AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Mar 11 Avr - 16:48
LUKE
&
AZAZEL
IF YOU HAVE GHOST, YOU HAVE EVERYTHING
Azazel avait remis le stylo dans le pot attribué à stocker ce genre d’outil. Il n’était pas loin de 23h maintenant et la journée avait été longue. Pas de travail, une fois de plus. A croire qu’il était seulement bon pour se battre. Ce n’est pas par manque de bonne volonté. Simplement celui d’avoir une certaine … maladresse avec ses pouvoirs. Hier encore, il s’était fait viré du restaurant où il avait trouvé un petit job en tant que serveur. Autant dire, un travail qui met la patience à rude épreuve à cause de certain client difficile. Et, le démon n’avait rien trouvé de mieux pour calmer cette colère que de se venger sur la vaisselle. Une déception et encore une fois, un manque de maîtrise de soi déconcertant. Son ex-patronne avait eu tellement peur qu’elle n’avait pas attendu les explications pour le mettre à la porte. Depuis hier, il cherchait un nouveau travail sans succès et c’est pour cette raison qu’il s’était retrouvé à écrire une lettre au Père Lucci pour lui donner des nouvelles et vider son sac en même temps. Ne vous méprenez pas. Partir du Vatican et avoir l’audace de voyager faisait partit de ses plus vieux projets. Il ne pouvait plus supporter être enfermé. Il voulait profiter de l’extérieur. Et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il avait donné un dernier coup de langue sur la lettre pour clôturer cette tâche. Allez la poster était une occasion de sortir. Sans plus attendre sur sa chaise, Ezeckiel avait attrapé son manteau et enroulé sa queue sous sa chemise pour pouvoir la cacher.
Le brouhaha et l’animation nocturne de Brooklyn s’étaient atténués depuis l’heure où il était revenu de Staten Island pour apporter à manger à son idiot de colocataire. Quel idée aussi d’oublier sa gamelle. A tous les coups, il l’avait fait exprès. La lettre glissée dans la poche intérieur de sa veste, Azazel avait glissé ses mains dans ses poches et accélérer le pas pour ne pas trop traîner. Bien entendu, il aimait l’extérieur mais, lorsque l’on vit avec un couteau sous la gorge en permanence, on adopte très vite un comportement méfiant presque habituel. A tel point que c’est à se demander s’il ne faisait pas preuve de paranoïa.

Cependant, plus il avançait dans ses pas, plus il se sentait suivi. La main rentrée dans sa veste pour en sortir son sabre qu’il cachait dessus, le démon ne faisait que jeter un coup d’œil derrière lui pour vérifier. Personne. Il avait fini par se retourner définitivement pour profiter d’une meilleure vision mais, toujours rien. Jusqu’à ce qu’une main l’attrape par l’épaule pour l’emmener avec lui dans une ruelle, à l’écart des regards qui pourraient être trop curieux. En guise de salutation : un bon crochet du droit dans la mâchoire. Azazel avait été pris par surprise et donc, incapable de réagir ou de tenter une manœuvre d’esquive. Si c’était avec les poings qu’ils voulaient jouer, il n’y avait pas de soucis. Azazel avait le poing levé, prêt à répondre mais, en voyant la croix de l’Ordre sur le veston de son agresseur, le démon se figea un instant. « Hein ? Non attendez, j’ai rien fais … Bon si, j’ai peut-être mis le feu à deux trois bâtiments par accident … Mais c’était pour aider ceux qu’étaient à l’intérieur, ils allaient se faire butter. »  Se défendre avec les mots, il ne pouvait pas faire autrement. S’en prendre à un membre de cette organisation reviendrait à signer son arrêt de mort. Pire encore, à se résigner à accepter son sort et retourner auprès de son géniteur. Patientant, aucunes réponses n’avaient suivi ses propos. Jusqu’à ce qu’une balle n’atterrisse dans son épaule pour répondre à ses interrogations. La main plaquée sur son épaule pour faire office de garrot, il le savait au fond de lui. Il y aura toujours des emmerdeurs pour en faire trop, même dans le camp allié. Si Ezeckiel ne pouvait plus faire confiance à l’Ordre, envers qui il devait se tourner ? Pourtant, si le démon ne cherchait pas à se défendre, ses flammes, elles, tenaient à ce qu’il reste en vie tout de même.

Alors, au coup de feu suivant, celles-ci avaient jailli en extrapolant les signes corporels démoniaques d’Azazel. Elles se ruaient telles des cheveux en furies sur l’ennemi pour les repousser alors qu’il répétait son refus. Des cris avaient résonné de la bouche de ses assaillants pendant que leur immolation était en cours.
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Mar 11 Avr - 17:38
Je ne crois en aucun cas au mal primordial. L'homme n'est pas maléfique, il est l'homme. Il n'y a pas non plus de démons, juste des hommes qui se conduisent comme des démons. Mon esprit rationnel refuse d'imaginer qu'un petit bonhomme avec une tête de bouc et une queue en pointe souffle des malices dans l'oreille des gens. C'est totalement ridicule de penser que Hitler ou Doom n'aient eu aucune part dans les actes monstrueux qu'ils ont perpétré. Au passage, Doom continue encore, malgré les oppositions farouches des Quatre Fantastiques. Non, ce monde n'accueille ni ange ni démon, juste des gens qui agissent de la bonne ou de la mauvaise manière, selon la nature humaine imparfaite. La bonne nouvelle d'être imparfait, c'est que ça veut dire qu'on peut se perfectionner en permanence, devenir meilleur. L'imperfection équivaut au potentiel illimité.

J'ai décidé de devenir un ange récemment, sans ailes ni auréoles. Je parcours régulièrement cette ville à la recherche de crimes à arrêter, laissant derrière moi une traînée électrique devenue habituelle dans les parages. J'essaie de toutes mes forces d'être une personne bien, pour les habitants de cette ville et surtout, pour être digne de Susanne. Elle mérite quelqu'un de digne et ça doit être moi et nul autre. Je dois devenir plus fort, aider un maximum de gens, vaincre mes propres faiblesses. Le jour où je me sentirai prêt, je lui montrerai quel genre d'homme elle fait de moi chaque jour. Et alors, elle n'aura d'autre choix que de m'aimer en retour. Je serai son chevalier servant, c'est la raison principale pour laquelle je porte une combinaison faite de pièces solides, ressemblant à une armure. Elle est capable de résister à de grosses impactes et frictions, ne craignant pas les hautes ni les basses températures non plus. Elle est comme une seconde peau.

"Putain, c'est quoi ça...?"

Des flammes bleues attirent mon regard dans une ruelle, pendant ma course. En me rapprochant, les cris percent mes tympans, des gens se font brûler vivant. Au milieu des flammes, un homme les regarde cramer. Je serre les dents en venant tourner autour des enflammés, de plus en plus vite. Grâce à cette rotation à grande vitesse, un vortex est créé (qui coupe le bourreau de ses victimes, ce premier pouvant ressentir le vent puissant fouetter son visage), vidant cette petite zone de son air. Les dernières langues de flammes s'envolent hors de mon tourbillon. Les victimes s'écroulent au sol en perdant connaissance, leurs poumons étant vidées de leur air dans l'opération. Désolé les gars, j'avais pas le choix... Au lieu d'arrêter brusquement de tourner, j'utilise l'impulsion pour continuer ma course vers le manipulateur, j'utilise en fait le tourbillon comme un lance pierre... Je suis la pierre. L'homme est entouré par des flammes bleues, inhabituel mais pas le temps de s'extasier. Je m'arrête au dernier moment pour lui donner un bon coup à l'estomac qui devrait le propulser sur plusieurs mètres s'il se le prend de plein fouet (et lui démolir le ventre au passage, un humain ordinaire serait même assommé sur le coup, ou vomirait ses tripes puis tomberait dans les pommes).

"Je ne sais pas qui tu es, mais pour toi le voyage s'arrête ici."

Je l'ai dit d'un calme olympien, décidé à continuer de vaincre le feu de mes émotions en toute circonstance. J'aurais normalement un sourire sarcastique, et j'aurais probablement lancé une petite vanne en prime. Pas dans un cas pareil: cet enfoiré a failli bruler vif de pauvres innocents! Il n'y a vraiment rien de drôle là- dedans, ni rien à plaisanter. Je vais juste le neutraliser et l'envoyer en prison, en espérant qu'ils pourront lui faire comprendre que les psychopathes ne sont jamais les bienvenus dans cette ville.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Mar 11 Avr - 18:41
LUKE
&
AZAZEL
IF YOU HAVE GHOST, YOU HAVE EVERYTHING
La suite s’était déroulée d’une manière bien trop rapide pour qu’il ait le temps d’analyser la situation. Ezeckiel ne voulait même pas brûler ces mecs. Bien sûr, dès le moment où il mangeait cette droite, il les avait considérés comme ennemi mais jamais il voulait les immoler.  Grimaçant de douleur, la même sensation que dans ce genre de ruelle dix ans plus tôt revenait. Celle de se sentir perdu, de ne pas savoir quoi faire ni même être capable de se maîtriser qui le hantait. « Non-non-non, c’est pas ce que je voulais ! ». Il les regardait avec peine et panique, ne sachant pas quoi faire. Il devrait y songer plus souvent de se promener avec un extincteur tiens. Puis après, il n’eut le temps que de voir des éclairs, ses alliées envolaient vers les cieux et les chasseurs de démon à terre, suffocant. A peine avait-il quitté ce spectacle que le voilà avec un rigolo en armure qui ne manqua pas de lui donner un bon coup dans le ventre. Projeté au mur et se laissant glissé sur celui-ci pour pouvoir s’assoir, Azazel avait toussé de deux trois, essuyant d’un revers de la main le sang qui avait commencé à couler à cause de son estomac en miette. Et lui alors ? Rien. Pas même assez poli pour demander qui il était et d’où on protège les agresseurs maintenant ? Pourtant, il avait assez donné pour ce soir, essayant de ne pas laisser sa colère explosée une nouvelle fois.
« D’où c’est interdit de se défendre ? » Dans un calme forcé, le démon posait sa question en même temps que de retirer sa veste pour cacher la plaie. Il ne faisait pas si froid que après tout, il pouvait se permette de faire mine de la portée sur l’épaule. Et dans ce même élan, il s’était relevé. Il a passé trop de temps enfermé pour se laisser stopper dans son voyage. Ce qui ne voulait pas dire pour autant qu’il allait répondre à cette nouvelle agression.

Sortant de sa poche un paquet de cigarette et un briquet, il avait besoin de se détendre. Le Père Lucci avait fini par le contaminer aussi avec cette salle habitude. Mais Ezeckiel trouvait ça tellement classe avec le fusil à pompe dans les mains que ça lui avait donné envie d’essayer. Et depuis, il ne s’en passe plus. Autant pour avoir le gout de la nicotine brulée dans la bouche que pour ses effets apaisants. Il s’en foutait de toutes manières. Avec sa régénération rapide, impossible de chopper le cancer ou autre saloperie de ce genre. Son corps refusera aussitôt un intrus dans ses vaisseaux sanguins. Un avantage, le seul qu’il avait trouvé d’ailleurs. Pendant les quelques secondes nécessaire à l’expiration de la fumée, il n’avait plus prêté attention à ce … garçon. Azazel ne savait pas s’il était humain, démon ou bien autre truc chelou en rapport avec ses facultés. Car, de toutes évidences, sa vitesse et la force qu’il pouvait produire avec ne sortait pas d’une pochette surprise. Est-ce que sa vitesse était aussi la raison de son jugement hâtif ? Tellement pressé qu’il ne se fit qu’à ce qu’il a le temps de voir. Ridicule ou bien idiot, il n’en savait trop rien. Lui-même était assez fonceur mais de là à mettre une droite avant de mettre l’étiquette, c’était digne d’un héros de Shonen à ce stade.

« Moi non plus et c’est pas pour autant que j’voudrais te mettre en taule ». Le ton calme du démon se teintait légèrement de froideur sans pour autant céder de nouveau à la colère. Mais ça ne servira sûrement à rien. A la place, le brun préférait se concentrer sur son objectif premier à savoir mettre sa lettre dans la première boite postale qu’il croisera. Mais, il avait beau la chercher, il ne la trouvait pas. Elle avait dû tomber pendant les attaques.
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Mar 11 Avr - 19:13
Je n'aime pas ce type. Quelque chose dans son air m'agace au plus haut point. Mais je dois reconnaître qu'il a raison: j'ai été hâtif. Moi qui me prenais pour le type le plus raisonnable du monde, j'ai frappé avant de poser des questions. S'il était le criminel que je pensais, il n'aurait pas cette attitude agaçante en ce moment, alors que du sang coule de sa bouche et qu'il souffre visiblement. Je désactive mon pouvoir, perdant l’électricité qui entourait mon corps. J'avance vers l'homme avec prudence, pour lui parler. Ce serait indigne de moi de baisser ma garde malgré tout. Je ne connais pas ce gars, qu'il soit fautif ou pas. Même s'il ne réplique pas encore, qui sait s'il n'attend pas juste une bonne occasion de se venger. Il pourrait faire mine de fumer, pour que je me montre vulnérable. Je suis dans un profond doute. Les héros ne doutent pas. Il est ton ennemi. Finis-le.

Je m'arrête brusquement d'avancer, les yeux dans le vague. Red Light est le protecteur de cette ville. Mon esprit est comme troublé, j'ai l'impression que tous mes membres sont engourdis quand j'essaye de bouger. Cet homme est l'ennemi le plus redoutable de cette ville. Je perds peu à peu la volonté de faire quoi que ce soit, à part une chose qui me vient subitement en tête. Il a tu et tuera encore, tu ne peux pas te fier à ce qu'il dit. Je refuse de la faire, j'essaie de lutter pour retenir mes mouvements, ce qui provoquent des tremblements au niveau de mes membres. Tu n'as pas d'autres choix que de le tuer, avant qu'il ne recommence. Mon engourdissement disparaît, mon esprit retrouve son calme, comme une mer apaisée. Oui, je vais le faire... Je vais sauver cette ville, en éliminant cette nouvelle menace.

Des éclairs parcourent de nouveau mon corps, me transformant en la plus grosse source de lumière des environs. Mon visage se renferment, alors que je me précipite vers l'inconnu. Azazel peut remarquer qu'avant ma course, des ailes d'une blancheur fantomatique me sont soudainement poussées dans le dos. Ses yeux démoniaques sont les seules à pouvoirs les détecter, mais même lui ne pourra pas les toucher avec ses mains à cause de leur nature intangible. Je deviens comme un courant d'air, courant à une vitesse folle pour éviter son regard, allant et venant dans toutes les directions, restant toutefois à proximité. Et de temps en temps, j'abats mon poing sur son corps, visant soit le dos, les côtes, le ventre, la poitrine, la mâchoire... Je frappe là où je détecte une ouverture, cherchant à faire pleuvoir assez de coup sur lui pour qu'il s'affaiblisse, avant de porter le coup de grâce le moment venu. Donne tout ce que tu as, héros, ce démon est sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Mar 11 Avr - 22:38
LUKE
&
AZAZEL
IF YOU HAVE GHOST, YOU HAVE EVERYTHING
Au moins, c'était un ressentit réciproque. Azazel avait beau l'analyser du mieux qu'il pouvait, cette tête brûlée allaient bien trop vite en besogne. Cependant, le démon n'avait pas bougé d'un pouce hormis pour prendre ce qu'il lui fallait dans la poche de sa veste afin de s'en griller une. Seul le bruit de crépitement de cigarette brisait le silence. Ni la voix d'Ezeckiel, ni celle de l'autre homme ne résonnait dans la ruelle. Ce n'était pas plus mal. Il se disait que la réflexion avait fais effet. Qu'il réfléchissait peut-être à ses actes et qu'il pourraient enfin s'expliquer. Entre gens civilisés. On l'a élevé dans un monastère, ce n'est pas pour se comporte comme une bête après tout. Les éclairs disparus, il pouvait un peu mieux analysé cette personne qui se trouvait devant lui. À voir sa taille et sa voix, cela devait être une personne plus jeune que lui pour commencer. Décidément, il recrute de plus en plus tôt les héros. Cependant, le démon n'avait pas levé les yeux aux ciels pour autant. Il avait simplement eu un pas de recul en le voyant approché. Les vieux réflexes ne disparaissent jamais tout à fait, non ? « Attend, attend, hum ... » Le démon s'était mis sur le côté pour pouvoir reculer et commencer à se diriger vers la sortie de la ruelle. De toutes façons, ce n'est pas grave pour la lettre, il pourra toujours recommencer demain si les recherches se montrent toujours aussi infructueuse.
Cela dit, la situation se renversait. Alors comme ça, c'était un leurre ? Une façon pour mieux l'attaquer, n'est-ce pas ? C'est ainsi qu'il le voyait en tout cas, de quoi montrer les canines pour Azazel qui n'aimait pas vraiment ce genre de coup-bas. A moins qu'il n'est pas pris le temps de réfléchir. Ramenant ses bras devant comme pour se protéger, il ne cherchait cependant pas à se défendre. Il pouvait simplement attendre que l'autre se fatigue. Ça ne le dérangeait pas, il savait encaisser.

Ezeckiel n'avait plus envie. Plus envie de s'intéresser à lui, plus envie de discuter, de clarifier les choses. Il voulait qu'une chose, rentrer chez lui et se soigner au plus vite avant que son colocataire rentre et lui pose des questions. Avec un bon bain chaud en prime. Parce que les bains, c'est cool. Et à deux, c'est encore mieux. Cela dit, il écartait sa concentration. Il sentait chacun de ses coups mais, le démon essayait de suivre la cadence. De tenir sans chercher à se défendre. Ce crétin de Pikachu allait bien finir par s'arrêter au bout d'un moment. Il ne savait pas quoi faire. Songer au bain, c'est bien. Pouvoir être dedans, c'est mieux. Jusqu'à ce qu'il se souvienne d'une autre habitude du Saint-Paladin. Celle de chanter. Affreusement mal avec sa voie rouillée mais, il chantait pour se détendre et culpabiliser un peu moins pour chaque coup de fusil à pompe donner. Chanter permet de se vider la tête. C'est moins difficile de courir et vu la vitesse de son agresseur, c'était inutile d'essayer. Alors, Ezeckiel s'était mit à chanter, se concentrant sur les paroles. Une vieille chanson de Kiss qui lui revenait en tête et sur lequel Lewis adorait se lâcher après sa journée. C'était confus mais, ça lui permettait de penser à autre chose le temps que l'autre finisse de démouler son cake nerveux.

CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Sam 15 Avr - 11:14
Plus le temps passe, plus mes coups deviennent des boulets de canon, plus ils font mal et des dégâts. Ma vitesse hors du commun me permet de me propulser et de propulser mon poing avec une force d'impact de plusieurs kilos, plusieurs fois par seconde tel un piston infatigable. Aussi résistant soit ses muscles, se prendre mes coups revient à devenir une motte de beurre sous un marteau piqueur. Je réalise au bout de quelques instants que le gars ne se défend pas, il préfère servir de punching ball. Ne te laisse pas attendrir, il prépare sûrement une contre-attaque. Je dois en finir maintenant. Les ailes grossissent avec le temps, toujours aussi immaculées et intangibles. Une force phénoménale me pousse à agir, je ne peux pas l'ignorer.

Je m'arrête enfin, en face de l'homme. Il est bien amoché maintenant, il devrait être KO depuis un bon moment. Sa résistance m'étonne. Mais plus que ça: son inaction. Comme s'il préférait garder ses atouts dans sa manche. L'autre possibilité serait qu'il ne veuille pas m'attaquer, mais ça serait stupide dans un cas comme celui-ci. Stupide ou signe d'une volonté inébranlable. Dans un cas comme un autre, je vais devoir augmenter le niveau pour le finir en un coup. Je ne voulais pas utiliser ce pouvoir tout de suite, mais j'ai déjà assez attendu. Je tends brusquement la main vers le cou de l'homme et le serre de toutes mes forces en le soulevant de terre avec ma force surhumaine. Mon corps s'électrise d'un coup, créant une grosse aura bleu autour de moi. J'en déverse une grosse partie en lui, par mon bras. L'équivalent de la foudre, en continue. C'est bien, tu es l'homme de la situation, tu vas sauver New-York.[i] Je n'ai pas le choix, cet homme va tuer tout le monde si je le laisse faire.[/b]
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Sam 15 Avr - 17:01
LUKE
&
AZAZEL
IF YOU HAVE GHOST, YOU HAVE EVERYTHING
Des boulets de canons qui, certe l'amochaient mais, Azazel tenait le coup. Ce n'était pas parce que l'autre était rapide qu'il allait se laisser faire. La vitesse faisait aussi partit de ses atouts mais cependant, il n'a jamais réussi à atteindre un tel stade. Cela lui donnait des idées. Au fur et à mesure que l'autre attaquait, le démon réfléchissait à un moyen de se défendre de plus en plus. La raison est simple : ce connard ne comprenait rien à rien. Oui, un connard. Il n'avait pas d'autres mots à mettre sur ce genre de personnes. Des têtes brulées qui passent leur temps à cogner avant de réfléchir, très peu pour lui. Cela pouvait durer une éternité. La résistance d'Ezeckiel était surtout causé par sa capacité de régénération. Bien sûr, celle-ci ne pouvait pas suivre la cadence des coups et effacer les bleues et les lésions à la suite mais, elle tirait profit des moments de pauses. Comme par exemple celui où la pluie de poing avaient cessé de s'abattre. Le démon avait besoin de reprendre son souffle. Il s'est enfin arrêté.... Arrêté ? Pourquoi un tel raisonnement ? Parce qu'il pouvait de nouveau réfléchir avant d'agir. Peser le pour et le contre tout en reprenant son souffle et en effaçant les coups. Ses os se résorbaient dans un craquement sinistre alors que le bâtard de Satan avait essuyé d'un revers de la main le sang qui coulé sur sa bouche. Même les deux blessures causées par ses aggresseurs avaient disparu de son corps. Il ne restait plus qu'en guise de traces de leur passage qu'une chemise imaculé du rouge penchant vers le noir de son sang.

Toujours aucunes actions venant de la part du démon. Suffisamment d'inactivité pour laisser le temps à cet adversaire peu loyal de venir le saisir par le cou. Sa foudre n'avait l'effet que d'un faible picotement. La colère montait en lui. De plus en plus, le feu du diable rugissait en lui avec une envie dévorante de se faire respecter. Quel petit ... con ? Crétin ? Imbécile ? Il n'en savait rien. Tout comme l'autre ne savait visiblement pas à qui il s'en prenait et ce qu'il risquait. Il avait beau être rapide, il ne courrait pas n'est-ce pas. Aucuns cris ne s'échappaient de la bouche du démon. Rien du tout, toujours cette inactivité. Il devait rentrer. Il le devait sinon, son coloctaire allait s'inquiéter et poser beaucoup de questions. Profitant du contact sur son cou avec l'autre, Azazel était venu saisir d'une poigne ferme l'avant-bras qui maintenait l'étreinte. Une poigne si puissante que si l'autre n'avait pas son espèce d'armure piqué au Power Ranger, il se retrouverait avec une fracture ouverte et l'incapacité de maintenant son étranglement. À la place de fissurer ses os, c'était la carapace de son aggresseur qui se retrouvait craqueler, sur le point d'être rompu. « Tu joue à quoi ? Aux héros ? Tss, t'as rien d'un héros. Tout juste quelques choses de ces salopards injustes. ».
Azazel ne regardait pas son interlocuteur à ses mots. Bien trop occupé à essayer de se gérer lui-même. Gérer les flammes de la colère. Mais rien, elles allaient revenir. Elles allaient l'envahir et le défendre s'il refusait de le faire. Le démon avait fini par relever la tête, furieux. Ses yeux brûlaient d'une lueur bleue mêlée au rouge alors que deux puissantes flammes étaient venus former ses cornes sur sa tête. Ces mêmes flammes qui avaient fini par réapparaître en encerclant les deux hommes dans un tourbillon. S'il le maintient, il ne pourra pas courir. Après tout, sa force surhumaine pourrait retenir un éléphant effrayé sans aucun souci. Alors un gringalet dans une coquille en carton, ça ne le dérangerait absolument pas. Continuant de maintenir sa poigne, la main de son agresseur encore agrippée à son cou commençait à brûler elle aussi par ce feu qui voulait défendre son maître. Dans la même foulée, le démon avait sortit les crocs, donnant un coup sur la tête de ce Pikachu dont les éclairs continuaient de déferler. Seulement, maintenant que les flammes étaient là pour protéger Azazel, ils n'avaient plus d'effet sur le démon puisqu'elles les encaissaient à sa place. « Fous moi la paix à la fin, c'était mes alliés ! Tu crois que ça me fait plaisir de n'avoir rien pu faire ! T'es vraiment qu'un connard qui fonce tête baisée ! ». Il avait voulu utiliser la méthode gentille mais, celle-ci ne passait pas. Alors, autant passer à la force supérieur. Arrachant cette main autour de son cou sans aucune difficulté, Azazel avait donné un première coup dans la mâchoire puis un second dans le ventre sans pour autant lâcher le poignet de l'autre. Il allait l'empêcher de courir et ça même s'il devait lui péter les genoux pour.
Que cet homme pris pour sa survie, que le Tout Puissant soit assez favorable pour pardonner son erreur et le protéger de son émissaire. Ezeckiel allait regretté son geste, n'ayant pas voulu en arriver là mais, il était subitement replongé en enfance. Quand sa mère était venue le chercher à l'école après qu'il ait envoyé un de ses camarades à l’hôpital. Il était furieux. Furieux de l'injustice qui planait autour de lui juste parce qu'il avait une queue dans son dos comme un diablotin de fortune. Les pleurs de rage coulaient sur ses joues alors qu'il serrait ses crocs en pointe, regardant ses mains couvert du sang de l'autre. Pourquoi ? Pourquoi l'humanité est aussi cruelle et dégueulasse ? Pourquoi toujours le pousser à bout ?
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Sam 15 Avr - 18:49
Le voilà l'ennemi que je recherchais, le voilà l'ennemi de l'humanité. Ma foudre ne lui fait pas l'effet voulu, elle ne le paralyse pas ni ne le brûle de l'intérieur. Je refuse toutefois de mettre la dose maximale, ce serait trop dangereux pour les bâtiments autour et les innocents qui risquent d'être blessés. Quand je me déchaîne, mes arcs electriquent m'echappent totalement et partent dans toutes les directions, j'ai encore un peu d'entraînement à faire avant de pouvoir me donner à fond. Pour le moment, j'essaie de retirer ma main de son cou en voyant la transformation de mon adversaire s'opérer, mais sa main m'agrippe trop fortement. Ce type est le Diable en personne.Oui, c'est ça, il est ton pire cauchemar... Celui de tout le monde. Le démon me provoque, je serre les dents d'exaspération.

"Et que crois-tu être, petit avorton? Tu es aussi pathétique que cet humain. Vous vous pavanez avec la même arrogance, la même fierté devant vos propres chimères. Laisse-moi mettre un terme à tes souffrances en t'envoyant rejoindre ton père!"

Ma voix est différente, elle sonne faux à mes oreilles. Ma bouche... J'ai l'impression de n'avoir pas parlé. Pourtant, c'était bien elle qui s'était adressée à cet homme. Pourquoi j'ai dit ça au juste? Peu importe, je dois juste trouver un moyen de le tuer. Les flammes bleus repoussent ma foudre à présent, créant un halo protecteur des plus agaçants. Voyons Randall, t'es un génie, tu dois pouvoir trouver une solution face à cette force monstrueuse. La contre-attaque ne se fait plus attendre, les coups pleuvent. Je ne peux pas me dégager, sa poigne est trop puissante.

Avant tout, je dois me dégager, et sortir de ce tourbillon de feu, si je veux retrouver toute ma mobilité. J'appuie sur une zone minuscule sous mon bras, juste au-dessus de mon coude. Une petite secousse m'apprend que la partie que tient le démon s'est détachée, j'utilise ma vitesse pour retirer mon bras avec force. Heureusement que l'équipement est fait pour résister à des hautes pressions dépassant plusieurs dizaines de tonnes, je sentais à peine la pression de sa main, tout était encaissé par les plaques. Maintenant que mon bras est libre, j'évite le troisième coup avec un pas de côté qui me cogne le dos contre la barrière de feu, m'arrachant un gémissement de douleur. Je tournoie mes bras vers le sol pour créer deux vortex qui me propulsent dans les airs.

Me voilà hors de la tornade de feu, je recommence mes tournoiements pour atterrir en douceur non loin du démon.

"Etrange... Pourquoi je voulais le tuer déjà?"

Pire que ça, depuis quand je tue les gens? Dans mon dos, les ailes fantomatiques brûlent à cause de tout à l'heure, que je me suis cogné contre le feu bleu.

"Hey toi! Tu te rappelles pourquoi je voulais te buter? J'ai un petit trou de mémoire."

En fait, je me rappelle de tout depuis le début, mais je ne sais pas ce qu'il m'a pris. C'est pour cette raison que j'ai l'impression d'avoir raté un épisode, ce gars ne m'a jamais donné aucune raison de le trouver dangereux. Et même dans ce cas-là, j'aurais tenté de discuter, connaître ses motivations... Je déteste laisser mes émotions, quelles qu'elles soient, prendre le dessus. Ma main s'abat sur mon visage, alors qu'une migraine fulgurante me force à poser genou à terre. Quelque chose sort de mon corps, par mon dos, je le sens. Et c'est le cas: les ailes brûlés se détachent de mon dos en tirant de moi leur porteur. Une sorte de créature ressemblant au yeti, avec de longues griffes.

L'être pose les pattes avant au sol en battant des ailes pour se débarrasser des flammes.

"Tu as réussi à me déloger avec tes maudites flammes! C'était pas prévu! Je vais te le faire regretter!"

L'être me frappe avec le dos de son poing pour m'envoyer négligemment sur le côté. Je gênais son passage. J'ai l'impression que Thor vient de me donner un coup de marteau, ça n'arrange en rien ma migraine qui commençait à se calmer depuis l'apparition de cette créature. Créature qui se propulse vers le démon et tranche le tourbillon de flammes qui disparaît.

"Il est putain de fort..."

Oui, sauf que je ne comprends toujours pas ce qu'il se passe. La créature lève le bras et tente d'ampaler le démon avec ses griffes.

"Crève! Et j'aurais rempli ma part du marché avec le Cardinal!"
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Sam 15 Avr - 20:42
LUKE
&
AZAZEL
IF YOU HAVE GHOST, YOU HAVE EVERYTHING
La colère montante rugissait et bouillonnait en Azazel. L'émissaire du Vatican et de Dieu semblait pris d'une soudaine haine. Non, il y avait autre chose. S'il était réellement décidé à mettre hors d'état de nuire son agresseur, il l'aurait déjà fais depuis bien longtemps. Il avait donc mis de côté ce problème avec ses prêtres inconscients pour s'occuper pleinement de l'éclair rouge. Il y avait quelque chose qui n'allait pas. Son odeur. Il y avait deux odeurs réunis dans le même corps et c'était ce même mélange qu'il avait retrouvé chez ses collègues. Quelque chose, comme un parasite. Et, Azazel ne connaissait qu'une espèce capable de parasiter un humain dans son propre corps pour lui empoisonner l'esprit. Un autre démon ? Ce n'est pas une possibilité à écarter. Laissant ses flammes rugir, peut-être allaient-elles lui être utile finalement. Il fallait prendre par surprise, s'imposer et c'est pour cette raison que le démon avait attendu le bon moment pour riposter. Si celui-ci avait perdu la raison, cela aurait pû être bien pire qu'un protège-bras brisé. Les flammes s'agitaient de plus en plus alors que le démon réveillé de manière brutale le jeune homme. Les ailes, ces fameuses ailes était de retour et le bleu ardent venait les bruler pour les rendre inutilisable. Le tout s'enchaina rapidement. Alors qu'il semblait reprendre conscience, l'entité avait fini par se détacher de son corps et de son esprit.
Les yeux bicolores d'Azazel lançaient un regard suspicieux en direction de ce garçon jusqu'à ce qu'il constate que celui-ci reprenait petit à petit conscience. Une bonne nouvelle, la première depuis que cette mésaventure avait commencé. L'enflammé avait soupiré discrètement de soulagement en entendant sa question. Pour un petit génie, elle était légèrement stupide tout de même mais, cela prouvait qu'il revenait sur les rails. « Regardes derrière toi, tu comprendras », pas la peine selon lui de partir dans de grande théorie. Il pouvait comprendre seul s'il était suffisamment ouvert d'esprit. Et si un monstre pareil n'arrivait pas à le convaincre alors qu'il venait de le manipuler comme une petite marionnette alors, il ne savait plus quoi faire pour lui.

Azazel demeura calme cependant lorsque la créature avait fini par pointer le bout de son nez, laissant son corps se régénérer pendant que l'autre papotait. Ainsi, il pourra reprendre cette petite confrontation en pleine forme. Il n'avait pas même pas broncher à ses menaces et ses paroles. Ça ne serait pas le premier après tout à vouloir lui faire la peau. Les yeux rivés sur le spectacle qui se déroulait devant lui, Lucifer avait glissé une main dans sa veste pour en sortir Akatsuki : son sabre forgé spécialement pour lui. Après tout, l’inconvénient d'avoir une force surhumaine, c'est de trouver une matière suffisamment résistante pour ne pas se briser avec la force de ses coups. D'où la raison de cette lame en alliage de Vibranium et d'Adamentium. Non seulement le Vibranium pouvait contenir sa force mais, la solidité de l'Adamentium lui permettait de déployer toute sa force dans ses coups. Le démon n'avait pas retenu sa surprise en voyant l'autre voler par la force de son poing. Bien, il allait être difficile donc à battre. Parfait ! Ça faisait un petit moment qu'il ne s'était tapé que du menu fretin. À cet acte diabolique et injuste, la détermination d'Azazel se faisait de plus en plus grande. Cet être pouvait toujours éteindre ses flammes, elles reviendront autant de fois que nécessaire pour le protéger.

« Quelle part du marché ? Qu'est-ce que tu racontes ? » Du calme, toujours et encore. C'était le secret pour maintenir ses flammes sous son contrôle. Et l'attaque de la créature ? Il l'avait paré en un éclair en dégainant son sabre pour venir se protéger avant même qu'il ne dise sa réponse à cette bestiole. Il agaçait au plus haut point Azazel d'être aussi stupide. Il avait peut-être la dégaine d'un ange, il avait les intentions d'un démon. Repoussant l'être avec sa force, il en avait aussi profité pour trancher ses griffes dont il semblait si fier d'utiliser pour l’empaler. Qu'il ne pleure pas, il lui restait encore la fournée de la seconde main. « Tu peux bougé le Power Ranger ? », il ne connaissait pas son nom alors, autant l'appeler par le premier surnom qui lui venait à l'esprit.
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Sam 15 Avr - 23:06
Ce coup m'a sonné quelques instants, mais je me suis vite relevé. Il y a maintenant un creux sur mon casque, à l'endroit où le dernier type vient de me frapper. Il m'a envoyé voler comme le dernier des déchets, sa force n'a rien à envier à un classe 30 (une personne pouvant soulever 30 tonnes), l'équivalent d'un Asgardien moyen. Je sens ma chaire guérir d'elle- même, mes os se réparer de leurs fissures légères qui auraient amené à la cassure à l'usure. Malgré tout, je n'ai rien raté de l'échange entre ces deux- là, il y a donc un cardinal d'impliqué? Je ne crois pas vraiment aux démons, mais je dois reconnaître que ces deux- là commencent à y ressembler.

Si un cardinal est impliqué, la religion s'y mêle. L'Eglise Catholique plus précisément. Dans un cas aussi compliqué, il ne faut pas commencer à traiter les informations, e serait une perte de temps. Il faut plutôt que je trouve un objectif simple à accomplir pour éclaircir mes idées. Aider cet homme en feu me semble un bon début. Mais on dirait qu'il se débrouille plutôt bien, il sort une épée japonaise traditionnelle fait d'un métal inhabituel, la couleur ne correspond pas aux katanas. Pour tout dire, je connais à peu près tous les métaux possibles et cette variété de teinte ne me dit absolument rien. Je suis tenté de parier sur un alliage nouveau, bien que j'aie du mal à imaginer un alliage que j'ignorerais. A moins que... L'homme me demande si je peux bouger, il m'insulte.

"Est-ce qu'il y a trois types de désintégration possible lors d'une fission? En réalité, il y en a quatre mais l'autre est un peu spéciale donc je te la laisse."

Je me rapproche des combattants à une telle vitesse qu'on ne me voit pas venir, me postant entre eux, sur le côté.

"Et toi la gazinière? Tu pétes toujours littéralement le feu? Parce que là, ça serait le moment."

Lee surnom que je lui ai donné vient du fait que ses flammes sont bleues, comme les gazinières, du fait de la combustion complète qui ne laisse aucune particules de carbone qui chaufferaient et donneraient la teinte rougeâtre des flammes de briquet. Les griffes de la créature ne tardent pas à repousser, elle les utilise pour tenter de nous découper tous les deux dans un geste brutal et circulaire. Je l'évite facilement en me baissant, je l'ai vu venir à dix kilomètres. J'ai même eu le temps de lui coller des pains dans les côtes à une vitesse où personne, même la cible, n'a pu le voir. Malheureusement, ça n'a eu aucun résultat probant, juste un regard plus courroucé à mon encontre de la part du monstre.

"Cette bestiole est plutôt résistante... mais je préfèrerais... ne pas la tuer... si tu pouvais... ne pas le découper... avec ton arme..."

Mes interruptions viennent du fait que j'esquive les coups que notre adversaire enchaîne à notre encontre, tout en parlant. Ce que je fais c'est que je reste toujours à côté de l'homme, comme une mouche autour de son miel, pendant que le monstre enchaîne les attaques dans sa furie. Bien qu'elles ne me soient pas destinées, certaines peuvent m'atteindre, alors j'esquive de temps en temps, en continuant de parler comme si de rien n'était.

"Bon... j'ai eu le temps de... vous observer et... d'analyser un peu la bestiole... Tes flammes ne lui causent.. aucune blessure permanente, mais... elles ont un effet douloureux... tout du moins qui diminue sa concentration.... Si j'ai bien compris... C'est donc pour cette raison qu'il... n'a pas pu se maintenir... dans mon corps... Si tu pouvais... Recouvrir ta lame avec tes flammes... Comme je t'ai vu faire avec... Ton corps, tu... pourrais le trancher avec et... Laisser les flammes investir sa blessure pour... l'empêcher de se refermer et... Le maintenir dans un état de faiblesse... Permanent... Il faut faire... Oups! Il est pas passé loin celui- là!"

Je m'éloigne d'une bonne dizaine de mètre après avoir éviter un coup de griffe qui m'était cette fois adressé, je n'ai plus besoin de rester dans leurs pattes.

"Je disais qu'il faut lui faire une très grosse entaille! Profonde et longue! De la cuisse à l'épaule dans l'idéal, une belle diagonale!"

Tout est une question de calcul. Démon ou ange, il suffit d'avoir la bonne méthode pour vaincre. Je suis pressé d'en finir, pour aussi avoir le fin mot de l'histoire. Tant que l'homme gardera les flammes sur la blessure, à consommer sa chaire, la créature sera trop affaiblie pour se battre.
Revenir en haut Aller en bas


L U C I F E R ✝ HELL'S PRINCE
administratrice
avatar
Souriez, vous êtes filmés !
COULEUR RP : #a9d0f5
DOLLARS : 5983
JUKEBOX : Snap out of it - {Arctic Monkeys}
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
NOM DE CODE : Lucifer
PROFESSION : Chomeur croyant - exorciste
RACE : Démon - Truc occulte chelou
HUMEUR : Paumé, pour ne pas changer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   Dim 16 Avr - 16:15
LUKE
&
AZAZEL
IF YOU HAVE GHOST, YOU HAVE EVERYTHING
Réfléchir, prendre son temps. Tandis que Lucifer paraît les coups à la même vitesse que la créature les donner, il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter. Si l'un des sept cardinaux est en effet impliqué alors, cela voudrait dire que le Saint-Siège est en train de vaciller ? Baliverne, c'est l'alliance comptant le plus important nombre d'exorciste et de chasseurs de démons dans son sein. Il y avait bien ses exorcistes un peu spéciaux qui passaient des pactes avec les créatures des Enfers pour s'en faire des alliés au combat mais, il n'y avait pas de raisons. Azazel gagnait le pari lancé par son père adoptif. Il avait choisi le chemin de la lumière, se battre pour le Saint-Siège. Il n'avait jamais failli à sa tâche. Il s'était toujours montrer digne du grade qu'il avait, de sa position privilégié et de son statue de Chevalier tout comme son père l'était. Il ne lui manquait plus grand chose pour prendre le titre de Saint-Paladin mais, il n'en voulait pas. Si jamais il arrivait à le décrocher alors, cela voudrait dire que son mentor, tenant du titre actuellement, serait mort au combat. C'était décidé, il y avait bien trop d'interrogation pour qu'il renvoi tout de suite la créature chez lui. Dans le pire des cas, le réduire au silence à tout jamais. Il avait besoin de réponses à ses questions.
La créature est forte mais, elle a du possédé le corps de cet homme pour bénéficier de sa rapidité d'exécution. Ses flammes empêchaient à celle-ci de reprendre le contrôle et retourner dans sa marionnette. L'idée de faire équipe avec quelqu'un ne lui plaisait pas de trop mais, il ne pouvait pas déployer sa force totale aussi proche des habitations. Autant faire une petite entorse à sa propre règle pour cette fois-ci. D'où la voix d'Azazel qui s'était levé dans les airs pour demander à son camarade d'infortune s'il était capable de se lever. Ce à quoi il lui répondait une histoire de fission. C'était quoi le rapport avec sa question ? Azazel avait simplement lâché un petit grognement en guise de réponses pour faire comprendre que ça lui allait malgré tout.

« La gazinière? », le démon n'avait pas manqué de relever cette interpellation. D'accord, il n'était pas une lumière ni même plus génial qu'un autre mais, il avait du mal à faire le rapprochement entre lui et cet engin. À moins que les gazinières n'explosent ? Pour autant, il ne semblait pas s'énerver. Il y avait d'autres chats à fouetter après tout. Bien qu'en voyant les griffes de l'autre créature repoussée, Ezeckiel n'avait pas retenu de faire une mine blasée. Comme si ce n'était pas déjà assez chiant de la toucher, il faut en plus qu'elle se soigne. Ce procédé lui rappelait légèrement les lézards avec cette faculté de faire repousser les morceaux manquants. Un peu comme lui en faites quand sa capacité est poussée dans les extrêmes. Brrr, rien que d'y penser, c'était dégouttant. Le reflex fut le même que son compagnon à savoir s'écarter quand elle avait donné de nouveau son assaut contre le Power Ranger rouge. Azazel préférait maintenir les distances même s'il n'était plus la cible maintenant. En même temps, quelle idée de s'élancer contre un ennemi qui l'a déjà possédé. Il doit sûrement avoir pris connaissance de ses facultés au combat et de ses techniques.
« Je ne comptais pas le tuer de toute façon, j'ai des questions à lui poser aussi. », Lucifer n'aimait pas vraiment l'option de se faire attaquer sans raison. Il savait bien. Il avait une petite idée derrière la tête mais, il avait besoin d'une confirmation avant tout. Il se doutait bien que son père, lors de son discours pour annoncer le débat, n'avait pas eu l’unanimité. Cela aurait été étonnant d'ailleurs. Peut-être que le fameux Cardinal faisait partit de ces personnes qui avaient voté non. Qu'il voulait le tuer depuis le début et que la frustration l'avait poussé à commettre l'impensable venant d'un curé. Les allés-retours et la dégaine de guêpe autour du pot de confiture l'agaçait un peu à force. Les coupures rendaient les instructions peut compréhensibles mais, le principal avait été retenu. Et, Azazel n'avait pas ménagé sa surprise. Comment ? Comment il allait s'y prendre ? « Hum pourquoi pas mais … » Mais, rien du tout. Il n'allait pas lui expliquer ça maintenant. Pas avec tant d'enthousiasme avec cette idée. Ravalant ses paroles, le diablotin s'était concentré pour pouvoir diriger la volonté de ses flammes dans le tranchant de sa lame. De la cuisse à l'épaule … ça ne devrait pas être si compliqué que ça. Les ongles, devenus des griffes avec l'apparition des flammes, d'Azazel avaient grincer sur la lame qui s’enflammait à son tour. Pourquoi il n'y avait pas penser avant ? Parce que c'est un gros bourrin qui passe son temps à cacher ses pouvoirs. Merci Cap'tain Obvious.
Ça allait bien se passer. Si l'analyse de ce gars était exact alors, la question sera réglée dans les plus bref délais. Le délais avait condensé ses flammes à ses pieds pour pouvoir se propulser contre ce monstre et ainsi, le surprendre. Une belle entaille en feu, peut-être un peu plus petit que ce qui était attendu mais, elle était bien là tout de même. « Et maintenant, tu veux faire quoi ? » demanda-t-il en jetant un coup d'oeil derrière lui pour voir où en était son collègue.
CODAGE PAR AMIANTE




La terre entière a été dévastée par les œuvres apprises d'Azazel : impute à celui-ci tous les péchés — I Hénoch X, 8
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}   
Revenir en haut Aller en bas


 
if you have ghost, you have everything + {ft. Randall}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MOTARD FANTÔME "D.Ketch / nouvelle version" (Ghost Rider II)
» The Ghost Squad
» Ghost in the Shell: Stand Alone Complex
» The ghost-writer - Roman Polanski 2010
» Ghost of Mars

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: La Pause Café :: Cimetière :: Anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: