AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 (winter widow) clueless doll.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
administratrice
avatar
ready to comply
DOLLARS : 2527
JUKEBOX : devil devil - milk
ÂGE DU PERSONNAGE : 100 ans
NOM DE CODE : Winter Soldier
PROFESSION : ancien bras armé d'HYDRA et du KGB, assassin, nouvellement héros en fuite
RACE : arme ambulante
HUMEUR : [ABSENTE]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (winter widow) clueless doll.   Lun 10 Avr - 23:00
clueless doll

       

James n'était pas du genre démonstratif : ou en tout cas, ne l'était plus. Plus après des années et des années de froideur, de glace, de lavage de cerveau, et j'en passe. Cette capacité de laisser passer des sentiments sur son visage, il l'avait perdu : ou en tout cas, c'est ce qu'il croyait. James ne s'était pas vu quasiment lâcher une larme quand Stark l'avait fixé en apprenant qu'il était le seul et unique meurtrier de ses géniteurs.
Par contre, quelque chose qu'il avait retrouvé récemment et qui semblait étrange vu son regard et les muscles de son visage frigides, c'était son sens de l'humour pourri. Ça, aucun soucis, il était revenu naturellement ; bien plus naturellement que la plupart de ses souvenirs. Il était ironique, sarcastique, même si rares étaient les gens qui le remarquaient, vu son manque total d'expression.
C'est pour ça qu'en ce début de nuit douce, il était ici : dans un parc de Brooklyn. A cette heure, les gens étaient rentrés chez eux pour manger un repas chaud et plein d'amour, les quelques clochards cherchaient quant à eux un abri. Mais James -Bucky ?-, lui, ne faisait pas attention au petit vent frais. Son éternelle casquette vissée sur son crâne, baissée pour ne pas laisser dépasser ses yeux. On aurait pu facilement le confondre avec un clochard ou encore une personne agée perdue dans sa solitude, à cause de ses vêtements, si ce n'était pour sa carrure bien trop large et le très léger cliquetis que sa main gauche faisait en bougeant.

Bucky -James ?- était suivi et le savait parfaitement bien ; pourtant, il ne fit rien pour bouger, pour fuir. Cette fois, peut-être, il était prêt. Pas prêt pour l'ex-agent du SHIELD qui le suivait depuis quelques heures maintenant, mais pour son second stalkeur. Quelqu'un qu'il connaissait depuis bien plus longtemps, quelqu'un qui le suivait aussi depuis plus de temps. A vrai dire, il s'agissait d'une jolie rousse.
Depuis qu'elle l'avait aidé à fuir Stark (en vain), elle le cherchait, le traquait, le suivait. Natalia Alianovna Romanova ; James était prêt pour elle, pour leur presque retrouvaille.

Il ne se souvenait pas bien d'elle : mais un petit peu était mieux que rien. Il se souvenait de ce vent violent roux ; de cet éclair rouge, comme un jet de sang, tout aussi fatal. Il se souvenait lui avoir beaucoup appris -et il sentait sa technique dans la traque de la rousse : quelque part, c'était rassurant. Ce souvenir là n'était pas faux. Il ne se souvenait aussi de cuisses chaudes autour de lui, mais très sincèrement, il ne savait plus si c'était alors qu'elle tentait de l'étrangler, ou pour autre chose, quelque chose de plus humide mais tout aussi crevant.
James était légèrement confus, mais déterminé à lui parler : et là, là son humour pourri intervenait enfin. Cela faisait des semaines qu'il faisait tourner Romanoff en rond. Faux indices ; faux indices en fait vrais ; véritables indices gros comme une maison. C'était presque une façon de s’entraîner, garder la main, si jamais il devait encore une fois prendre la fuite et finir totalement seul. La méfiance ne le quittait jamais, et regarder par deux fois au dessus de son épaule était devenue une habitude, un réflexe comme celui de respirer ou de cligner des yeux.

Il ne doutait pas que Natasha -Natalia Alianovna Romanova, Black Widow, élève, chaud- le trouverait ; et qu'elle finirait pour lui l'agent qui les suivait aussi. Il n'en doutait pas. Après autant de jeux, elle devait être frustrée, énervée, et du peu qu'il s'en souvenait, elle détestait perdre. Alors perdre sa trace aussi proche du but ? Elle allait les débarrasser du suiveur de trop -qui maintenant, ne se trouvait qu'à quelques mètres de lui, soi-disant caché et discret.
James -Sergent ?- recula son dos jusqu'à le laisser s'appuyer contre le dossier, dans une mimique détendu. Ce qu'il n'était pas du tout ; ce qu'il n'était jamais ; ce qu'il ne serait surement plus jamais totalement.


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 259
JUKEBOX : The Lumineers - Ophelia
ÂGE DU PERSONNAGE : 88 ans, la trentaine physiquement.
NOM DE CODE : Black Widow
PROFESSION : Ancienne agent du KGB, ancienne agent du SHIELD, membre des Avengers, fugitive
RACE : Humaine biologiquement modifiée
HUMEUR : Nerveuse.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (winter widow) clueless doll.   Mar 20 Juin - 1:45




Clueless doll
James & Natasha

« Bonsoir, Anna. » fit Natasha doucement en descendant les marches où était assise l'une de ses voisines. La quarantenaire lui offrit un sourire en guise de réponse, et Natasha en profita pour observer furtivement son visage. Pas d'hématome. La leçon qu'elle avait donné à son alcoolique de mari la dernière fois semblait porter ses fruits. « Toujours pas divorcée? » « Toujours pas réglo? » La répartie d'Anna arracha un sourire à Natasha. Son amie était au courant de son identité (comme à peu près tout le monde d'ailleurs), mais Natasha pouvait avoir toute confiance en elle pour ne pas révéler aux autorités où elle vivait. Contrairement à Steve et autres fugitifs, l'espionne ne se terrait pas dans les sous-sols de la ville ou dans des bâtisses abandonnées. Elle avait gardé un seul et unique appartement duquel elle ne sortait qu'aux heures creuses, généralement camouflée. Son amie lui faisait quelques courses de temps en temps, même si Natasha la rabrouait gentiment à chaque fois, ne voulant pas lui attirer des problèmes. Elle adressa un signe de la main à Anna qui le lui rendit, et se mit en marche en direction de la dernière planque en date de Barnes.

Barnes, Barnes, Barnes. Si Natasha avait tenté de s'imaginer leurs retrouvailles, celles-ci ne figuraient dans aucun de ses scénarios. Rien n'était clair, et il était très compliqué à cerner. Bien entendu la russe ne s'attendait pas à retrouver le même homme que celui qu'elle avait connu ; ni même à ce qu'ils se sautent dans les bras, bien loin de là. On ne peut pas renouer quoi que ce soit après soixante-dix ans en un claquement de doigts. Mais la différence était telle qu'elle ne savait sur quel pied danser. Le peu de fois qu'ils parlaient de tout ça, James n'avait jamais la même version de l'histoire. Trop mal à l'aise pour en parler à cœur ouvert? Aucune idée de comment gérer tout ça? Et bien si c'était le cas, ils étaient deux. Quelque chose semblait bloquer. Mais Natasha ne se sentait pas la force de crever réellement l'abcès toute seule. La rouquine poussa un soupir frustré. Ce soir elle n'avait pas pour but de remettre toute cette histoire sur le tapis. Elle faisait juste le tour des troupes, pour voir si tout le monde allait bien. Depuis plus d'une semaine les nouvelles étaient réduites à néant. Si ça la tuait de se résigner au jeu de Barnes, elle ne voyait pas quel autre choix elle avait. Il y avait toujours ce sentiment au fin fond d'elle-même, cette inquiétude qu'il puisse de nouveau disparaître en un clin d'oeil et ne jamais revenir.

Ses pas étaient légers sur le pavé ; peu de gens traînaient encore dehors à cette heure-ci. Des jeunes se partageaient une bouteille d'alcool, assis à même le sol dans le coin d'une rue, leurs rires résonnant dans la nuit. Un couple marchait main dans la main. Les lumières s'éteignaient derrière les fenêtres. Natasha appréciait ces moments de calme, mais cela ne suffisait pas à faire disparaître l'amertume qui l'habitait depuis que les Avengers étaient déchirés. Elle n'avait pas revu Tony, ni aucun des pro-gouvernement, et le fait qu'une stupide loi ait pu détruire ce qu'elle avait osé voir comme une famille la rongeait. Une preuve de plus que ce qui comptait à ses yeux ne durait jamais longtemps et finissait par disparaître dans le sang, les cris et les larmes. L'espionne ferma les yeux un instant pour ne pas se laisser submerger. Une grande inspiration. Lorsqu'elle les ouvrit de nouveau, elle réalisa qu'elle se trouvait devant la cachette de James. Des bruits de pas lui parvinrent au bout de la rue, à sa droite, lui faisant tourner la tête, et en plissant les yeux elle put reconnaître la silhouette de Barnes - ça, malgré les années, elle aurait pu la reconnaître entre mille. Mince, elle arrivait au moment où il partait.

Mais il y avait quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui le suivait à la trace. Natasha pinça les lèvres. Elle reconnut immédiatement le comportement louche de cette tierce personne. En silence et tout en contenant sa colère, la russe se mit à traquer le traqueur. Qui était-ce? Et que voulait cette personne? Une dizaine de minutes s'écoulèrent, et Natasha s'étonna d'abord que le Soldat ne remarque pas la présence de son poursuivant. Ses pas les menèrent jusqu'au parc de Brooklyn, où James prit place sur un banc, dos à leur ennemi du jour. Vulnérable. L'espionne finit par comprendre. De par son expérience et ses sens, James ne pouvait pas ne pas avoir remarqué qu'il était suivi. Et s'il n'en était pas inquiet, c'était sûrement parce qu'il se savait couvert. Bon. Ben pour l'effet de surprise, on repassera. L'inconnu s'était posté derrière un arbre, et Natasha l'observa quelques secondes. Il portait son poignet à sa bouche pour communiquer avec celui ou celle qui l'avait envoyé. Mais il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il s'écroulait déjà sous l'effet d'une fléchette paralysante. Natasha abaissa son poignet muni de son bracelet et se dirigea calmement vers sa victime. La rouquine s'agenouilla près de lui, le fouillant par pure précaution. Elle ne trouva pas grand chose hormis ses armes. Membre du SHIELD, nota-t-elle en reconnaissant l'attirail. Peu importait, ils étaient tous leurs ennemis désormais. Les yeux grands ouverts de l'homme la fixaient avec l'effroi de la paralysie tandis qu'elle déchargeait son arme, et sa respiration était saccadée. « Comment se fait-il qu'un homme seul soit envoyé à la poursuite de l'assassin le plus dangereux du monde? » murmura-t-elle en se penchant vers lui, un petit sourire sur les lèvres. Sourire qui disparut bien vite, remplacé par un visage fermé, menaçant. « Nous ne sommes pas les méchants de l'histoire. Nous ne sommes pas là pour faire du mal, mais si on nous attaque, nous répondons. Fais passer le mot à tes collègues. Et faites mieux la prochaine fois, là c'est insultant, vraiment. » Et elle le laissa là - le pauvre en avait au moins pour une bonne demi-heure -, se redressant pour se diriger vers Barnes, toujours assis sur son banc. Il ne s'était pas retourné vers eux pour voir ce qu'il se passait. Au fur et à mesure qu'elle avançait, son estomac se serra dans un nœud qui devenait habituel lorsqu'elle s'apprêtait à lui parler. Pourtant c'est avec une nonchalance feinte qu'elle s'assit à la gauche du Soldat, regardant droit devant elle d'abord. « Tu vas devoir changer de planque. » Puis, finalement, elle osa tourner le regard vers lui.


BY .SOULMATES



Damn, girl.
Your friends die or go mad. You never know whom to trust. You'll never have a normal relationship. And if you do find love, remember one rule. Never have kids. Never.
Revenir en haut Aller en bas


administratrice
avatar
ready to comply
DOLLARS : 2527
JUKEBOX : devil devil - milk
ÂGE DU PERSONNAGE : 100 ans
NOM DE CODE : Winter Soldier
PROFESSION : ancien bras armé d'HYDRA et du KGB, assassin, nouvellement héros en fuite
RACE : arme ambulante
HUMEUR : [ABSENTE]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (winter widow) clueless doll.   Dim 25 Juin - 11:13

clueless doll

FT. Natalia




Encore une fois, Natalia était présente et tout sauf décevante. C'était dur, extrêmement compliqué, de rester inerte tout en sachant que quelqu'un le suivait, prêt à attaquer, des armes cachées pour mieux pouvoir l'attraper. Mais il était seul, et c'était idiot de sa part, ou de la part de ceux qui l'avaient envoyé. Chasser le grand et l'illustre Winter Soldier sans renfort ? Du suicide pur et simple. A Bucharest il avait fallu War Machine, Black Panther, en plus d'une vingtaine d'hommes armées jusqu'aux dents pour qu'ils arrivent enfin à l'attraper. Peut-être que le suiveur était très bien entrainé, mais James avait été conditionné pendant des décennies ; bien sûr qu'il était mieux préparé que lui.
Le bruit d'un corps qui tombe et Bucky avait été sauvé par sa princesse sur son cheval blanc, épée à la main. Il en aurait bien souri, si ses muscles lui permettaient encore un tel écart.

Enfin, elle s'installa à côté de lui, avec grâce d'un félin, et la classe qui ne la quittait jamais. Natasha ne le regardait pas, refusait de tourner les yeux vers lui. Bucky ne se gênait pas, ses yeux bleus mais inexpressifs collés à sa silhouette, s’imprégnant du profil de la jolie russe. Elle n'avait pas beaucoup changé, toujours aussi belle, son nez droit, ses yeux clairs, ses cheveux roux... James se surprit à vouloir passer sa main dans cette chevelure de feu, pour voir si c'était comme avant ; si cette image (sa main métallique au milieu des mèches rouge) était un souvenir ou une invention pure et simple de son cerveau malade.
Elle lui annonça qu'il devait changer de planque avant de se tourner enfin vers lui. Oui. Elle n'avait pas changé. Elle était toujours dangereusement jolie.

Bucky hocha simplement la tête à sa remarque, fouillant son visage pour y trouver la moindre faille. Elle paraissait nonchalante, mais le Soldat pouvait voir le très léger tressaillement de ses muscles, prouvant qu'ils étaient tendus, qu'elle était crispée. « Я знаю. » je sais. Il avait prévu le coup pour sa planque, et désigna le sac à dos qu'il avait déposé au pied du banc avant de s'y installer. Il hésita un instant, sans savoir quoi dire, quoi faire. Il avait encore envie de passer sa main dans ses cheveux. « Comment tu vas Natalia depuis le temps ? »

Cela faisait des semaines qu'il suivait ses pas (parfois avec difficulté, preuve qu'elle restait une bonne élève), des semaines qu'il l'attendait... Et maintenant qu'elle était là, a porté de main, il ne savait pas quoi lui dire pour ne pas que la situation reste pesante. Il n'était pas habitué aux petites conversations, parler de la pluie et du beau temps. Il paraissait toujours aussi détendu, alors qu'en fait il était crispé, ses yeux se perdant dans le vide. Jamais détendu. Jamais, jamais...



ready to comply
"Longing, Rusted, Seventeen, Daybreak, Furnace, Nine, Benign, Homecoming, One, Freight Car. Good morning, Soldier." ©alas.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 259
JUKEBOX : The Lumineers - Ophelia
ÂGE DU PERSONNAGE : 88 ans, la trentaine physiquement.
NOM DE CODE : Black Widow
PROFESSION : Ancienne agent du KGB, ancienne agent du SHIELD, membre des Avengers, fugitive
RACE : Humaine biologiquement modifiée
HUMEUR : Nerveuse.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (winter widow) clueless doll.   Mar 27 Juin - 16:46




Clueless doll
James & Natasha

Natasha aperçut le sac que James lui désigna lorsqu'il lui répondit. Bien sûr qu'il avait prévu, n'avait-il pas toujours une longueur d'avance sur tout, et tout le monde? Même sur elle, ce qui était presque agaçant. A nouveau, elle posa le regard sur lui, luttant pour ne pas se noyer dans son regard. Regard qu'elle lui reconnaissait. Celui d'avant le début des problèmes. Un peu vide, un peu distant. Elle ne l'aimait pas. Vraiment pas. C'était le regard auquel elle avait droit alors qu'elle avait à peine vingt ans, qu'elle réussisse ou qu'elle échoue dans ses missions. Au début et à la fin de chaque entraînement. A chaque fois qu'elle entrait dans son champ de vision. Avant que n'arrive ce qui est arrivé. Et même après, lorsqu'il fallait préserver les apparences, ne rien laisser paraître. Déjà à l'époque, Natalia détestait ce regard. Elle ne le méritait pas. Pas plus qu'aujourd'hui, pas après la torture qui lui avait été infligée, pas après toutes ses recherches pour le pister. Pas après tous les efforts qu'elle avait déployés. Non, elle ne méritait plus qu'il la regarde comme ça.

La voix de Barnes tira Natasha de sa fébrile réflexion, et elle réalisa qu'elle avait laissé la colère l'envahir sans même le quitter des yeux. Comment allait-elle? Vraiment? Cette question banale, comparée aux pensées de la russe, était presque risible. Ils étaient repartis pour tourner autour du pot. Sûrement mieux que quand tu m'abandonneras tout à l'heure. Elle n'en revenait pas de ne pas avoir encore explosé, de colère ou de désespoir, elle ne savait même pas. Seule la boule dans sa gorge et le nœud dans son estomac lui criaient que ça n'allait pas. Allez, un petit effort. Tu n'es pas venue pour ça, rappelle-toi. Natasha baissa les yeux sur ses mains jointes sortant de sa veste en cuir, juste le temps de s'inciter au calme, qu'elle recouvra à peu près en quelques secondes. « Comme quelqu'un qui fuit le gouvernement... Encore. Je commence à avoir l'habitude. » Elle força ses lèvres à s'étirer en un faible sourire, haussant les épaules, avant de rassembler son courage une nouvelle fois pour affronter ses yeux. « Et toi? Où en es-tu dans tes recherches? » Elle marqua une courte pause, puis : « Ma proposition d'offrir mon aide tient toujours. Ces derniers temps, je n'arrête pas de penser... à ce livre étoilé qu'ils détiennent. Tu ne penses pas qu'il faudrait... le récupérer? » L'espionne s'aventurait en terrain glissant, mais depuis qu'elle avait appris l'existence de ce livre, il occupait beaucoup ses pensées. C'était la base même de ce que James recherchait, en ce qui concernait cette seconde partie de sa vie. Les dates, peut-être la liste et le compte rendu de ses missions... « Bien sûr ce n'est peut-être pas la partie de ta vie que tu cherches le plus à retrouver, c'est même la plus désagréable, mais ce recueil sera bien mieux entre tes mains. J'ai aussi quelques dossiers qui traînent, assez maigres - tu étais très doué pour effacer tes traces -, mais ça peut peut-être aider aussi. »

BY .SOULMATES



Damn, girl.
Your friends die or go mad. You never know whom to trust. You'll never have a normal relationship. And if you do find love, remember one rule. Never have kids. Never.
Revenir en haut Aller en bas


administratrice
avatar
ready to comply
DOLLARS : 2527
JUKEBOX : devil devil - milk
ÂGE DU PERSONNAGE : 100 ans
NOM DE CODE : Winter Soldier
PROFESSION : ancien bras armé d'HYDRA et du KGB, assassin, nouvellement héros en fuite
RACE : arme ambulante
HUMEUR : [ABSENTE]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (winter widow) clueless doll.   Ven 7 Juil - 11:09

clueless doll

FT. Natalia




Fuir le gouvernement, il connaissait ça aussi, plutôt bien. Barnes fixa la rousse, en comprenant un peu trop bien ce qu'elle ressentait. Au fond, ils se ressemblaient beaucoup, ce qui ne plaisait pas plus que ça au Soldat. Natasha souriait, mais faiblement, et James pouvait presque voir son reflet faire de même. Oui, fuir était dur, fatiguant, mentalement et physiquement, avec ou sans entrainement de la Chambre Rouge.
Rouge, exactement comme ce livre qu'il cherchait. Elle lui avait offert son aide, mais James répugnait à la voir encore une fois trainer dans ce genre d'affaires, dans ce passé qu'ils voulaient certainement tous les deux oublier, mettre aux oubliettes, ne jamais y replonger. Il ne voulait pas que quelqu'un lui demande de retourner dans son passé, alors il refusant que Natalia le fasse pour lui.

James devait récupérer le livre, bien sur, pour mieux pouvoir le brûler, le détruire. Il n'était pas certain de vouloir l'ouvrir, vraiment pas. Il avait bien assez de mauvais souvenirs, de prénoms inconnus au bataillon qu'il se souvenait avoir tué parfois pour des raisons futiles. Bucky baissa les yeux pour la regarder jouer avec ses mains quelques secondes. Natasha ne faisait ça qu'en cas de stress ou de colère, et il se demanda un instant s'il avait dit quelque chose de déplacer. C'était étrange, il n'avait plus l'habitude, de faire attention à ses paroles. Ne pas être trop franc, trop cru. Les insultes lui échappaient toutes seules, il ne pouvait pas les retenir, mais parfois il avait envie d'être incroyablement honnête. Sauf qu'il blesserait les gens avec sa franchise un peu cruelle.
« Je ne veux pas que tu retournes dans ces souvenirs Natalia. Ce n'est pas bon. » son poing droit se serra autour du vide, les muscles de son bras se crispèrent en un coup. Les yeux toujours vides, fixant le vent, il paraissait juste profondément ennuyé, peut-être endormi. « Pour toi comme pour moi, ce n'est pas une bonne chose. » son bras gauche lâcha un très léger ronronnement mécanique sans qu'il puisse l'empêcher.

Il remonta ses yeux vers les siens. Les prunelles de la rousse étaient un peu trop expressifs malgré sa façade. Il la lisait tellement facilement, il la connaissait bien, tout en ne sachant pas d'où vient cette connaissance. James hésita un instant, sans la quitter des yeux avant d'ouvrir la bouche : « Je me souviens de toi. D'avant. » il fronça son petit nez presque délicatement, comme un enfant qui vient de renifler un légume. « Mais je ne me souviens pas de tout. Je t'ai entraîné. Je t'ai cassé le nez, une fois. Je me rappelle que je ne savais pas si le rouge sur tes lèvres était du sang ou du maquillage. Mais... Je sais qu'il y a quelque chose d'autre qui m'échappe. »




ready to comply
"Longing, Rusted, Seventeen, Daybreak, Furnace, Nine, Benign, Homecoming, One, Freight Car. Good morning, Soldier." ©alas.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
DOLLARS : 259
JUKEBOX : The Lumineers - Ophelia
ÂGE DU PERSONNAGE : 88 ans, la trentaine physiquement.
NOM DE CODE : Black Widow
PROFESSION : Ancienne agent du KGB, ancienne agent du SHIELD, membre des Avengers, fugitive
RACE : Humaine biologiquement modifiée
HUMEUR : Nerveuse.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (winter widow) clueless doll.   Lun 10 Juil - 19:15




Clueless doll
James & Natasha

« Je ne veux pas que tu retournes dans ces souvenirs Natalia. Ce n'est pas bon. » Classique. Elle s'y attendait. Et c'était exactement la raison pour laquelle Natasha n'attendait pas de lui qu'il lui donne l'autorisation de se lancer là dedans. Elle ne savait pas si il avait prévu de s'y coller, mais avec ou sans lui, elle voulait mettre définitivement un terme à toutes ces années de souffrance. Laisser ce livre toujours en possession de leurs ennemis était un risque qu'elle ne voulait plus prendre.  Natasha observa le poing de James se serrer, preuve qu'il avait l'air concerné par les actions de l'espionne, bien que son regard soit toujours ailleurs. Cette tentative d'interdiction, et sa réaction dans son ensemble fit naître un léger sourire taquin sur ses lèvres. « Ne me dis pas que tu t'inquiètes pour moi. » lança-t-elle en guise de pique sans le quitter des yeux.

Leurs regards se croisèrent une nouvelle fois, et la russe sentit qu'il avait quelque chose à dire. Quelque chose d'un peu plus profond qu'une question pour savoir comment elle allait. « Je me souviens de toi. D'avant. » Il y étaient. Enfin. La rouquine n'attendait qu'un signe, qu'un geste de la part du Soldat pour trouver le courage de briser réellement la glace et avoir cette discussion aussi redoutée qu'attendue. Ignorant le rythme de son cœur qui s'accéléra légèrement, Natasha se contenta de hocher la tête doucement, attendant la suite. « Mais je ne me souviens pas de tout. Je t'ai entraîné. Je t'ai cassé le nez, une fois. Je me rappelle que je ne savais pas si le rouge sur tes lèvres était du sang ou du maquillage. Mais... Je sais qu'il y a quelque chose d'autre qui m'échappe. » L'espionne ne put retenir un léger rire. Comme c'était ironique. Entendre un homme vous dire qu'il vous aimera toujours, et entendre ce même homme sept décennies plus tard vous dire qu'il ne se souvient pas beaucoup plus loin qu'un nez cassé. N'était-ce pas risible? Bien sûr, perdre la mémoire était une chose terrible, mais Natasha se retrouvait dans une situation où elle sentait que pour la première fois depuis longtemps, elle pouvait avoir le dessus sur James. Comme si elle était désormais la seule maîtresse de ce qui pouvait se passer plus tard. Depuis qu'il était revenu définitivement dans les parages, elle n'avait fait que se plier à ce qu'il voulait bien lui livrer. Maintenant, elle savait exactement quelles étaient ses faiblesses.  C'était maintenant ou jamais. « Oh, James... C'est un peu vexant. » Elle se tourna complètement vers lui, approchant son visage du sien, bien trop près, dangereusement près, ancrant ses yeux dans l'océan des siens, sans ciller. « Il se pourrait que nous ayons légèrement dépassé le stade des entraînements. Légèrement. » Il pouvait la prendre pour une hystérique s'il le voulait, elle ne faisait que dire la vérité. Et retrouver un semblant d'avantage lui redonnait confiance en elle. Elle resta là encore une seconde, posa le regard brièvement sur les lèvres du Soldat, avant de mettre de nouveau de la distance entre eux, comme si de rien n'était. « C'est ce qui a causé notre séparation, en quelque sorte. C'était formellement interdit. Peu de temps après que j'aie "gagné" -Natasha mima des guillemets avec ses doigts -le rang de Black Widow, ils ont su. Nous n'avons jamais su si quelqu'un nous avait dénoncés ou s'ils ont découvert par eux-mêmes, par je ne sais quel moyen. Ils t'ont placé en cryostase - en me forçant à regarder - et ont fait de moi la parfaite petite espionne. Tu connais la suite...  »

BY .SOULMATES



Damn, girl.
Your friends die or go mad. You never know whom to trust. You'll never have a normal relationship. And if you do find love, remember one rule. Never have kids. Never.
Revenir en haut Aller en bas


administratrice
avatar
ready to comply
DOLLARS : 2527
JUKEBOX : devil devil - milk
ÂGE DU PERSONNAGE : 100 ans
NOM DE CODE : Winter Soldier
PROFESSION : ancien bras armé d'HYDRA et du KGB, assassin, nouvellement héros en fuite
RACE : arme ambulante
HUMEUR : [ABSENTE]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (winter widow) clueless doll.   Sam 15 Juil - 13:44

clueless doll

FT. Natalia




Ce petit sourire mesquin, ce ton de voix amusé, piquant. Cela lui rappelait des vieux souvenirs, souvenirs flous mais bien présents, cachés au fond de lui. Bucky la fixa, sans jamais la lacher des yeux. Oui, définitivement, il y avait eu autre chose entre eux qu'un lien mentor/élève, quelque chose de plus profond. C'était à cause de ses souvenirs cachés qu'il avait enfin posé la question, pas gêné du tout, sans aucune peur. Le Winter Soldier n'a pas peur, jamais. Cette chose qui serrait son ventre devait être un manque de vitamines ou une barre chocolaté mal passée. Il n'avait pas d'autres explications.
Sa question fit étrangement rire Natalia et Bucky fut tiré de ses pensées par ce rire. Il l'avait déjà entendu lui aussi. Le rire était quelque chose de tabou, surtout dans la Red Room, alors pourquoi connaissait-il ce son aussi bien ?

Natalia -ou Natasha, comme elle se faisait appeler maintenant- semblait reprendre une assurance jamais réellement perdue. Elle lui avoua que ses paroles étaient "vexantes". Pourquoi donc ? Il se posait honnêtement la question, et oublier n'était pas un choix. Bucky n'était pas un connard qui avait oublié le nom d'une fille qu'il avait ramassé dans un bar pour la nuit, il ne se souvenait plus d'une grande partie de toute son histoire. Encore une fois, ce n'était pas un choix.
Elle était maintenant tournée vers lui, lui faisant réellement face. Son -beau, lisse, inchangeable- visage s'approcha du sien, et le Soldat de l'Hiver se surprit à ne pas paniquer. La laisser approcher, pour mieux observer les détails de ses prunelles. Il n'avait étrangement pas envie de la repousser au plus loin ; il désirait en ce moment totalement le contraire. Combler l'espace qui les séparait. Mais en même temps, Bucky attendait qu'elle continue sur sa lancée, avant envie d'écouter ce quelle lui raconter sur eux.

« Il se pourrait que nous ayons légèrement dépassé le stade des entraînements. Légèrement. » cela ne voulait rien dire. C'était quoi exactement la définition de "légèrement dépassé le stade des entraînements" ? Sans vraiment s'en rendre compte, Bucky passa sa langue sur ses lèvres quand Widow baissa le regard pour les regarder une seconde. Oh. Ce genre de 'dépassement' ? Vraiment ? Il comprenait mieux pourquoi elle avait été terriblement vexée par sa question.
James se remit bien une fois qu'elle s'éloigna de lui. Il se racla la gorge, à la fois soulagé et déçu. Ce genre de rapprochement était pourtant interdit dans la Chambre Rouge. Aucun sentiment n'était tolérée ; même pas les rapprochements purement physiques. Les seuls attouchements autorisés étaient les entrainement musclés, rien d'autre. Natasha, sans le savoir, affirma ses pensées. Ils avaient été découvert ; logique, quand ils étaient tous les deux à ce point surveillés. Bucky hocha lentement la tête, sans savoir véritablement quoi dire, ses yeux ne lachant plus la rousse. Est-ce qu'il devait s'excuser ? Les excuses venaient peut-être un peu trop tard que pour être sincères. « Oui, je connais la suite. » était tout ce qu'il avait trouvé de mieux à dire. Ses yeux bleus s'écarquillèrent comiquement pendant une seconde, comme s'il était paniqué par le fait de ne pas savoir quoi dire. Mais cela ne dura qu'une fraction de seconde, avant qu'il ne retourne à son stade de Soldat impassible. « Je me souviens un peu, maintenant » James joua un instant avec ses doigts. « De toi et de moi. Dans un lit. » il n'était pas gêné, parce que ce qu'il racontait n'était que des faits. Le Soldat évita son regard pendant quelques secondes avant de la fixer « On était quoi ? Je me souviens... de ta chaleur. Je me souviens de ton importance. » parce qu'elle l'avait été, cruellement importante pour lui. « Je suis désolé d'avoir tout oublié, ou presque. J'ai pas eu réellement le choix. » un léger sourire ironique orna ses lèvres l'espace de quelques secondes.




ready to comply
"Longing, Rusted, Seventeen, Daybreak, Furnace, Nine, Benign, Homecoming, One, Freight Car. Good morning, Soldier." ©alas.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (winter widow) clueless doll.   
Revenir en haut Aller en bas


 
(winter widow) clueless doll.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BLACK WIDOW "WINTER SOLDIER" 1/4 STATUE GENTLE GIANT
» CAPTAIN AMERICA THE WINTER SOLDIER : BLACK WIDOW
» CAPTAIN AMERICA : THE WINTER SOLDIER - BLACK WIDOW (MMS239)
» AVANTGUARDS Doll : j'ai repeint la mienne
» BLACK WIDOW "WINTER SOLDIER" 1/7 STATUE GENTLE GIANT

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: New York City :: Brooklyn :: Borough Park-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: