recensée que pour éviter d’avoir des ennuis auprès de la justice, sans compter que son identité était loin d’être secrète. Mais elle était loin d’approuver cette loi, bien qu’en parallèle, elle se doute bien qu’attribuer des pouvoirs à n’importe qui pouvait engendrer un énorme chaos. Il n’y avait qu’à voir ces fichus méchants qui utilisent leurs capacités pour faire le mal. Et elle craignait que, tôt ou tard, les autorités ne fichent tout le monde dans le même sac. Ou encore que la loi n’empire. Que les recensements seraient terminés et qu’à la moindre apparition de surhumains, ces derniers soient abattus. Le pire restait encore à venir, et c’était une évidence que personne ne pourra éviter.

Bien qu’elle n’ait acquis ses capacités que quelques mois plus tôt, elle devait bien avouer qu’elle préférait l’époque où l’ère des héros était à son plus haut. Celle où ils demeuraient indépendants et fascinaient encore les gens. Aujourd’hui, la plupart effraient la population, et ils s’en passeraient bien. Le pire, c’est qu’ils n’avoueraient jamais le bien qu’ils ont fait ou qu’ils feront plus tard. C’est terminé pour eux, une seule erreur est fatale et bientôt ils sont retenus comme des fugitifs. C’est ainsi, l’humain a peur de ce qui le dépasse, des forces supérieures qui pourraient avoir raison d’eux. Et il est aujourd’hui compliqué de se positionner plus d’un camp que dans celui d’un autre. June avait beaucoup de mal à prendre part de tous ces conflits, préférant uniquement accomplir ce qui lui semblait juste, comme elle l’avait toujours fait. Et elle n’avait rien à cacher, elle n’avait pas à mourir.  Elle faisait partie de ces personnes qui croyaient aux deuxièmes chances et qui voyait le bon en chacun, même chez la pire des ordures.

Chacun faisait des erreurs, et parfois on pouvait en apprendre beaucoup. Le mieux est de ne pas les reproduire, mais plutôt de s’améliorer. Aujourd’hui était une grande leçon pour celle qui débutait en tant qu’héroïne. Elle espérait non seulement que l’homme qui avait été blessé ne s’en sorte, mais elle se rendait compte que ses méthodes devaient changer, pour qu’elle puisse agir mieux, plus efficacement, plus rapidement. Ça a foiré ouais… comme ta course poursuite. June haussa les sourires, un léger sourire en coin. Il n’avait pas tort. Tu marques un point. En attendant, elle voulait entendre qui il était. Il était flagrant que son inspiration usait de Spider-Man, non seulement à la vue du costume, mais également au niveau de ses dons. Ce costume c’est pas un sous Spider-Man. C’est devenu un symbole, j’suis pas le seul à avoir ce genre de tenue et avoir ce genre de pouvoir, on est beaucoup. C’est une nouvelle vie, une façon de défendre nos idéaux, et pour moi un moyen de me rappeler d’où je suis issue.

D’après lui, il n’était pas le seul à ressembler autant à Spider-Man. C’était une réflexion qui attira son attention. Combien étaient-ils ? Probablement une secte. Il était vrai que June ne s’était jamais imaginé qu’il y ait autant de copies d’un seul super-héros. Elle pensait que chacun était unique en son genre, et c’était une première pour elle. Et il fallait dire qu’avec son quotidien chargé, elle était rarement à jour au niveau des nouvelles. Ça lui arrivait souvent d’attraper des informations au vol lorsqu’elle patrouillait, ou écoutait la radio lorsqu’il ne se passait rien de bien méchant en ville, parfois lorsqu’elle passait dans bars ou magasins. J’suis peut-être une sous-version de Spider-Man pour toi, mais toi, t’as le sentiment de faire bouger les choses en reproduisant les mêmes gestes héroïques d’une autre personne chaque jour ? Parce que moi non.

La jeune femme fronça les sourcils. Bien sûr que non. Ça n'aurait aucune utilité. Mais j'ai un peu de mal à comprendre. Ses yeux se posèrent sur une vieille dame qui sortait d’une boutique de quartier, alors que ses jambes se balançaient dans le vide, assise sur le rebord du toit. Elle devait bien avouer, pour sa part, n’avoir aucun modèle. Ni de héros – et encore moins de vilains – qu’elle admirait pour ce qu’il faisait. Elle agissait selon ses idéaux, ses motivations, ses buts. Elle cherchait à protéger ceux qui ne pouvaient pas se protéger eux-mêmes. Et elle le faisait par envie, pour se rendre utile. Elle ne comprenait pas le concept d’être plusieurs à ressembler au même personnage. Autant être unique, non ? Elle laissa un soupire sortir de ses lèvres, alors que perdue dans ses nombreuses réflexions, un silence pesant avait fini par s’installer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Ven 26 Mai - 13:11
♪ « Stealing Case 
Ft. June
En fait je crois que cette tenue avait bien plus de sens que l’obtention de mon identité. Cela allait bien plus loin que mes origines, que ce que je représente en tant que héros. Je ne suis pas unique, j’étais bien au courant. Je n’étais pas le seul tisseur en ville, peut-être même sur Terre, et Peter n’a pas forcément été le premier à obtenir ces pouvoirs. Qu’est ce qui faisait que j’étais différent des autres finalement ? Qu’est ce qui me caractérisait en tant que tel sans qu’on vienne me rabâcher que je ne suis qu’une copie de Spider-Man ?

Pourquoi ça doit arriver quand la notion de clone s’est volatilisée et que j’ai eu le sentiment de progresser ? La violence, le fait d’en faire bien plus l’usage que Peter ne me donnait pas un brin de lumière en plus, ni même plus de reconnaissance. Il fallait vraiment que je rafraichisse le message de mes actions ou que j’en donne un bien plus convainquant, mais est-ce que je devais le faire pour eux ou pour moi ? C’était ça la question.  Je vis pour moi ou pour eux ? Agir en tant que Scarlet-Spider n’était pas un passe-temps que je faisais durant mes temps libres, il fallait être drôlement désintéressé de la cause d’autrui pour considérer ça comme un job à temps partiel.

Non il fallait l’être tous les jours, se laisser désirer était sans aucune logique. Je savais ce que j’avais à faire, assumer mes choix. Assumer mon envie d’avoir voulu rejoindre cette communauté d’araignée. J’ai été crée pour ça, j’ai été crée pour être comme lui. Et ça personne ne pourra rien y faire. Je suis comme ça. Je ne m’attendais pas à ce que June me comprenne, elle était bien plus humaine que moi et cela devait lui échapper. Pour faits, elle ne comprenait pas vraiment mes propos. Pourtant je n’ai pas le souvenir de m’être mal exprimé ?

Au même titre que moi, elle sauvait des personnes comme tant d’autres… Et ça m’aurait étonné qu’elle se sente différente des autres. Au fond on était des copies de tous les précurseurs. Et ce n’est pas changer notre pseudonyme qui allait nous faire nier la vérité. Un silence assez pesant s’installa, je crois que le débat était stérile et il n’y avait plus aucun intérêt à continuer cette phase verbale. Je comptais me retirer, occupant le rebord d’un autre angle du bâtiment, j’étais prêt à me laisser tomber dans le vide. Alors je me retournais néanmoins, dos au vide, et je regardais la jeune femme en agitant la main.

« Bon, euh… Shade. A la revoyure ! Et penses à… »


Quelque chose me serra la gorge. Je le sentais vraiment. Une toile s’était enroulée autour de mon cou et je n’ai pas senti l’hostilité se manifester ? J’aurai même senti Kaine ou Venom… Je me suis sentis tracter brutalement en arrière. la toile venait d’en bas, j’étais en chute libre en train d’essayer d’arracher cette toile. Mais mon dos rencontra le sol bien trop tôt. Le sol se fractura alors que la panique commençait à se répandre dans les rues. Je pestais de douleur car la chute avait été furtive, arrachant finalement la toile qui avait enlacé mon cou je voyais un groupe de plusieurs créatures semer le chaos.

Elles ressemblaient un peu à Venom dans le fond mais ils n’étaient pas comme lui. Je me massais lourdement les épaules, espérant que June ne s’en mêle pas. Je tentais de les énumérer le plus rapidement possible, ils étaient au moins cinq en incluant un plus gros. Me craquant le cou, je le voyais soulever un véhicule, prêt l’éjecter sur une voiture de police. Je me suis mis à courir vers lui, tissant des boules de toiles vers les autres pour les maintenir à leur position et arrivant à au moins 2 mètres du gros, je me suis élancé vers lui, tournant sur moi même pour renforcer l’élan et voilà que mon pied se fracassa contre son estomac.

L’impact le propulsa contre une vitrine qu’il traversa comme une main arracherait de l’herbe avec aisance. Levant les bras je rattrapais aussitôt le véhicule pour le déposer au sol. Arrachant les portières brutalement, je laissais les civils quitter la voiture, réalisant que le coup porté n’allait pas retenir le monstre bien longtemps. Il allait revenir à la charge et les quatre autres petits allaient se libérer de mes toiles, ce qui arriva quand je tournais la tête vers eux. Poussant un bref soupire, je fis de légers cercles avec mes épaules, m’échauffant à nouveau.

« Cette fois, ça va chier... »



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Ven 26 Mai - 20:19
June réalisait que ses idéaux devaient être plus précis. Il fallait qu’elle se range rapidement d’un côté, qu’elle se mette en accord avec le reste de l’équipe. Envisageait-elle-même de la quitter ? Elle n’en savait trop rien. Certains de ses coéquipiers prenaient leurs pouvoirs beaucoup trop à la légère et craignaient de rejoindre les rues pour combattre le crime. Elle ne pouvait pas leur en vouloir au fond, ils pouvaient risquer beaucoup, tout comme en ne cachant pas son identité, June risquait des choses à son tour, mettait en péril l’Université – qui la tannait de faire attention à ses actions, ses amis, sa propre famille en dehors de New York City.

Les choses étaient plus compliquées qu’elles en avaient l’air, et malheureusement elle s’était peut-être emportée un peu trop vite sans réfléchir plus en profondeur aux conséquences. Ce qu’elle pouvait parfois regretter et lui faisait faire des erreurs telles que celle de toute à l’heure, faillant coûter la vie d’un homme. La voix de son interlocuteur lui revint aux oreilles alors qu’elle se détacha de ses pensées. Elle lui adressa un léger sourire, sûrement par politesse. Bon, euh… Shade. A la revoyure ! Et penses à…

Alertée par la vue du justicier entraîné vers le bas, elle se redressa et rejoignit le bord de l’immeuble pour être certaine de ce qu’il se passait. Le hurlement des passants déchira l’après-midi qui était redevenue calme et paisible, et plus tard les sirènes de police se firent entendre. Du haut du toit, remarquant que Scarlet Spider pouvait se débrouiller tout seul, June analysa la situation. Quelques secondes plus tard, elle reposa les pieds à terre, manquant de se faire bousculer par plusieurs personnes.

Apercevant le jeune homme plus loin, elle fronça les sourcils en remarquant que les quatre autres ennemis qu’il avait englués de sa toile se libéraient. Hors de question qu’il se débrouille tout seul. Il lui avait donné un coup de main, certes sans réellement le vouloir, alors elle allait lui rendre la pareille. S’élançant, elle prit soin de matérialiser son corps et, montant sur le capot d’une voiture à son passage, brandit son poing en plein visage de l’une des quatre créatures.

Un sourire s’élargissait sur ses lèvres, alors qu’en position de combat, elle fit son entrée. Salut les garçons. Adressa-t-elle aux trois autres. Nul doute que la quatrième qu’elle avait mis à terre allait se relever. June, pour sa part, ne faisait pas partie de ces personnes à posséder une force surhumaine. Mais, elle savait se battre, et elle possédait d’autres atouts. Se rapprochant du justicier, restant sur sa défense, elle vit les créatures commencer à les encercler. Besoin d’aide ? Arquant un sourcil alors qu’elle détaillait leurs ennemis, elle reprit. Ce sont tes petits copains ?

Un bruit de verre derrière elle la fit se retourner, alors qu’elle vit la cinquième créature, plus imposante que les quatre autres, se dégager ce qui était, autrefois, une vitre. Huh-oh. Lâcha-t-elle en grimaçant légèrement. Elle lança un regard à son confrèreff3366 héros et se retourna vers leurs autres ennemis. Restant pour le moment intouchable, la jeune femme se mit à courir dans une direction aléatoire, espérant les éloigner de Scarlet Spider. Ce qui se fit, puisqu'ils se mirent à la suivre. L'un d'eux tenta de tisser sa toile sur la jeune femme, toile qui évidemment n'adhéra ni à ses vêtements et encore moins à sa peau. Manqué. S'arrêtant au bout de plusieurs secondes, décidant qu'ils se trouvaient assez loin des deux autres, elle commença à s'étirer. Bon, et bien… c’est parti.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Sam 27 Mai - 16:07
♪ « Stealing Case 
Ft. June
Je devrais m’inquiéter d’avantage de leurs origines ? Pourquoi ils ressemblaient aux araignées de New York ? Cela avait le don d’aiguiser ma curiosité mais sur le moment je ne voyais pas vraiment ce que je pouvais faire à part me défendre et protéger les autres. Le coup de pied retourné que j’ai attribué au plus gros avait fait un certain effet et il ne lui fallu que quelques temps avant de sortir. Je le voyais se mouvoir, peinant tout de même à se redresser. Sans doute sonner, j’ignorais si ces merdes ressentaient la douleur. Mon attention attirée par la manifestation de June, c’est qu’elle est d’un têtu cette fille ! En vérité, ça avait du bon d’être épaulé, et je devais certainement à apprendre à lui faire confiance.

Elle avait des pouvoirs après tout et savait sans doute comment s’en servir pour combattre. Après si c’est combattre ces trucs, je n’en sais rien, ça fait toujours une expérience à mettre sur le CV. Le coup de poing qu’elle avait libéré en plein sur une de ces merdes avait l’air d’être efficace. Mais je ne pense pas qu’elle ait une force surhumaine comme la mienne, elle pourrait en venir à bout si elle est stratégique. Vu son pouvoir de dématérialisation, il y a fort moyen de les tuer en un coup si elle y pense. S’invitant auprès de moi, je poussais un bref soupire.

« Franchement, c’est dans ce genre de moment que j’aime galérer seul contre 5 monstres. Ta présence me dérange un peu ouais ! »

Un ton qui appuyait tellement le sarcasme et l’intonation détendue qu’elle savait comment le prendre. Bien entendu je ne refuserai pas d’aide si et seulement si elle ne s’en sort pas grièvement blessée. Je restais réellement à l’affût de n’importe quoi, pourvu que nous nous fassions pas prendre par surprise car mon sens de l’araignée semblait inefficace contre ces versions chinoises de Venom.

Mais si le gros subissait autant de mal à se remettre d’un coup de pied, j’imagine pas les petits. Mais je laisserai pas June affronter la montagne. « J’crois que je suis pas venu à leur fête d’anniversaire, et ils l’ont sur la conscience. C’est dingue comment on peut être rancunier aujourd’hui… ! J’crois que tu leur plais en plus… » Je préférais dédramatiser la situation avec autant de sarcasme et cynisme que possible. Il fallait bien s’encrer dans cette mentalité où j’allais pouvoir régler certains problèmes sans les prendre au sérieux. Je savais quand je devais être sérieux, et là, je n’avais pas à l’être !

Et là tout commença, le gros avait fini par se dégager et se dirigea vers nous, marchant sous l’impulsion d’une démarche lourde et pesante. Je fléchissais légèrement les jambes alors que June s’était déjà éclipsée en emportant les autres créatures avec elle. Bon si j’en finis rapidement avec lui, je la rejoindrai. Il avait pas l’air embêtant. Poussant un bref souffle de satisfaction, j’agissais aussitôt. Mon pied frappant lourdement sur la voiture de tout à l’heure qui dégagea brutalement vers le monstre. Je sautais aussitôt vers lui, suivant la trajectoire de la voiture, mais voilà qu’il la rattrapa.

Je l’ai senti passé quand il se servit de la voiture comme batte de baseball et moi comme balle pour m’éjecter sur un  car abandonné dont la façade s’enfonça suite à mon passage. M’écrasant sur le ventre, je soufflais doucement. « Oh et puis… c’est quoi une cote cassée aujourd’hui… ? » Ironisais-je, parlant tout seul. Je pensais pas qu’il m’entendait alors autant profiter de monologues puissants. Je finis par me relever alors que qu’il avait toujours la voiture dans ses bras qu’il sépara en deux parties Des gants de boxe faisant de la situation un affrontement trop peu conventionnel, c’est clair pour le coup.

Bien… Je, fléchissant à nouveau les jambes, je pris un appui certain. Me secouant légèrement la tête comme pour me réveiller du coup que j’ai pris, je finis par exécuter un nouveau saut. Atterrissant pieds joints dans sa direction, il utilisa un morceau de voiture comme direct du droit. Frappant la carcasse, ma course stoppée, je fis un saut périlleux arrière pour me retrouver juste devant lui, quoi que bien plus bas. Je tissais une toile dans l’immédiat vers son visage, mais il releva la tête pour la laisser passer. Par stratégie c’est sur un lampadaire qu’elle s’accrocha et je me tractais vers l’objet à toute vitesse. Rejoignant mes pieds, il se les pris en plein visage.

Le faisant décoller plus haut, à mon niveau, je serrai le poing, profitant de sa confusion. « Shooooryuken ! » Le poing s’écrasa dans son visage, une sensation de craquements se fit sentir derrière les pores de sa peau alors que la montagne fut envoyée contre le trottoir qui éclata à l’endroit de l’impact. Atterrissant sur le sol, je me secouais la main. « Oh putain, putain putain, il est résistant le lascar… » Relevant dés lors la tête, je le voyais se redresser. C’était pas fini alors… Un grand soupire et voilà qu’il s’élança avec rage sur moi, vas y mon bonhomme de neige je t’attend !



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Sam 27 Mai - 22:57
Ces créatures n’étaient pas humaines – d’où le terme créatures qui s'appliquait bien à ces choses. June se demandait même si la douleur leur était familière. Elle le saura bien assez tôt. Serrant la mâchoire, les poings, fronçant les sourcils, les créatures se montraient menaçantes. Shade devait les occuper, afin qu’elles n’aillent pas déranger le combat que Scarlet Spider livrait avec le plus costaud des cinq. En remarquant de loin la raclée qu’il semblait se prendre, la jeune femme eut légèrement pitié. Il était évident que s’il n’y avait pas eu ces quatre autres raclures, elle l’aurait aidé à vaincre le monstre. Mais, ce n’était pas une pensée qu’elle pouvait se permettre. Non pas l'une et ni deux, mais c'était plutôt les quatre créatures qui fonçaient tout droit vers elle. Elles ne devaient certainement pas avoir conscience que June était intouchable et que seule sa volonté la matérialisait.

Ainsi, elle n’eut même pas besoin de lever le petit doigt. Leurs têtes se cognèrent dans un beau fracas, et voilà bientôt qu’elles se tinrent le crâne de leur main griffue. Elle l’avait sa réponse, la douleur ne leur était pas inconnue. Un sourire en coin s’étira sur ses lèvres, alors qu’elle sauta sur l’occasion qu’elles soient totalement désorientés pour attaquer. Serrant le poing, elle réunit toute la force qu’il lui était possible de rassembler, se baissa légèrement et frappa à la mâchoire de l’une d’elles, qui tomba au sol. June était dans l’idée de l’achever, mais deux des trois autres l’attrapèrent par les bras, la bloquant ainsi. La distraction l’empêcha de se concentrer afin de dématérialiser son corps, et le troisième l’envoya valser contre une voiture avec son pied. Se mangeant le rétro dans le visage, elle pesta de douleur et grogna légèrement.

Elle, qui se trouvait intouchable depuis ces derniers mois, s’était rarement blessée. Et même auparavant, jamais elle n’avait ressenti des douleurs pareilles, seulement depuis qu’elle avait endossé son rôle de justicière. Crachant, elle reprit ses esprits et, lorsque l’un essaya de se jeter sur la jeune femme dans l'optique de la finir, il se prit de plein visage la voiture à son tour. Profitant de l'occasion, elle attrapa le rétro et attrapa la créature par le cou. June n’était pas une adepte de la violence, or dans cette situation elle n’avait pas d’autre choix que de l’utiliser. Un coup, deux coups, plusieurs, et elle laissa la chose retomber lourdement sur le sol. Jetant l’objet plus loin, légèrement dégoûtée de ce qu’elle venait de faire, elle chassa rapidement cette pensée. Un de moins. Elle n’avait pas le temps de se blâmer, il en restait encore trois.

Devenant plus agressives et furieuses qu’auparavant, elles n’attendirent pas plus longtemps avant de tenter de se jeter sur elle. Redevenant intangible, June exerça plusieurs mouvements en arrière et s’arrêta dos à un mur. De nouveau, les créatures vinrent à sa poursuite et, lorsqu’elles tentèrent encore de l’attraper, elle traversa le mur. Mais, ne leur laissant aucun moment de répit, elle en rattrapa deux par le cou et, les rendant également intangibles, laissa la moitié de leur corps traverser le mur à leur tour avant de demeurer quelques secondes plus tard sans vie.

Se retournant alors vers une famille dont le petit garçon laissa échapper son bol de céréales sur le sol par stupeur, elle leur adressa un petit sourire. Promis, je vous débarrasserais de… ça, une fois que j’aurais terminé de faire le ménage. Leur lança-t-elle avant de traverser le mur à nouveau. La dernière des créatures semblait se hâter vers le combat entre le plus gros des monstres et le justicier masqué aux allures de Spider-Man. Fronçant les sourcils, Shade courut en sa direction, réussissant à le rattraper petit à petit. Hey, l’abruti ! Cria-t-elle à son attention, alors qu'il ralentit et tourna sa tête vers elle. Matérialisant de nouveau son corps, ce fut à son tour de se jeter sur la bestiole, alors qu’elle se positionna derrière elle et lui brisa la nuque.

Grimaçant légèrement, elle repoussa la corps à côté d'elle et elle se releva, passant une main sur sa tenue d’héroïne pour balayer un peu de poussière. Puis, elle se retourna pour voir où en était Scarlet Spider dans sa lutte contre la dernière des choses.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Mer 31 Mai - 16:51
♪ « Stealing Case 
Ft. June
Sa corpulence était gigantesque, et sa gestuelle était lente. J’avais toutes mes chances mais sa force physique était bien plus imposante que je ne l’aurai pensé. Il avait tout de même pris un appui assez certain pour s’assurer un élan de confiance. Il allait atterrir et d’un coup j’ai tenté de passer par-dessus lui, mais il m’attrapa vivement la jambe. Pas aussi lent que ça on dirait. Dans cette étreinte il m’écrasa sur le sol et m’éjecta contre le même bus que j’avais percuté. Sauf que je me suis sentis le traverser, les deux façades. Ressortant derrière pour frappant le mur de brique. Là ça faisait mal j’avoue, je ne me suis pas relevé dans l’immédiat. J'avais les muscles endoloris. Et les os aussi… Je relevais légèrement mon masque jusqu’à mon nez pour pouvoir reprendre ma respiration comme il fallait.

Finalement, cela n’allait pas être une partie de plaisir, lui de là… J’aime bien les défis. Restant encore un peu allongé sur le sol, mon visage se redressa. Je ne sentais pas encore le danger, mais j’oubliais vite que j’allais devoir faire sans ce sens parce qu’à ce niveau là… je serai mort. Et mourir, hors de question. Mon esprit envisagea un monde ignoré de tous. Ce dernier s’étendait autour de moi et que je n’avais jamais remarqué. Je n'avais pas plus mal qu'avant. Je prenais cette douleur comme gage de mon existence.

La vie était loin de me quitter, mais durant un instant je me suis demandé pourquoi je me laisserai tuer ? Je ne le laisserai plus me toucher. Rabaissant mon masque, je me suis relevé furtivement, guidé par l’unique volonté de ma force motrice. Je voyais à travers les carreaux qu’il m’avait remarqué. Il entama une course aussi rapide que son saut. Poussant un furtif soupire je me suis mis à courir aussi vers le bus, frappant brutalement avec mon épaule dessus, le véhicule se déplaça à grande vitesse vers la créature avec qui il entra en collision.

L’impact avait éjecté la chose sur le sol, et à ce moment j’avais sauté sur le toit du véhicule pour ensuite exécuter un second saut périlleux pour arriver au-dessus de l’adversaire. Atterrissant en flèche, les pieds joints et les bras levés. Mes pieds enfoncèrent son visage dans le sol qui se fractura tout aussi brutalement. Un second durant lequel je libérais une boule de toile sur son visage. Atterrissant par le biais d’une chute avant, je me redressais aussitôt. Me retournant dans sa direction pour le voir essayer de s’enlever la toile qu’il avait au visage.

Il en devenait ridicule, sautillant plusieurs fois sur place je me suis mis à courir dans sa direction lorsqu’il se releva. Regardant une zone de la ville, June semblait se diriger dans ma direction. Il fallait que j’en finisse avant qu’elle ne s’invite dans la bataille. Tissant une toile qui s’enroula autour du cou de la créature, je me suis laissé glissé entre ses jambes pour me retrouver derrière. Tirant d’un coup sec il fit une pirouette et se retrouva à nouveau sur le sol. Empoignant fermement la toile, je me suis mis à serrer le plus possible.

Mes muscles se contractant, pestant d’effort, la douleur et les efforts à fournir étaient compliqués mais j’ai vu pire, alors je ne laisserai pas cette chose se relever. Je vis sa main se diriger vers moi pour m’attraper. Reculant dans un ultime effort, je sentis sa nuque se briser alors que sa griffe passa sur mon masque. Me l’arrachant en laissant une cicatrice sur ma joue. Tombant au sol, sur les fesses, je regardais le dernier soubresaut de la chose. Poussant un soupire en constatant l’état de mon masque.

« Putain, j'ai la flemme de recoudre... »



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Mer 31 Mai - 17:51
C’était avec plus de bien que de mal qu’elle s’était enfin débarrassée des quatre créatures. Soufflant légèrement pour récupérer son souffle, alors qu’elle repoussa le quatrième monstre à côté d’elle, elle agrippa ses mains au sol pour se redresser. Inspirant profondément, elle s’était retournée pour admirer le spectacle. Roulant ses épaules, elle grimaça plusieurs fois lorsqu’elle vit Scarlet Spider se manger un mur, un bus, et elle en passait. Alors qu’ils s’éloignaient légèrement, se tenant le bras – où elle se doutait qu’un bleu allait apparaître d’ici peu, June les suivit. Et alors que dans un dernier effort, le justicier en termina avec la chose qui s’écroula, l’héroïne poussa un soupir de soulagement. Enfin, c’était terminé. Elle avait mal partout et, elle n’avait qu’une hâte, c’était de rejoindre son appartement et de s’isoler dans sa chambre, affalée dans son lit douillet et passer le reste de la nuit – et peut-être même la matinée du lendemain – à dormir.

Mais ses réjouissances s’évanouirent petit à petit alors que, en s’approchant, elle découvrit une chose à laquelle elle n’aurait jamais pensé. Ses yeux s’étaient rapidement posés sur les débris, qui ne l’étonnèrent guère. Malheureusement, leur intervention avait fait plus de dégâts qu’elle ne l’aurait imaginé, alors que ses pensées s’étaient dirigées vers le monstre qu’elle avait encastré dans le mur du rez-de-chaussée d’un immeuble. Mais ce n’est pas ce qui la surprise réellement. Après tout, elle n’en était pas à son premier affrontement, et elle en avait vu d’autres. Jetant un coup d’œil à la carcasse du cinquième monstre qui gisait là, inconsciente, ses yeux se posèrent ensuite sur le masque déchiré du héros. Et c’est en redressant le regard qu’elle découvrit un visage familier. Alors qu’elle le fixa pendant plusieurs secondes en silence, ayant du mal à se rendre compte, elle finit par briser le malaise. Ben ? Articula-t-elle avec difficulté, mais surtout par stupeur.

Alors lui aussi, il faisait partit de ces justiciers ? C’était lui, le clone de Spider-Man ? Elle avait un peu de mal à assimiler tout ça. Ben, elle ne le connaissait que très peu. Mais au grand jamais elle se serait douté qu’il était celui qui se cachait derrière le masque de Scarlet Spider. Ce que le monde était petit. Mais c’était un coup bas pour la confiance qu’elle réservait aux gens qu’elle connaissait. Si lui était un justicier masqué, qui d’autre pouvait l’être ? Qui se cachait sous les masques de tous ces autres héros ? Qu’est-ce qui lui disait qu’une autre de ses connaissances n’était pas Daredevil, ou encore Spider-Man lui-même ? Déglutissant difficilement, elle n’ajouta rien d’autre, le regard confus, alors qu’elle recula. Elle se rendit compte que les passants revenaient, clamaient haut et fort les deux héros. Elle, qui était à découvert. Elle grimaça légèrement à cette pensée. Il aurait pu lui dire, non ? Elle se sentait presque trahie. Tu ferais mieux de t’en aller. Autrement, ils découvriront aussi qui tu es. Ce furent les dernières paroles qu’elle lui adressa alors que, pressant de nouveau sa main contre son bras, elle se retourna pour se diriger vers une ruelle où elle était sûre qu’elle pourrait disparaître en paix, lançant un dernier regard au serveur avant de repartir.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 834
JUKEBOX : coolio - gangsta paradise.
ÂGE DU PERSONNAGE : 2 ans.
NOM DE CODE : scarlet-spider.
PROFESSION : serveur.
RACE : incarnat.
HUMEUR : [ABSENT] loquace.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   Mer 7 Juin - 11:37
♪ « Stealing Case 
Ft. June
Je lui retirai le masque de sa griffe, regardant encore son état, il était clair que j’allais devoir retravailler dessus. Cela me gave, c’est rare que je sois obligé de repasser par la couture. La dernière fois j’ai eu l’aide de Peter pour me confectionner ce costume mais je crois que je vais devoir m’en passer. J’ai pas envie de passer pour un assisté. J’en oubliais quelque chose de fondamental. J’étais totalement à découvert lorsque j’espérais que June ne me voit pas.

Quand je m’en suis rendus compte, je me suis mis à paniqué. J’aurai pu regarder à droite, à gauche, n’importe où. Mais c’était trop tard. Elle aurait dû rester à sa place au lieu d’assister à ça. Je gardais le masque dans ma main, totalement confus. Elle était aussi confuse, voir plus, je ne savais pas quoi dire sur le moment.

Mon regard ne transvasait aucune autre émotion que la perte de repères. C’est là que je me suis mis à devenir paranoiaque. Je savais ce qu’il se passait quand on prenait connaissance de l’identité secrète d’un justicier. Les choses tournaient forcément mal. Dans les souvenirs que l’on m’a implanté, ceux de Peter, j’ai bien vu ce qui arrivait à Gwen Stacy. Ouais, je sais que des gens ont découvert mon identité mais … non…

June ne devait pas le savoir. Le serveur de la terrasse, le garçon silencieux mais souriant c’est en fait le tisseur numéro 2 de New York. Le sarcastique, le cynique, le rigolo, le battant, le brutal. J’étais dévoilé et aucun mot ne sortait. Les lèvres entrouvertes peinaient à faire sortir le moindre son. Et pourtant la situation nous a demandé de nous hâter pour notre sécurité. Je ne pouvais rester démasquer devant la foule. June suggéra que nous partions, et chacun de notre côté.

« June, je… »


Tendant la main vers elle, rien. Je l’abaissais aussitôt, remarquant qu’elle s’empressa de partir de son côté. Baissant le regard vers le sol, j’inspirais profondément pour me mettre à courir dans sa direction opposée. M’élevant vers les hauteurs d’un saut pour tisser ma toile. Scarlet-Spider s’était affaiblie aujourd’hui, encore une fois…



The Scarlet-Spider

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: stealing case ⊹ ft. ben   
Revenir en haut Aller en bas


 
stealing case ⊹ ft. ben
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» case CF400
» 833 Case IH avec cover crop
» [Topic unique] CR du 16 Septembre (Show-Case dvt PDS)
» joint de case cf 250
» DISPLAY CASE A PRIX TRES CORRECT

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: La Pause Café :: Cimetière :: Anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: