AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les postes vacants/personnages marvel aux personnages inventés
lors de votre inscription !



L'intrigue #2 est lancée !
Les inscriptions sont maintenant ouvertes à tous ! Venez en grand nombre !



N'hésitez pas à venir voter pour le forum toutes les deux heures :
juste ici



La boutique est finalement ouverte ! Venez dépenser vos dollars
juste ici I love you



Le 1er Daily Bugle est enfin arrivé !
Le Lire


Les mutants sont remis en jeu & ont été rajoutés à la chronologie du forum !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 you and i remember budapest very differently ⊹ ft. tasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: you and i remember budapest very differently ⊹ ft. tasha   Ven 7 Avr - 15:47

YOU AND I REMEMBER BUDAPEST VERY DIFFERENTLY

FT. NATASHA A. ROMANOFF

« You and I remember Budapest very differently. »

Budapest avait été une mission bien spéciale. Au départ plutôt simple, elle était rapidement montée en importance lorsque ma partenaire et moi furent envoyés en Hongrie. Elle prit une toute autre tournure, ne s’était pas passée comme prévu, et avait mis en péril nos vies d’une façon que je n’aurais jamais pu imaginer. Natasha avait comparé notre vieille mission à l’attaque des chitauris, sûrement dû au fait que notre affrontement contre les aliens rappelait celui dont nous avions été victimes à Budapest. De mon côté, j’avais étrangement gardé un souvenir assez différent de ce voyage. « Serais-je arrivé en avance ? » Ma pointe de cynisme rencontra un Phil Coulson a la démarche assez tranquille voir même détendue. La vérité était tout simplement que de ma partenaire et moi, j’étais toujours celui qui se laissait désirer. Pourtant, il est vrai que Fury était très peu tolérant quant aux retards et je m’étais déjà fait taper sur les doigts moult et moult fois – ce qui par ailleurs faisait plus mal que ce que je pensais.

Le danger faisait partie des risques du métier. Je travaillais pour une organisation gouvernementale qui avait pour but de préserver l’humanité. J’avais plusieurs fois entendu, au QG, des rumeurs comme quoi une équipe pourrait potentiellement se former – sans me douter une seule seconde que Natasha et moi en ferions partie plus tard. Il était clair qu’après tout, nous n’étions nous-mêmes que des êtres humains et lorsqu’un membre important du SHIELD venait à tomber sur le terrain, cela faisait chuter le taux d’efficacité de l’organisation. Il fallait dire que lorsque je me retournais et observais mes exploits passés, j’avais plusieurs fois failli y passer. Sans compter toutes les manipulations que mon cerveau avait pu subir au fil des années. Le monde évoluait après tout, et il valait mieux évoluer en sa compagnie. Autrement, on se retrouverait totalement dépassés.

Notre mission jusqu’en Hongrie faisait partie de ces grands chapitres de ma vie. C’était cette série d’événements perturbants qui marquait les esprits. C’est aussi le genre de chose sur laquelle on aimerait tourner la page, mais l’on n’y arrive pas. Je n’avais jamais rien laissé paraître, dans mon métier il valait mieux rester de marbre quoiqu’il se passe, même si on t’annonçait la mort de tes enfants, de ta femme, de ton frère, d’un ami. Lorsque le quinjet se posa sur le tarmac, le bruit – bien qu’il n’en fasse pas des masses – me tira de mes pensées. Sans réfléchir plus, j’en jetais mon équipement, flèches et arc mais également diverses armes à feu et blanches, bien que je ne fusse pas le genre à m’en servir. Je m'installais aux commandes. A l'extérieur, Coulson interpellait la rouquine à sa venue. « Romanoff. » D’un signe de tête afin de la saluer, il la laissa me rejoindre. Je laissais mon amie s’installer, tout d’abord sans lui adresser le moindre mot. Après tout, il n’y en avait pas besoin. Il fallait dire que Natasha et moi, on communiquait très peu par la parole. On s’était toujours compris de d’autres manières. Pourtant, dans les airs, je décidais de briser la glace, un peu taquin comme à mon habitude. « Alors, prête j’espère ? »

Revenir en haut Aller en bas


give me a scotch I'm starving
administratrice
avatar
COULEUR RP : #973535.
DOLLARS : 1410
JUKEBOX : rag'n'bone man ; human.
ÂGE DU PERSONNAGE : infinity.
NOM DE CODE : none.
PROFESSION : administratrice sans personnage fixe.
RACE : staffieux mafieux.
Voir le profil de l'utilisateur http://http://cptstarkasm.tumblr.com/
MessageSujet: Re: you and i remember budapest very differently ⊹ ft. tasha   Lun 10 Avr - 14:48
it's like budapest all over again
you and I remember budapest very differently.

 
Je sortis de ma douche, l’eau qui restait dégoulinant sur ma peau jusqu’à mes pieds et j’enroulai aussitôt une serviette propre autour de moi pour me sécher avant d’avoir froid. J’épongeai mon visage avec précaution, une vilaine blessure de la dernière blessure trônait encore près de mon oreille droite, résultat d’un combat difficile où j’avais été encore trop imprudente. Cette erreur m’était utile, la plaie cicatrisée me rappelant qu’il ne fallait pas que je la réitère à l’avenir. Mais qui avait dit que gagner sa rédemption serait facile. J’avais troqué le KGB pour le SHIELD et je m’y sentais déjà beaucoup mieux. Je tentais bien que mal de racheter mes actions passées au service de la Mère Patrie dans une organisation dont la popularité augmentait de plus en plus au fil des années,  pour le mieux. La seule preuve qu’ils m’aient épargnée alors que je méritais la peine de mort était un acte qui m’avait fait réfléchir et m’avait convaincue que s’ils croyaient en moi alors il y avait bien une chance pour que je fasse le bien plutôt que de tuer sans compter, versant le sang qui venait colorer les espoirs les plus fous de la Chambre Rouge, leur donnant raison de l’appeler ainsi. Non je n’étais plus cette femme. J’avais changé, ou du moins je l’espérais. Et tout ça grâce à la grâce de Barton. Un sourire effleura mes lèvres à sa pensée, à la pensée qu’on allait travailler de nouveau ensemble. Si Fury m’avait donné des missions solo ces derniers temps, travailler avec mon meilleur ami me ravissait toujours autant. C’est qu’on était une équipe efficace.

Une goutte d’eau à la sensation glaciale tomba d’une mèche de mes cheveux pour atterrir sur ma poitrine, me sortant de mes pensées. Je me préparai donc, enfilant lames fines à mes chevilles, épingles dissimulées dans mes cheveux pourtant lâchés. J’enfilais ma tenue civile, pris quelques affaires que je gardais toujours sur moi plutôt qu’au QG et m’en allai vers celui-ci. Là je m’y changeai pour ma tenue du SHIELD, ouvrit mon casier et prit mon sac noir contenant assez d’armes pour qui en voulait. Sur le chemin pour rejoindre le tarmac, je saluai plusieurs agents d’un signe de tête de m’arrêtant que pour échanger quelques mots avec Sitwell au sujet de la mission. Oh, oui je crois que je m’étais nettement accoutumée à préférer le SHIELD au KGB où l’on ne faisait que me craindre et ne pas m’approcher parce qu’on avait peur d’une des filles qui venait de la dangereuse Chambre Rouge. Oui, j’étais presque heureuse, ici on m’appréciait à ma juste valeur. Je souris à Coulson une fois arrivée devant le quinjet, avisant Barton déjà à l’intérieur d’un coup d’œil. « Coulson. Alors dites-moi combien vous en reste-il ? » dis-je tout en montant à bord du quinjet pour poser mon sac dans un coin, accrochant mes dards à mes poignets. Il sourit et baissa la tête avec une culpabilité qu’il avait du mal à dissimuler. « Plus que trois et j’aurais la collection complète. Merci d’ailleurs, pour votre intervention – musclée – de la dernière fois, sinon je n’aurais jamais pu avoir celle du porte-bannière étoilé. » La rousse que j’étais esquissa un sourire à son encontre. « Un plaisir. » Il nous souhaita bonne chance et descendit du quinjet, le pont arrière se refermant alors que je pris place à côté de Clint aux commandes de l’appareil et on prit notre envol. Ce fut Clint qui brisa le silence après le décollage, comme d’habitude, il ne pouvait pas s’en empêcher de toute manière et cela m’amusait. « Pourquoi poses-tu encore cette question, Clint ? Tu n’es pas prêt, c’est ça ? Dis-moi que tu as lu le rapport au moins. » dis-je avec un sourire en coin pour le taquiner. Je lui patpatai doucement l’épaule, « ça va bien se passer tu verras, je couvrirais tes fesses, comme d’habitude, et on s’en sortira, comme d’habitude. »

Une fois posés sur le sol hongrois, il fallait rejoindre notre lieu de surveillance pour engager la mission et ce n’était pas vraiment avec un quinjet qu’on gagnerait en discrétion. « Je conduis cette fois. » dis-je en m’approchant de la moto qui nous attendait. J’avais fait le tri dans les armes à prendre en sortant du quinjet et ayant ré-évalué la mission pendant le trajet. Aussi ne me contentais-je que de deux five-seven coincé dans ma ceinture, mes gadgets habituels, un sniper et mes poings. J’enjambais la moto pour m’assoir dessus, posant le sac bien plus léger maintenant devant moi et allumant le moteur. Je fis voler mes cheveux pour les ramener en arrière et fit un clin d’œil à Clint avant de mettre mon casque. « Si votre majesté veut bien se donner la peine, son carrosse est près. »

Code by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité
MessageSujet: Re: you and i remember budapest very differently ⊹ ft. tasha   Mer 12 Avr - 21:43

YOU AND I REMEMBER BUDAPEST VERY DIFFERENTLY

FT. NATASHA A. ROMANOFF

Au SHIELD, j’avais rencontré toute sorte d’individus. Tous aussi différents les uns des autres, peu se démarquèrent à mes yeux. Je n’avais pas réellement de partenaire, je prenais ceux que l’on m’imposait sans broncher. Ma rencontre avec Natalia Romanova fut bien spéciale. L’individu en lui-même me marqua. Pour la première fois de ma vie, j’ai bravé mes supérieurs et j’ai donné une seconde chance à une tueuse qui représentait une menace aux yeux de l’organisation. Au lieu de mettre fin à ses jours tel que j’aurais dû, je lui ai proposé de me suivre et de rejoindre le SHIELD. A ma grande surprise, satisfaisant mes attentes, elle a accepté le dilemme que je lui avais proposé. Peut-être que la décision que j’ai prise – et que heureusement Fury a décidé de laisser passer – a été l’élément déclencheur de notre amitié. C’est même sûr et certain. Renommée Natasha, cette dernière devint ma partenaire officielle, celle avait qui j’enchaînais missions sur missions. Notre évolution s’avéra commune, et du SHIELD, notre duo fut sélectionné pour participer au projet Avengers. Décidément, plus le temps passait, et plus je me réjouissais d’en avoir décidé autrement pour Natasha, rencontrant en elle une fidèle amie comme je n’en avais jamais espéré.

« Pourquoi poses-tu encore cette question, Clint ? Tu n’es pas prêt, c’est ça ? Dis-moi que tu as lu le rapport au moins. » A sa réflexion, je ne pus m’empêcher de réprimer un léger ricanement. Ce moment, c’était mon préféré. J’ai toujours plus apprécié le voyage que la mission en elle-même. « Ça va bien se passer tu verras, je couvrirais tes fesses, comme d’habitude, et on s’en sortira, comme d’habitude. » Le pire, c’est qu’elle n’avait pas totalement tort. Si nous formions un duo aussi impeccable, c’était bien parce-que malgré la confiance, on surveillait mutuellement nos arrières. Plus efficaces à deux, c’était aussi bien pour notre bien que pour éviter de compromettre ce pourquoi nous étions en route. « Je n’en doute pas une seconde Tasha. » Le reste du voyage se fit en silence. Ce n’était pas un silence pesant ; plutôt un qui nous permettait de nous préparer mentalement à ce qui allait survenir. Nous n’avions aucune idée de ce qui nous attendait. Comme toujours, je réfléchissais à toutes les situations susceptibles de se produire, passant même par les pires. Sauf que nous n’avions aucune idée de ce qui nous attendait.

Après plusieurs heures, la Hongrie se fit apercevoir. Posant le quinjet sur la terre ferme, je me décrochais de mon fauteuil avant d’accrocher un pistolet à ma cuisse. De ce que j’avais pu embarquer dans le quinjet, j’ouvris une grande boîte où j’en extrais de nombreuses flèches. Je les insérais dans mon carquois, que je rejetais dans mon dos, avant d’empoigner mon arc et de sortir. Natasha était déjà prête, la moto qui nous attendait l’était également. « Si votre majesté veut bien se donner la peine, son carrosse est près. » Cette pointe taquine me tira un sourire. C’était une réflexion à laquelle je ne répondrais rien, tandis que je passais mon arc autour de moi pour le transporter. Puis sans attendre plus, je m’installais derrière elle, m’agrippant à sa taille de mes bras. Je détestais lorsque c’était elle qui était aux commandes soit de la moto, soit du quinjet. Je la trouvais un tantinet trop brute et c’était surtout dans ces moments ci que je craignais pour ma vie. Évidemment, ce n’était pas une chose à laquelle j’étais décidé de lui avouer, me contentant généralement de grommeler ou de me plaindre à Fury. « Allons remettre ce trou du cul à sa place. » Et à mon plus grand désarroi, Natasha démarra en trombe, feignant la crise cardiaque chaque virage. Décidément, la légende comme quoi les femmes étaient de mauvaises conductrices n’était pas aussi erronée qu’on le disait.

Le point de surveillance fut rapidement atteint. La moto fut laissée sur un parking à proximité. Reprenant mon arc en main, on se séparait. Le hangar était actuellement tranquille, bien que quelques gardes restent aux alentours. Je laissais Natasha rejoindre le bâtiment opposé à celui vers lequel je me dirigeais, qui se trouvait plus proche du hangar que le sien. Montant l’escalier de secours, je me laissais lourdement reposer sur le toit tandis que je me rapprochais de mon but. J’avais beau avoir perdu 80% de mon ouïe, ma vision en revanche demeurait nettement plus améliorée. Rien ne m’échappait, je voyais tout. Deux doigts vinrent se poser à l’appareil accroché à mon oreille – celui-ci, contrairement à mon autre oreille, n'était pas bénéfique à mon entente mais permettait plutôt à contacter ma partenaire. « En position. » Plissant les yeux, je m'accroupis et observais quelque peu les alentours du hangar pour déterminer le nombre précis de gardes qui se trouvaient autour. Je me doutais que ça allait être une chose que Natasha ferait, ainsi je n'avais pas besoin de lui communiquer ce qu'elle savait déjà. J'attendais seulement un signe de sa part, tandis que mon regard continuait de scruter les environs, repérant des petits détails importants et analysant tous ces gros bras.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: you and i remember budapest very differently ⊹ ft. tasha   
Revenir en haut Aller en bas


 
you and i remember budapest very differently ⊹ ft. tasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robert Pattinson et Emilie De Ravin dans "Remember me" (2010)
» Clermont - Remember Museum
» Remember Austen RPG
» (Clip) EI - Remember
» EI - Remember

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
language ! :: La Pause Café :: Cimetière :: Anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: