AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 I am so sorry. (Randall Keegan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: I am so sorry. (Randall Keegan)   Dim 16 Avr - 14:20

I am so sorry

FT. Randall Keegan



Cela avait commencé comme tous les autres jours. Clea était en train de ranger les livres reçus aujourd'hui, profitant que le patron ne soit pas dans le coin pour lire les résumés de leur quatrième de couverture, quand elle avait soudainement lâché celui qu'elle avait en main. Une voix parlait dans sa tête, une voix lointaine et pourtant si présente. Une voix qu'elle avait entendu que peu de fois mais suffisamment pour être sûre de la reconnaître n'importe quand et n'importe où, une voix qu'elle pensait ne jamais entendre ici. Elle dût se retenir à la table de présentation pour ne pas s'effondre avec ses jambes devenues coton. Les yeux écarquillées, terrifiée à l'idée d'avoir été retrouvée si facilement, elle écouta, ne pouvant faire autrement que d'écouter, ce que lui disait Umar l'Indicible. La sœur de Dormammu lui fit un bien horrible résumé de ce qui s'était passé depuis sa fuite. Suite à la défaite de son frère, la première qu'il eut connu depuis qu'il était dans la Dimension Noire, une guerre civile avait éclatée entre ses partisans et ses opposants jusque-là cachés. Son père, en tant que prince, avait tenté de ramener l'ordre, mais avait été grièvement blessé et maintenant seule elle pouvait tenter de rétablir la paix dans le royaume qui était maintenant à feu et à sang. Umar lui dit encore comment créer un portail entre leurs deux mondes, et lui promit que sa fuite ne serait pas punie si elle y arrivait. Puis sa voix s'éteignit comme elle était venue, laissant une Clea pantelante. Sa collègue s'inquiéta bien légitimement devant son état, et la femme aux cheveux blancs lui fit un pauvre sourire pour la rassurer, lui disant qu'elle ne se sentait pas très bien, ce qui était un joli euphémisme pour traduire son état. Elle la pria de l'excuser auprès du patron et de leur autre collègue, et elle s'éclipsa. Elle avait besoin d'être seule, de pouvoir réfléchir à tête reposée à ce qu'elle venait d'apprendre.

Cela pouvait être un piège pour qu'elle revienne. Cela en était sûrement un même. Vu la puissance de Dormammu et de sa soeur, Clea doutait fort qu'une révolte puisse les plonger à ce point dans l'embarras. Mais si ça n'en était pas un? Il était de son devoir de princesse de s'en assurer, de vérifier que son père et son peuple allait bien. Et de rejoindre la lutte si Umar ne mentait pas. Tant pis si elle ne pouvait retourner sur Terre ensuite, tant pis si elle n'avait pas pu retrouver le Docteur Strange. A cette pensée, son coeur se serra un peu plus. Elle aurait au moins aimé pouvoir le remercier pour ce qu'il avait fait.
Fort de cette résolution, elle se mit à la recherche d'une source d'énergie pour qu'elle puisse ouvrir un portail entre leurs dimensions, comme lui avait expliqué Umar la grande sorcière. Bien logiquement elle pensa d'abord aux centrales électriques du pays, mais d'après la faltienne, il fallait de l'énergie 'vivante', de l'énergie pure, comme la sienne. Clea ne comprenait pas comment son corps pouvait engranger ce genre d'énergie, à moins que... Mais elle préféra enterrer aussitôt cette hypothèse. Elle s'en soucierait plus tard.
Elle s'intéressa donc aux êtres capables d'en produire, et se retrouva malgré plusieurs heures sur internet avec une liste de trois personnes : Thor l'Asgardien et Red Light. Comme le premier n'était pas sur Terre en ce moment à sa connaissance et que s'en prendre à un non-humain et Avenger lui parut bien trop risqué, elle se rabattit tout logiquement sur le second. Un héros qui commençait à faire parler de lui dans New-York. Le trouver ne serait pas facile, mais elle avait au moins une piste.

Après avoir prévenue qu'elle serait encore absente une ou deux semaines à cause d'une sale grippe, car autant garder son travail si elle n'était pas sûre de pouvoir dans peu de temps, elle continua à chercher, avec cette fois une personne précise en tête. Comme l'homme semblait toujours venir du même endroit, elle se concentra sur un quartier précis. Au bout de quelques jours, ses efforts furent récompensés, car du haut de la tour où elle s'était perchée pour avoir une vue d'ensemble, elle vit un homme pourchasser un autre en moto. Ce qui ne lui prit pas longtemps vu sa vitesse aussi rapide que ce qu'avait vanté les journaux. Rabattant la capuche de son manteau sur sa tête, elle descendit de la tour, profitant de l'obscurité et que l'attention des quelques personnes présentes soient absorbées par l'arrestation héroïque pour ne pas se faire repérer. Alors que l'homme en costume rouge terminait de neutraliser l'autre, elle s'avança vers lui, et demanda d'une voix suffisamment forte pour attirer son attention, mains croisées devant elle.

Etes-vous Red Light?

Avant de faire ce qu'elle avait à faire, elle voulait s'assurer que ce soit bien lui, même si tout semblait l'indiquer. Notamment les arcs électriques qui le parcouraient et qui hérissait sa peau malgré la courte distance qui les séparaient. Elle se sentait déjà suffisamment coupable de s'en prendre ainsi à un innocent, inutile d'en rajouter en se trompant de cible.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: I am so sorry. (Randall Keegan)   Dim 16 Avr - 15:08
Quand j'étais petit, je voyais mes pouvoirs comme de nouveaux jouets que je pouvais pas toucher, tout en ayant la capacité de les utiliser. Une entité intangible intangible qui m'accompagnerait toujours. En grandissant, je compris que c'était bien plus compliqué. Ma curiosité m'amena à découvrir que ces capacités que je possède n'ont rien d'amicaux. J'ai failli tuer ma mère lors d'une crise de colère, elle a essayé de me saisir à un moment où mes éclairs se sont activés sans aucun contrôle. Un arc électrique l'avait frappée, elle est restée plusieurs heures évanouie. Depuis ce jour, j'ai enfoui au fond de moi mes pouvoirs pour me faire passer pour quelqu'un de totalement ordinaire, dans la mesure où j'étais un génie asocial.

Je n'ai plus pensé m'en servir jusqu'au jour où les héros ont commencé à apparaître. J'ai suivi leur voie, car je suis persuadé qu'ils ont aussi leur fardeau à cause de leurs particularités. Pourtant, ils essayent d'en faire quelque chose de bien. Pourquoi pas moi? Depuis que 'ai décidé de combattre le crime sous le costume de Red Light, je n'ai plus eu peur de mes dons. Oh je reste très prudent en les utilisant, surtout qu'avec tout le temps perdu, je ne les maîtrise pas encore parfaitement. Mais maintenant, ils sont redevenus mes jouets avec lesquelles je m'amuse en sauvant les autres. C'est totalement immature de voir les choses ainsi, mais j'y peux rien si je ressens un immense plaisir à courir après les criminels à des vitesses dépassant l'imagination. Cette fois, c'est un braqueur qui s'enfuit en moto. J'aime ce genre de gars, ils me donnent de quoi faire au moins.

"Salut, tu peux te garer?"

Je suis arrivé juste à côté de lui, gardant la même allure que son véhicule pour pouvoir lui parler. Je souris avec amusement.

"Hein!? Quoi!? Crève salopard!
- Non merci!"

J'esquive les balles qu'il tire sur moi par de légers mouvements de tête, avant de tendre le bras pour freiner brutalement la moto. L'homme est éjecté sur plusieurs mètres vers l'avant. Je cours après lui pour le rattraper avant qu'il ne touche le sol et le reposer au sol en lui retirant son arme des mains. Je l'assomme d'un coup bien placé, en attendant la police. Une voix inconnue s'adresse à moi dans mon dos, sa question est assez étrange pour que je me retourne pour lui faire face.

"C'est le nom qu'on m'a donné oui, je peux vous aider?"

Je n'arrive pas à croire que je vais enfin avoir ma première "mystérieuse rencontre". A sa voix et sa silhouette, je peux deviner que c'est une femme. Son visage est caché sous une capuche. C'est peut- être une sorte d'Oracle venue me prédire un futur sombre et mystérieux. Je vibre légèrement d'excitation, retenant un sourire en écho à ce sentiment. La situation me semble bien tendue d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: I am so sorry. (Randall Keegan)   Dim 16 Avr - 15:37

I am so sorry

FT. Randall Keegan



Donc c'était bien lui l'homme qu'elle cherchait. Le princesse retint un soupir. Elle avait presque espéré qu'il lui réponde non. Elle ne voulait pas l'attaquer et c'est pourtant ce qu'elle devait faire, elle ne voulait pas le blesser et c'est ce qui risquait d'arriver. Pour son père et pour toutes ces personnes, son peuple, qui avaient besoin d'elle. Son regard s'assombrit et elle écarta ses mains. Le temps des remords et des regrets viendraient plus tard, maintenant était celui de l'action. L'adversaire qu'elle avait en face d'elle était dangereux, et elle n'était pas rompue au combat. Elle devait donc rester concentré sur ce qui allait se passer, et uniquement sur ça.

Je tiens à ce que vous sachiez que je suis vraiment désolée pour... ça.

D'un geste vif de la main, elle envoya la moto du criminel voler dans la direction du super-héros, dans le but de le cueillir avec. Avec l'effet de surprise cela fonctionnerait peut-être, ou peut-être pas. Si elle n'avait pas l'intention de faire  s'éterniser leur combat, il fallait tout de même qu'il dure assez longtemps pour qu'elle puisse prendre suffisamment de son énergie. Et pour ça, elle devait lui faire s'en servir.
Pour rester hors de son atteinte, elle s'envola pendant que Red Light était occupé avec son missile improvisé, surplombant la scène de quelques mètres de hauteur. Parmi les gens autour certains s'enfuirent en criant, d'autres sortirent leurs portables pour appeler la police ou filmer, comme cela semblait être la mode sur cette étrange planète. D'où la capuche et le long manteau, elle ne voulait pas être reconnue, que son visage soit associé à ça.
Elle enchaîna avec des flèches d'énergie violettes, qu'elle tirait de ses deux mains, visant exprès à deux ou trois centimètres de lui, pour le faire slalomer entre sans le toucher. Il devait être convaincu de la menace qu'elle représentait, une menace suffisante pour qu'il utilise toutes ses capacités.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I am so sorry. (Randall Keegan)   
Revenir en haut Aller en bas


 
I am so sorry. (Randall Keegan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Deuxième guerre mondiale de John Keegan
» Photoshoots Randall Slavin - 2008
» Josh Randall
» Jack & Randall
» Claire KEEGAN (Irlande)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: La Pause Café :: Cimetière :: Anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: